AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de lafilledepassage


lafilledepassage
  11 août 2019
Butcher's crossing, c'est littéralement le carrefour du boucher. Et en termes de boucherie, les amateurs d'hémoglobine seront gâtés. Âmes sensibles et amis des animaux, s'abstenir …

Butcher's crossing, c'est dans cette bourgade de l'Ouest américain qu'échouera le jeune Will, tout juste débarqué de Harvard. Butcher's crossing, ce sont quelques maisons le long d'une piste de sable et de poussière, avec un saloon, un hôtel et bien sûr un bordel où les chercheurs d'or et les chasseurs de bisons dépensent leur salaire.

Le jeune Will, gavé des écrits du poète transcendantaliste R.W. Emerson, gonflé à bloc de rousseauisme, empêtré encore dans l'innocence de l'enfance, et pétri aussi de puritanisme (on est aux Etats-Unis quand même), veut vivre en symbiose avec la nature inviolée, trouver sa véritable nature profonde (ça sonne presque comme une promesse New Age avant l'heure, le roman datant de 1960), et rencontrer le monde sauvage. Il va être servi, le gamin.

Bon c'est très bien écrit. Tout est fluide, calculé au millimètre près, sans accrocs, et on est très vite emporté par l'histoire et les personnages. Une mention spéciale pour ce Miller, une espèce de fou sanguinaire, obsédé par la chasse, exterminateur hors pair, qui s'enfermera au fil des pages de plus en plus dans son silence et dans sa folie.

Au fil du roman, les motivations de Will deviendront de plus en plus obscures, comme dénaturées par l'épreuve de la vie, par l'expérience partagée avec les aventuriers du Far West.

Le roman se termine par un triste constat: «Il ne savait pas où il allait ; sa destination lui viendrait à l'esprit plus tard dans la journée. Dans son dos, il sentit le soleil se lever lentement et l'air devenir palpable. ». Frustrant, cynique mais … cruellement universel. Et nous, où allons-nous ?
Commenter  J’apprécie          284



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (27)voir plus