AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Critiques de Céline Lesourd (3)
Classer par:   Titre   Date   Les plus appréciées
Mille et un litres de thé : Enquête auprès des bu..
  23 janvier 2011
Mille et un litres de thé : Enquête auprès des businesswomen de Mauritanie de Céline Lesourd
Que font les anthropologues sur le terrain ? Céline Lesourd nous en donne une idée très juste en faisant partager au lecteur, avec une honnêteté rare, le quotidien de son travail avec les femmes d’affaires de Mauritanie. Elle nous fait part de ses doutes et des conditions (difficiles !) du dialogue, par un jeu de miroirs entre la transcription de l’entretien et sa propre analyse. Elle croise les informations de ses différents interlocuteurs pour tenter de comprendre qui sont ces femmes d’affaires, comment elles le sont devenues et comment leur récit se construit. Il faut écouter, décoder, interpréter (mais pas trop), attendre … ! Un vrai travail d’enquête et de patience. Dans le dédale des structures sociales de Mauritanie, il faut savoir trouver les bonnes clés pour approcher Awa, Leila, Oumkeltoum et les autres business women.



Du côté des regrets, manque sans doute une mise en contexte plus musclée pour qui ne connaît pas la Mauritanie ou l’Afrique de l’Ouest. On en aurait aussi voulu un peu plus (l’ouvrage fait une centaine de page) notamment sur les conclusions à tirer de cette expérience et des analyses proposées. Qu’en déduire sur les liens entre business et pouvoir ? Ou sur les relations entre les structures sociales traditionnelles et la vie « moderne » dans ce pays ?



Mais on en ressort finalement d’une part avec l’impression de mieux comprendre comment se « fait » l’anthropologie au jour le jour et d’autre part en ayant découvert une partie de la vie des femmes maures.



A lire sans hésiter pour qui s’intéresse à l’un ou l’autre de ces sujets….

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Mille et un litres de thé : Enquête auprès des bu..
  11 février 2011
Mille et un litres de thé : Enquête auprès des businesswomen de Mauritanie de Céline Lesourd
Je n'ai jamais vraiment lu d'études de ce genre auparavant, mais le titre et la condition féminine, a fortiori dans un pays où elle peut encore s'affirmer, m'intéressait.

J'ai été assez surprise par la forme de l'étude, qui finalement, après lecture, me paraît presque un récit très subjectif de l'auteur qui s'immisce dans le monde de ces femmes commercantes. Les personnes interrogées se livrent avec plus ou moins de bonheur - dans un récit biographique soit linéaire, soit entrecoupé de dialogues avec l'auteur - et dans la marge, en italique, Céline Lesourd nous livre quelques précisions sur les circonstances de la rencontre, sur ce qu'une phrase veut réellement dire, sur le caractère de l'héroïne, sur les corconstances de la rencontre ou bien sur l'histoire de la famille, etc... Je me suis sentie un peu perdue au début du livre, mais finalement, j'ai trouvé ce procédé vivant et "interactif". Un système de note en marge est plus facile à lire qu'en bas de page. D'ailleurs, la couverture du livre et la forme sont vraiment un atout je trouve, pour cette petite collection sympathique.

Concernant le fond, j'ai découvert la Mauritanie à travers ces femmes commerçantes, dont quelques unes ont obtenu un statut très respectable et envié, alors qu'elles n'étaient parti de rien. Certaines ont bénéficié d'appuis par mariage, relations ou famille, mais en général, elles n'abordent pas facilement ce sujet et tiennent à marquer leur indépendance et leur volonté d 'en sortir. C'est un point commun de chaque parcours. Le commerce étant une sorte de tremplin social pour certaines femmes au faible niveau de scolarisation. On a presque l'impression à les entendre qu'être une femme dans le commerce a quelques avantages non négligeables (les hommes seraient plus enclins à leur faire confiance...?).

Avec l'essor économique et la mondialisation, le gouvernement mauritanien paraît même donner un coup de pouce à ces femmes énergiques, notamment en les aidant financièrement pour la création du premier grand centre commercial à Chinguetti. Les femmes seront sans doute amenées à jouer un rôle de plus en plus important, le gouvernement l'a bien compris.

J'ai bien aimé cette étude qui, loin d'être érudite, nous amène au coeur d'une recherche sociologique, grâce aux dialogues et aux impressions et interprétations de l'auteur. C'est facile à lire et ça donne un aperçu sur une facette méconnue de l'Afrique sur des femmes là où on ne les attend pas forcément. Un parallèle avec la situation des femmes commerçantes aurait pu être fait, peut-être dans un autre chapitre...




Lien : http://book1.canalblog.com/a..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Mille et un litres de thé : Enquête auprès des bu..
  19 février 2011
Mille et un litres de thé : Enquête auprès des businesswomen de Mauritanie de Céline Lesourd
J'ai reçu ce livre dans le cadre d'un partenariat avec babélio.



Je l'ai choisi, car j'aime bien l'Afrique et que c'est souvent un réflexe d'aller prendre un livre d'Afrique noir lorsque j'en vois un.

Je me suis donc dis, pourquoi pas celui la.

Lorsque j'ai commencé, ma première impression a été, whaou, je me retrouve dans l'ambiance africaine, le temps qui passe lentement, j'ai l'impression d'y être. Malheureusement, ma joie a été assez vite balayé par la suite.

Le livre s'articule en plusieurs temps :

une partie note d'entretien (avec les impressions de l'auteur dans la marge)

une partie synthèse sur la recherche

une partie récit des aventures de la chercheuse.

Les entretiens sont intéressants au début car ils nous font plongé dans l'ambiance de la bas, mais assez vite on s'y perd dans les noms, ainsi que dans les notions géographiques / politique / historique.

La seconde partie est une synthèse, un peu plus intéressante, permet de mettre en contradiction des entretiens des femmes et des entretiens avec des banquiers ou autres personnes qui ont été en contact avec les commerçantes. Mais je trouve qu'il manque la conclusion, on voit apparaître de grandes idées, mais pas finies (peut etre parce que l'auteur n'a pas fini son travail de recherche).

La troisième partie m'enchantait au titre, je m'attendais à des anecdotes du voyage, alors que non pas du tout, c'est un récit sur la manière donc l'auteur à travailler en temps qu'anthropologue, du type de entretiens qu'elle a utilisé, et l'on a beaucoup de référence à... je suppose de grands anthropologue.



En conclusion, je m'attendais à un livre plutôt grand publique, alors que pas du tout....

Je pense qu'il s'adresse plus à des personnes spécialisé sur la Mauritanie, ou sur les femmes commerçantes, ou bien à des anthropologues.

En effet ce livre relève plus de la thèse que du grand public.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10


Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Le Roman de Renart (Hachette Biblio Collège)

Dans le texte sur la naissance de Renart et d'Ysengrin, que fait apparaître Adam avec sa baguette magique ?

des animaux sauvages
des monstres
des animaux domestiques
des hommes

35 questions
307 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur