AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.71 /5 (sur 24 notes)

Nationalité : Belgique
Biographie :

Véronique Biefnot (1961) et Francis Dannemark (1955) sont écrivains.

Ils ont commencé à écrire ensemble à la fin du printemps 2013, en déconstruisant le roman "Histoire d’Alice, qui ne pensait jamais à rien (et de tous ses maris, plus un)" que Francis venait de publier chez Robert Laffont. Le but ? Reconstruire l’histoire à la demande d’un producteur de films. Ce projet d’adaptation ne s’est pas concrétisé mais il a ouvert une porte à d’autres textes, d’autres histoires.

Dans un premier temps, ils travaillent ensemble sur leurs deux romans en cours ("Là où la lumière se pose", publié par Véronique chez EHO en 2014, et "Aux anges", publié par Francis chez Laffont en 2014) et en profitent pour créer un pont très inattendu entre ces deux livres : les personnages principaux de chacun d’eux voyagent d’un roman à l’autre et se rencontrent !

Dans la foulée, Francis et Véronique écrivent un article pour un journal, une nouvelle pour une revue, le texte d’une chanson. Ils supervisent la traduction anglaise de quelques-uns de leurs textes pour le recueil "Contact" (Fringilla Books, 2013). Et, surtout, ils mettent en chantier un roman. Il s’intitule "La ballade d’Olena". C’est lui qui, après plusieurs mois de travail, en 2013-2014, deviendra "La route des coquelicots".

Ils préparent ensuite "Au tour de l’amour", un recueil qui mêle poésie et prose et pour lequel Véronique réalise de nombreuses illustrations.
Au printemps 2015, ils reviennent au roman qui se reposait, trouvent son titre, "Kyrielle Blues", et le terminent fin août.

En 2017, ils relisent la "Place des Ombres, après la brume", une histoire romantique, fantastique et mystérieuse

leur site : http://www.francisdannemark.be/biefnot-dannemark/
chaîne YouTube : https://www.youtube.com/channel/UC9PCfADj4IwQopSO40V16kw
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Biefnot-Dannemark   (3)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Véronique Biefnot et Francis Dannemark - La route des coquelicots


Citations et extraits (36) Voir plus Ajouter une citation
Myriam3   20 février 2016
Au tour de l'amour de Biefnot-Dannemark
Des gens meurent, il faut attraper quand même le train de huit heures, fracas des roues, grincements et vapeurs sales où cacher sans rien dire le chagrin des départs, et plus tard, par la fenêtre, dans les paisibles prairies du ciel, quelque chose qui bouge, oiseau peut-être, la traîne blanche d'un aéroplane, ou la plume d'un ange, qui se balance doucement, oh, si doucement.
Commenter  J’apprécie          100
Myriam3   06 février 2016
Au tour de l'amour de Biefnot-Dannemark
Tu te promènes maintenant

sur ma paume ouverte, abandonnée.

Le reste de mon corps n'existe plus,

son enveloppe est floue,

variant au gré des arabesques que tu graves,

nouvelles lignes de vie,n d'amour,

nouveau parcours

du Tendre.
Commenter  J’apprécie          90
ManouB   17 mars 2016
Kyrielle blues de Biefnot-Dannemark
Elle aurait dû prendre le train, ou l'avion. Près de neuf cent kilomètres en voiture...Comme une façon de fuir, peut-être. De croire qu'on peut à tout moment changer de direction. Rebrousser chemin ?
Commenter  J’apprécie          70
denisarnoud   27 mai 2016
Kyrielle blues de Biefnot-Dannemark
Parcourant encore et encore les couloirs de la maison, comme s’il allait y croiser autre chose que des fantômes, il finit par s’asseoir au piano. Il laisse faire ses mains, ses doigts, qui frôlent des mélodies et les perdent, s’égarent jusqu’à mimer la pluie qui balaie inlassablement les vitres, tel un batteur de jazz longtemps après minuit.
Commenter  J’apprécie          40
ManouB   27 janvier 2017
Place des ombres, après la brume de Biefnot-Dannemark
Seul dans son théâtre d'ombres et de silence, Emile Marage alluma une bougie qu'il posa sur la table avant de s'asseoir, face à sa tribu figée. Figée dans l'attente des mots qu'il allait prononcer...Comme ils avaient été patients, le renard et le chat sauvage, comme ils avaient retenu leurs ailes, les oiseaux du jour et de la nuit, les papillons, comme ils s'étaient tenus tranquilles, les lucanes cerfs-volants, les cétoines dorées ! La voix du vieil homme surgit enfin : "Vous l'avez vue, n'est-ce pas ? J'aurais pu aimer quelqu'un. J'aurais pu être aimé. J''aurais pu avoir une petite fille comme elle"...
Commenter  J’apprécie          10
ManouB   27 janvier 2017
Place des ombres, après la brume de Biefnot-Dannemark
La lourde porte avait claqué dans son dos. Lucie eut beau actionner le bouton de l'interrupteur à plusieurs reprises, le hall d'entrée resta obstinément plongé dans le noir. A tâtons, elle se dirigea vers l'escalier.Avançant avec précaution, une main plaquée contre le mur, l'autre tendue devant elle, elle atteignit la première marche de marbre et, s'agrippant à la rampe, gagna le large palier du deuxième étage...

elle fit deux pas puis s'arrêta, pétrifiée...un léger bruit de respiration parvenait de la droite.
Commenter  J’apprécie          10
ManouB   17 mars 2016
Kyrielle blues de Biefnot-Dannemark
Au cimetière, ils me l'ont dit, tous, que c'était une belle façon de partir. S'endormir pour ne plus se réveiller...Conneries ! Je veux ma main dans la tienne, tes yeux humides quand tu ne trouvais pas les mots, ta voix cassée quand tu chantonnais en jouant du piano, et les soupirs que tu étouffais quand tu me prenais dans tes bras et me caressais les cheveux sans une phrase, avant de t'en aller, me laissant ici, dans cette petite ville où j'espérais ne plus jamais remettre les pieds. (p.35)
Commenter  J’apprécie          10
ManouB   27 janvier 2017
Place des ombres, après la brume de Biefnot-Dannemark
L'animal s'avançait vers elle d'un pas égal, réduisant calmement la distance qui les séparait. Cette fois la jeune femme décida de ne pas fuir. Et cette fois il ne se précipita pas, comme s'il avait senti qu'elle acceptait la rencontre. Il s'arrêta face à Lucie.
Commenter  J’apprécie          10
beatriceferon   06 février 2022
Place des ombres, après la brume de Biefnot-Dannemark
Un nuage filiforme glissait doucement devant la lune tel un sous-titre dans une langue disparue.
Commenter  J’apprécie          20
ManouB   17 mars 2016
Kyrielle blues de Biefnot-Dannemark
...si Antoine te lit ces lignes, c'est que j'ai enfin décroché un "contrat d'artiste à durée indéterminée". La sécurité, enfin. Hélas c'est un peu loin...Je crains de ne pouvoir revenir te dire bonjour. Mais compte sur moi, je vais faire swinguer les anges !
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

Des personnages de la littérature et leurs interprètes au cinéma (n°2)

Le Mépris (Alberto Moravia) : Camille Javal (film de Jean-Luc Godard - 1963)

Jeanne Moreau
Dany Carrel
Brigitte Bardot
Martine Carol

10 questions
76 lecteurs ont répondu
Thèmes : Personnages littéraires , cinemaCréer un quiz sur cet auteur