AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de nathiec44


nathiec44
  13 janvier 2020
Un livre captivant, autobiographique sur une reconstruction douloureuse loin d'une famille toxique.

L'auteure, Tara Westover est née en 1986 dans une famille nombreuse de Mormons vivant dans l'Idaho.

Elle n'a pas d'existence légale (pas d'acte de naissance), n'a jamais vu de médecin et n'est pas scolarisée. Son père prépare la fin du monde, il est survivaliste et radical, il entasse des tonnes de nourriture, des réserves d'essence ; Tara découvrira bien plus tard qu'il est bipolaire. Il soumet la famille à ses délires.

La mère s'est trouvée une vocation de sage-femme, elle est souvent partie et a transformé la cuisine en laboratoire de plantes médicinales, d'huiles essentielles, de baumes de sa composition.

Heureusement il y a Tyler, son frère qui l'a initiée à la musique classique, qui quittera aussi le foyer familial pour l'université et qui soutiendra Tara dans sa détermination à s'inscrire au collège.

Le père est ferrailleur et ses enfants ont la lourde mission de l'aider ; il est complètement inconscient du danger qu'il fait courir quotidiennement à ses enfants. La scène qui m'a tétanisée est celle où Tara doit soigner seule son frère Luke, gravement brûlé alors qu'elle n'a que onze an. Elle improvise tant bien que mal avec les moyens du bord des remèdes bien dérisoires ! Luke sera ensuite soigné avec un baume de la composition de la mère …

Tara doit également affronter seule la violence d'un de ses frères, Shawn, un personnage torturé, souffrant manifestement d'une maladie mentale.

Le parcours de Tara est édifiant, il force le respect.
Jamais elle ne règle ses comptes avec sa famille, elle constate simplement, avec lucidité, allant jusqu'à confronter ses souvenirs avec ceux d'autres membres de la famille pour ne pas trahir les faits. C'est une jeune fille qui voulait étudier, échapper à son destin d'être mariée de bonne heure.

Pourtant, rien n'est simple une fois inscrite à l'école car elle n'a aucune culture générale ; ainsi elle ignore tout de l'histoire mondiale, sa méconnaissance de l'holocauste lui vaut quelques revers. Sa force de travail et sa détermination sont ses seuls moteurs. Heureusement, elle fera de belles rencontres, notamment avec des professeurs éblouis par son intelligence.

Enfin, elle constate et analyse que ce n'est pas simple non plus de partir loin des siens et de prendre un tout autre chemin ? Comment rester loyale sans les renier ? Comment se défaire de la culpabilité ?

Elle termine son livre en constatant « je ne sais si cette séparation est définitive, si un jour je trouverai un moyen de revenir, mais elle m'a apportée la sérénité ».

Ce livre est mon premier coup de coeur de l'année 2020 ; il est édifiant et me marquera longtemps. Tara mérite le respect, pas seulement de la lectrice que je suis, mais aussi de la femme.

Un ouvrage dont je conseille vivement la lecture, qui mérite vraiment une découverte attentive d'autant plus qu'à me relire je réalise qu'il y a encore beaucoup à dire sur ce livre !

Tara Westover a d'ailleurs été récompensée pour cet ouvrage.
Commenter  J’apprécie          12



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (1)voir plus