AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de MahaDee


MahaDee
  01 novembre 2016
C'est un très beau livre mêlant poèmes et photographies, plus de 450 poèmes écris par des femmes du monde entier et de toutes époques et plus de 100 photographies de femmes, prises par des femmes. Les photos n'ont pas été placées là dans un but illustratif, elles créent une certaine résonance avec les poèmes.

Une anthologie aussi vaste ne se lit pas sans s'interrompre, de la première à la dernière page. Au contraire, on flâne d'un continent à l'autre, d'un pays à l'autre, d'une époque à l'autre. De ce point de vue la mise en page nous y invite, l'ensemble des œuvres sont présentées, réparties en huit chapitres par continent et région.

Lionel Ray, poète et essayiste, a effectué la sélection des œuvres parmi des milliers de poèmes. Il a tenté de recueillir pour chaque continent, dans chaque civilisation, dans chaque langue, les voix les plus fortes. En ce sens, ce recueil est une invitation au voyage. Il nous ouvre les portes de pays et de langues, pour certains largement méconnus.

Ces textes se lisent avec gourmandise. Le plaisir, et aussi parfois la nécessité, m'ont amené à oraliser ma lecture et je me suis senti particulièrement en accord avec le «manifeste» d'un idéal de dépouillement de Bettina Wiengarn, poète allemande, née en 1959.
Un jour j'écrirai [...]
Un poème sans symboles
En phrases simples
Où la neige est la neige
L'hiver est l'hiver
Le matin le matin
Qui ne décrit pas
La lumière par l'obscurité
Le pain par la faim
La vie par la mort

On peut se poser la question de la justification d'une anthologie de poèmes de femmes. Car au terme du voyage que propose le livre, je n'ai pas su trouver de caractéristiques spécifiquement féminines dans les poèmes proposés. Hors marques grammaticales, difficile de déterminer à coup sûr le sexe de l'auteur. Qu'ils s'agissent des thèmes abordés, de l'écriture ou du ton utilisés, rien ne semble ressortir de manière évidente d'un sexe ou de l'autre. Lionel Ray le sait, qui dans son introduction écrit : «Ce sont les mêmes blessures du temps qu'on peut lire dans les paroles des femmes, les mêmes élans, les mêmes stupeurs, les mêmes brûlures, les mêmes fatigues. Les femmes écrivent des poèmes pour se défendre contre l'oubli, contre la solitude, contre l'incompréhension, contre l'indifférence ou le mépris, elles écrivent pour attester de leur présence, pour exister, pour vivre.»

Alors, la justification d'un tel recueil se trouve ailleurs, du côté du rapport des forces en présence. Dans un grand nombre de pays couvert par cet ouvrage, la proportion de femmes dans l'édition est très faible. Il s'agit donc de permettre ici à ses «Voix de femmes» de se faire entendre.

En France, la situation est un peu plus favorable. Depuis le début du XXe siècle la présence des femmes dans l'édition est allée en s'affirmant. Néanmoins, L. Ray montre que dans le catalogue 2006 de la collection Poésie/Gallimard, on trouve seulement une femme sur 19 poètes. Une comparaison sur un catalogue de titres plus contemporains montre un écart amoindri, mais toujours présent, environ 1 sur 3.

Mais aujourd'hui, une note positive nous vient de Babelio et de la belle liste créée par sbarendson – « Jeunes poètes contemporains (vivants) ». J'ai effectué un pointage sur cette liste qui compte 81 livres écrits par 47 poètes. le résultat est on ne peut plus équilibré : 23 hommes et 24 femmes…

Merci à Babelio et aux éditions Turquoise pour ce voyage.
Commenter  J’apprécie          110



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (10)voir plus