AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
>

Critique de Paolaparis


Paolaparis
  12 mai 2021
Ecrit quelques mois avant son suicide en février 1942, le joueur d'échecs est le dernier livre de Stefan ZWEIG. Un roman court et sans chapitre qui est en fait une longue nouvelle, genre de prédilection de l'auteur autrichien.

Sur un paquebot entre New York et Buenos Aires, le récit par un voyageur d'un tournoi d'échecs, entre Mirko Czentovic, un grand champion, froid et méprisant, et un parfait inconnu, le Dr B, humble autant qu'humaniste, dont le talent de joueur va s'avérer le surprenant résultat de son passé de captif du régime nazi.

Le récit du narrateur nous entraîne dans une mise en abyme puisque deux autres récits s'interposent pour la compréhension de l'histoire. Dans cette nouvelle, comme dans l'ensemble de ses livres, Stefan ZWEIG, qui était un ami de Freud, se plait à analyser, avec précision et sensibilité, les méandres émotionnels et psychologiques de ses personnages au regard du poids du passé. L'affrontement sur l'échiquier de deux personnalités opposées comme une métaphore du conflit mondial qui se jouait à l'époque. L'obsession et la folie en toile de fonds. Un suspens subtil qui révèle les valeurs morales de l'auteur, son sens de la liberté - jusqu'à la mort choisie -, son aspiration à la paix de l'humanité et de fait, son rejet de la barbarie nazie.

Coup de coeur absolu pour ce livre magistralement écrit.et plus globalement pour cet auteur hors du temps, aussi raffiné qu'indispensable !
Commenter  J’apprécie          70



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (7)voir plus