AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
>

Critique de Tubulamarok


Tubulamarok
  20 juillet 2021
L'IndispensableE Tristan-Edern Vaquette juré d'assises, ça donne «Les Neuf Salopards» un petit (mais costaud) pavé de 280 pages, mélange de témoignage de terrain (comme le ferait (bien) un journaliste), de digressions tantôt informatives, drolatiques, mais toujours fraîches, ce qui permet de respirer un peu tant l'ambiance est pesante. Bon ok, parfois, j'avoue, il m'est arrivé de sauter les digressions les plus potaches, car ce qui m'intéressait c'était le déroulement du procès, et pour cause, ça prend littéralement aux tripes.

Ce livre est un témoignage, certes, mais surtout un hommage à la première personne jugée dans ce livre. Un hommage incisif et poignant dont on ne ressort pas indemne. Un hommage malheureusement trop court tant il y aurait de choses à dire sur l'usine à gaz qu'est la Justice, le fait de traiter les accusés de «monstres» quand ils sont en fait de simples êtres humains comme vous et moi, la justice de classe qui fait qu'on garde un clochard une douzaine d'heures à l'hôpital avant de le renvoyer chez lui pour qu'il y meurt trois jours plus tard d'une hémorragie non détectée, quand un fils Hollande ou un fils Sarkozy aura eu une chambre VIP et n'en serait ressorti qu'une semaine plus tard après une batterie d'examens. L'hôpital sera-t-il inquiété ? A vous de le lire dans le livre.

Le saviez-vous ? Ecrire un témoignage «inside» est puni d'un an de prison et quinze mille euros d'amende. le saviez-vous ? Si on ne se présente pas à la convocation on risque une amende de 3750 euros. Oui oui. Bon, en fait, 135. Pourquoi ? Mystère. le saviez-vous ? Sur les 35 personnes convoquées (plus 10 suppléants) seuls 8 resteront, les autres étant «récusés» (refusés) tantôt de la voix forte de l'avocat général, tantôt de la voix encore plus forte de l'avocat de la défense, tout cela à la tête du client. Un joli concours de bites où les musiciens et assistantes maternelles sont considérés «trop laxistes», les petits commerçants, notaires et agriculteurs étant eux considérés, eux, «trop punitifs».

Que dire enfin du passage sur les «experts» qui passent une heure en tête avec l'accusée et délivrent un diagnostic considéré comme «la vérité», quand de l'autre côté les jurés passent une journée entière à écouter l'accusée raconter sa vie et ont un avis on ne peu plus différent de l'expert.

Impossible de ne pas lire ce livre sans en ressortir passablement énervé contre cette machine à broyer les êtres humains, mais également contre ces jurés ravis d'être convoqués et qui n'ont qu'une hâte : punir et humilier. (Attention, ils ne sont pas tous comme ça, mais dans ce le cas de ce procès, c'est criant.)

En guise de bonus, l'auteur nous gratifie de «Pourquoi j'ai tiré dans l'tas» déclaration d'Emile Henry à son procès le 27 Avril 1894 pour attentat anarchiste. Un texte intéressant, qui, même si l'on est pas d'accord avec son auteur, a le mérite d'éclairer sur le pourquoi de ses actions. le saviez-vous ? «Les Neufs Salopards» est en vente ici : http://www.crevez-tous.com/vpc

Lien : http://www.crevez-tous.com/vpc
Commenter  J’apprécie          10



Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Ont apprécié cette critique (1)voir plus