AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
>

Critique de Verdorie


Verdorie
  06 février 2020
Même si l'auteure stipule dans son avant-propos que ce livre n'est pas un guide touristique, vous pouvez néanmoins l'amener avec vous si l'envie vous prend d'aller visiter Göteborg et/ou Copenhague. Non contente de vous faire parcourir sa région côtière suédoise, H. Tursten a dû se dire : « tant qu'à écrire... » et ce petit pavé (éd. poche, 510 pages) peut donc également s'utiliser comme guide gastronomique, vestimentaire ou encore de décoration intérieure.
Or, ceci est avant tout ce que j'appelle un polar correct, bien que bavard en étalant trop de détails dans le genre susnommé.

L'enquête menée par un groupe d'inspecteurs suédois (dont son personnage principal, l'inspectrice Irène Huss, qui boit au moins huit tasses de café par jour, c.a.d., autant que moi) concerne la traque d'un meurtrier aux tendances sado-nécrophiles. Sans vraiment verser dans le gore, des scènes glauques ne peuvent être évitées quand on décrit des décapitations, démembrements, éviscérations, désexualisations... etc. Et parce que ce psychopathe tue aussi bien en Suède qu'au Danemark, les flics des deux côtés du Detroit de l'Öresund vont devoir faire ami-ami pour résoudre cette affaire ensemble (en visitant maintes fois des restos où on apprend qui a quoi dans son assiette).

Une enquête minutieuse mais pas toujours captivante, dans un style d'écriture fluide agrémenté de bons nombres de dialogues qui sonnent justes.
Les rêveries d'Irene Huss (la bonne quarantaine) sur la musculature bronzée d'un de ses collègues danois laissent certes songeuses, mais ce n'est pas pour autant que je pense partager d'autres « aventures » avec elle.
Commenter  J’apprécie          70



Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Ont apprécié cette critique (6)voir plus