AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.55 /5 (sur 32 notes)

Nationalité : France
Biographie :

Archéologue et historienne de l'art de formation, Bérénice Geoffroy-Schneiter est journaliste et critique d'art. Passionnée par l'Afrique, elle a publié de nombreux livres et articles sur ce sujet (Arts premiers en 1999, Parures ethniques, le culte de la beauté en 2001, éditions Assouline).
Elle écrit par ailleurs tous les contes de la revue pour enfants Martin Malin.
Ekomi, le messager des Esprits s'inspire largement d'un voyage qu'elle a effectué au Gabon en compagnie de Christine Jean, le peintre qui a réalisé les illustrations…

Source : http://www.africultures.com
Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (8) Ajouter une citation
Unhomosapiens   11 septembre 2020
Geishas de Bérénice Geoffroy-Schneiter
Le "yoshiwara", véritable ville en réduction, n'apparaissait-il pas comme la soupape de liberté dans une société où tout mariage se devait d'être arrangé, où tout rang social d'être tenu ? Situé près du temple d'Asakusa, il demeura là près de trois siècles, anachronique, jusqu'à son interdiction, puis sa fermeture, en 1958.
Commenter  J’apprécie          50
Unhomosapiens   12 septembre 2020
Geishas de Bérénice Geoffroy-Schneiter
Si les geishas font désormais claquer leurs lourdes "geta" sur l'asphalte des grandes villes, elles n'en demeurent pas moins de pathétiques fantômes écartelés entre passé nostalgique et modernisme à tout crin.
Commenter  J’apprécie          50
claudeparis   15 février 2014
Fayoum de Bérénice Geoffroy-Schneiter
Au cours des trois premiers siècles de l'Ère chrétienne, les habitants du Fayoum et d'ailleurs, en Égypte romaine, non seulement embaumaient leurs morts, mais plaçaient également un portrait des défunts au-dessus du visage de la momie. Préservés par l'environnement sec du désert, ces portraits du Fayoum composent le plus riche corpus de portraits qui ait survécu de l'Antiquité. Ils constituent également les plus anciens "portraits" de l'histoire de la peinture. Ils nous fournissent une vision d'une société remarquable constituée de peuples d'origines mélangées : les Grecs, les Égyptiens, les Romains, les Syriens, les Libyens et d'autres, qui s'est épanouie, il y a 2 000 ans dans l'oasis du Fayoum.

(extrait du blog-notes d'Antiochus).

Commenter  J’apprécie          30
Unhomosapiens   12 septembre 2020
Geishas de Bérénice Geoffroy-Schneiter
Sous le pinceau de Utamaro, qu'elle soit humble prostituée ou orgueilleuse courtisane, la femme se métamorphose en créature mythique. Elle est cet "Éternel Féminin" adoré par les collectionneurs qui admireront à loisir, la rondeur dévoilée d'un sein ou d'une épaule, la ligne si fine et si fragile d'une nuque palpitante de vie.
Commenter  J’apprécie          30
Unhomosapiens   11 septembre 2020
Geishas de Bérénice Geoffroy-Schneiter
L'une des raisons pour lesquelles on interdisait à un samouraï de pénétrer dans une maison de plaisirs avec son sabre n'était-elle pas tout simplement d'eviter qu'une courtisane ne se saisisse de l'arme pour mettre fin à ses jours ?
Commenter  J’apprécie          20
Unhomosapiens   11 septembre 2020
Geishas de Bérénice Geoffroy-Schneiter
Passé la trentaine, la plupart des courtisanes quittaient alors l'ombre protectrice de la maison pour devenir "teppo" (prostituée de bas étage), condamnée à vendre ce qui leur restait de charmes dans les rues avoisinantes.
Commenter  J’apprécie          20
Unhomosapiens   11 septembre 2020
Geishas de Bérénice Geoffroy-Schneiter
Les courtisanes ne cristalisaient-elles pas, à leur manière, tous les fantasmes attachés au pays du Soleil-Levant ? Mélange subtil de tradition et de modernité, d'érotisme diffus ou de sauvage pornographie, l'histoire de leur représentation en dit plus sur l'évolution de la societe japonaise que tout long discours de sociologue ou d'historien.
Commenter  J’apprécie          10
gerard-lepapy   03 septembre 2019
Baba Bling : Signes intérieurs de richesse à Singapour de Bérénice Geoffroy-Schneiter
Vue sur plan, la maison baba paraît d'une grande simplicité. Mais les rituels qui la régissent en compliquent la compréhension. Le dépouillement de ses espaces contraste aussi avec la surcharge ornementale de ses meubles, résultat d'un subtil mélange chinois et occidental.
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Révolutions, insurrections et autres trumperies ....

La révolution en Iran, racontée par Marjane Satrapi

Persécutée
Persepolis
La révolte des perses
Perse et Police

10 questions
0 lecteurs ont répondu
Thèmes : révolution française , insurrectionCréer un quiz sur cet auteur