AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription

Le Masque

Fondé en 1927 par Albert Pigasse, Le Masque est une maison d’édition française qui se consacre exclusivement à la littérature noire, et est notamment l'éditeur historique d’Agatha Christie. Les éditions du Masque proposent également plusieurs collections : les Grands Formats, pour les auteurs de demain, la collection Labyrinthes, en format poche, et MsK, pour les jeunes lecteurs.

Livres les plus populaires voir plus


Collections de Le Masque



Dernières critiques
eTemporel
28 mars 2017
Red Queen, tome 2 : Glass sword de Victoria Aveyard
★★★★★
★★★★★
Souvenez-vous, l’an dernier, le premier tome de la quadrilogie de Victoria Aveyard avait été pour moi une excellente surprise. Red queen s’était avéré être un agréable moment de lecture, dans un univers intéressant et bien construit, aux côtés d’une héroïne plutôt attachante, en tous cas plus que la majeure partie des héroïnes YA. On la retrouve d’ailleurs là où on l’avait laissée, fuyant les Argents mais bel et bien déterminée à dresser les Rouges contre l’oppression.



Glass sword reprend en effet à l’endroit exact où s’était terminé le premier tome, ce qui permet au lecteur d’entrer immédiatement dans le vif du sujet. Mais si ce dynamisme initial nous laisse présager une suite explosive, on déchante assez rapidement. L’intrigue se révèle finalement assez décevante, l’auteur s’enlisant dans les états d’âme d’une jeune fille traumatisée par tout ce qu’elle a vécu. Moi qui avais trouvé Mare tellement plaisante dans le tome précédent, elle m’a un peu tapé sur les nerfs dans celui-ci.



Entièrement tournée sur elle-même, elle devient complètement égocentrique. On peut aisément comprendre qu’elle puisse souffrir de la trahison de Maven, mais elle dépense tellement d’énergie à nous le faire comprendre en s’apitoyant sur son sort et en se plaignant d’être incomprise, qu’elle finit par nous agacer, d’autant plus que ses monologues intérieurs sont très vite redondants. Il se passe pourtant un certain nombre de choses dans ce roman, mais c’est comme si Mare et ses interrogations occultaient tout le reste ! C’est bien dommage.



La seconde partie du livre s’avère cependant un peu plus prenante. Les événements s’accélèrent et les « Sang-neuf », ces Rouges auxquels une mutation génétique confère les pouvoirs des Argents, passent enfin à l’action. Les rebondissements sont plus nombreux, et l’urgence de la situation transparaît clairement dans le texte de Victoria Aveyard. Mais cela reste sans réelle surprise, et même les nouveaux personnages passent comme des étoiles filantes, sans apporter quoi que ce soit au récit. L’auteur se concentre sur leurs pouvoirs, ce qu’ils peuvent apporter à la cause, et rien d’autre.



J’attendais tellement plus. J’aurais aimé que l’univers soit un peu plus fouillé, que l’on découvre par exemple l’origine de la mutation génétique ; ou encore que le récit se fasse plus politique, plus adulte. L’auteure se contente de rester à la surface des choses et ce faisant, elle aligne les clichés de la littérature YA. Au final, après un premier tome bien mené, celui-ci s’avère donc plutôt décevant.
Lien : http://etemporel.blogspot.fr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
parlesyeuxdesonia
28 mars 2017
Duelle de Barbara Abel
★★★★★
★★★★★
Lucy est une jeune femme à qui tout semble réussir, maman au foyer de deux adorables bambins et épouse comblée d'un mari aimant qui lui offre un train de vie de rêve. Un jour, on frappe à sa porte.



Quelle n'est pas sa surprise lorsqu'elle découvre que sur le pas de sa porte se trouve une équipe de tournage de l'émission télévisée "Devine qui est là" qui permet de retrouver des gens perdus de vue.

Lucy n'a aucun doute sur l'identité de la personne qui la recherche, il ne peut s'agir que de sa mère biologique qui l'a abandonnée à la naissance trente-cinq ans plus tôt.

Lucy a quinze jours pour se préparer à cette rencontre qui va chambouler sa vie, quinze jours qui vont lui paraître une éternité.



Comble de la surprise, ce n'est pas sa mère biologique mais sa soeur jumelle, sa copie conforme prénommée Angèle et dont elle ne connaissait pas l'existence qu'elle rencontre sur le plateau. Lucy va dès lors tout mettre en œuvre pour tenter de rattraper le temps perdu. Sauf que très rapidement, cette relation naissante entre les deux sœurs, presque idyllique va prendre un tournant cauchemardesque.



Angèle semble en effet nourrir certaines rancoeurs envers sa sœur jumelle. Quand Lucy a réussi dans la vie, qu'elle a été adoptée par des parents aimants qui lui ont offert un nid douillet empli d'amour, qu'elle est mariée à un homme attirant et aisé, qu'elle a deux merveilleux enfants, Angèle, elle a eu une enfance malheureuse auprès de parents qui se désintéressaient d'elle et sa vie d'adulte est un véritable fiasco. De cette flagrante différence va donc naître un sentiment de jalousie de plus en plus palpable qui précipitera notre duo dans les affres de l'enfer.



Le thème de la gémellité, voilà un thème largement abordé dans les thrillers. J'en ai lus pour ma part deux ces dernières années "Deux gouttes d'eau" de Jacques Expert et "Le doute" de S.K. Tremayne. En ouvrant "Duelle" de Barbara Abel, j'avais donc un peu peur que ce thème récurrent ne me plaise pas autant qu'escompté, qu'il y ait trop de similitudes.



Mais que nenni ! Bien que la gémellité ait été maintes fois utilisée, les auteurs redoublent d'imagination pour nous offrir des histoires qui ne se ressemblent aucunement, complexes, exploitant avec finesse et justesse ce thème qui se prête très bien aux thrillers.



Barbara Abel nous confronte aux difficultés auxquelles doivent faire face les vrais jumeaux, les déviances auxquelles peut conduire cette situation lorsqu'elle est mal vécue par l'un des membres de ce duo car il est parfois difficile de trouver sa propre place, de se considérer comme un être unique, à part entière alors que l'on évolue avec sa copie conforme.



Barbara Abel montre une propension pour les thrillers psychologiques qui traite des déviances, des troubles d'ordre psychologique et ceci pour mon plus grand plaisir car elle excelle dans ce domaine.



Si rapidement, certains éléments se sont imposés à moi et que j'ai deviné certains des rebondissements qui allaient rythmer ce livre, je n'ai pas boudé mon plaisir car la construction m'a beaucoup plu, les rebondissements arrivent à point nommé et viennent accroître le rythme de ce thriller machiavélique.



De plus, j'ai été bluffée par fin de "Duelle". L'auteur nous offre en effet un ultime rebondissement auquel pour ma part je ne m'attendais pas du tout et qui change la donne du tout au tout.



Méfiez-vous, avec Barbara Abel, les apparences sont souvent trompeuses !
Lien : https://parlesyeuxdesonia.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Sharpeillette
28 mars 2017
Duelle de Barbara Abel
★★★★★
★★★★★
J'ai beaucoup aimé ce bouquin que j'ai dévoré en 2 jours. Barbara Abel a le chic pour nous emmener dans des intrigues passionnantes.
Commenter  J’apprécie          00