AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.38 /5 (sur 4 notes)

Nationalité : France
Biographie :

Bénédicte Rullier est docteur en sciences de l'université de Paris XI. Elle est professeur de sciences de la vie et de la terre (SVT), en classes préparatoires aux grandes écoles d'agronomie.

Source : Decitre
Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (17) Voir plus Ajouter une citation
colimasson   07 janvier 2013
Repères pratiques n°24 : L'hygiène alimentaire de Bénédicte Rullier
Le Littré définit ainsi la faim et l’appétit :

« La faim est essentiellement l’expression d’un besoin, elle ne peut être ni provoquée, ni excitée comme l’appétit. Celui-ci se prononce pour tel aliment de préférence à un autre ; la faim appelle toute espèce d’aliment pour lequel on n’a pas de répugnance. »

Commenter  J’apprécie          70
colimasson   16 décembre 2012
Repères pratiques n°24 : L'hygiène alimentaire de Bénédicte Rullier
La flore intestinale dégrade une partie des fibres alimentaires formées surtout de cellulose, pour laquelle notre organisme ne possède pas lui-même d’enzymes, ou encore de l’amidon non cuit (comme dans la banane), difficilement attaqué par les enzymes digestives. Cette dégradation (fermentation) produit des gaz –hydrogène et dioxyde de carbone (gaz carbonique) –qui peuvent créer une gêne s’ils sont trop abondants.
Commenter  J’apprécie          60
colimasson   12 décembre 2012
Repères pratiques n°24 : L'hygiène alimentaire de Bénédicte Rullier
L’énergie est mise en réserve sous forme de glucides complexes ou de lipides. Les glucides sont stockés sous forme de macromolécules : le glycogène, qui est en réserve dans le foie et dans les muscles. En fonction de la demande, ces macromolécules sont hydrolysées (dégradées) en molécules plus simples qui à leur tour peuvent subir, selon les cas, la respiration et la fermentation. Les lipides sont stockés essentiellement dans les cellules adipeuses. L’importance de la masse grasse est fonction du nombre de cellules adipeuses et de leur état de remplissage. Les protéines des muscles sont utilisées dans le cas de dénutrition importante lorsque les réserves précédentes sont épuisées.
Commenter  J’apprécie          40
colimasson   30 décembre 2012
Repères pratiques n°24 : L'hygiène alimentaire de Bénédicte Rullier
Tout travail consomme de l’énergie. Les travaux effectués par l’organisme sont de natures diverses :

- Mouvements : contractions musculaires, dont les battements cardiaques, circulation sanguine, mouvements respiratoires ;

- Synthèse de matière : pour la croissance pendant l’enfance et l’adolescence, pour le renouvellement cellulaire durant toute la vie et occasionnellement pour la cicatrisation ;

- Défense contre les agressions extérieures : lutte contre les malades, réponse au stress, lutte contre le chaud ou le froid ;

- Réalisation d’un effort particulier, physique (sport) ou physiologique (digestion).

Commenter  J’apprécie          40
colimasson   20 décembre 2012
Repères pratiques n°24 : L'hygiène alimentaire de Bénédicte Rullier
Dans le cas d’une alimentation raisonnablement riche en sucres et en graisses et pour un organisme en bonne santé, le stockage du glucose et des lipides est assuré sans entraîner de surpoids. Si les apports alimentaires dépassent nettement les besoins énergétiques de l’organisme, les graisses s’accumulent dans le tissu adipeux : l’individu grossit. Non seulement la cellule adipeuse stocke les lipides issus de la digestion mais elle est capable d’en fabriquer à partir du glucose excédentaire qui n’a pu être stocké par le foie.
Commenter  J’apprécie          40
colimasson   22 décembre 2012
Repères pratiques n°24 : L'hygiène alimentaire de Bénédicte Rullier
Les acides gras diffèrent par leur degré de saturation : si une liaison simple unit deux atomes de carbone voisins, on dit que l’acide gras est saturé ; s’il existe au moins double liaison entre deux atomes de carbone, on dit que l’acide gras et insaturé : monoinsaturé (une seule double liaison), polyinsaturé (plusieurs).
Commenter  J’apprécie          40
colimasson   01 janvier 2013
Repères pratiques n°24 : L'hygiène alimentaire de Bénédicte Rullier
Le corps est très riche en eau : 75% chez les nouveau-nés, 60% entre 10 et 40 ans, 50% après 50 ans. La graisse (tissu adipeux) contient 30 à 35% d’eau, les tissus maigres de l’ordre de 73%.
Commenter  J’apprécie          40
colimasson   18 décembre 2012
Repères pratiques n°24 : L'hygiène alimentaire de Bénédicte Rullier
L’homme adulte héberge cent mille milliards de bactéries vivantes dans son tube digestif, soit dix fois le nombre de ses propres cellules ! Les nouveau-nés n’en possèdent pas mais la colonisation se fait quelques heures après la naissance à partir des bactéries existant dans l’air.
Commenter  J’apprécie          30
colimasson   26 décembre 2012
Repères pratiques n°24 : L'hygiène alimentaire de Bénédicte Rullier
L’alcool apporte bien de l’énergie mais celle-ci n’est pas utilisée pour l’effort musculaire ; les calories apportées vont aller grossir le stock de graisse et faire grossir, par exemple : 1 kg de graisse déposée correspond à 14 000 kcal (58 520 kJ), soit 14 kcal par g de graisse, ½ litre de vin à 10°C contient 40g d’alcool, ce qui apporte 280 kcal (1170 kJ), soit, si toutes les calories sont stockées, une augmentation de 20g de graisse.
Commenter  J’apprécie          20
colimasson   09 janvier 2013
Repères pratiques n°24 : L'hygiène alimentaire de Bénédicte Rullier
Brillat-Savarin a rédigé en 1815 un Traité de la physiologie du goût : « Ceux à qui la nature a refusé l’aptitude aux jouissances du goût, ont le visage, le nez et les yeux longs. Quelle que soit leur taille, ils ont, dans leur tournure, quelque chose d’allongé. Ils ont les cheveux noirs et plats, et manquent surtout d’embonpoint ; ce sont eux qui ont inventé les pantalons. »
Commenter  J’apprécie          20

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

TUBERCULOSE

Au XIXème siècle, à quoi attribuait-on à tort l'origine de cette maladie?

maladie sexuellement transmissible?
maladie psychosomatique?
maladie héréditaire?
maladie neurologique?

1 questions
5 lecteurs ont répondu
Thèmes : médecineCréer un quiz sur cet auteur