AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.6 /5 (sur 15 notes)

Nationalité : Canada
Né(e) à : Québec , le 09/09/1981
Biographie :

Charles Bolduc est un nouvelliste québécois.

Il a publié deux recueils de nouvelles aux éditions Leméac : "Les perruches sont cuites" (2006) et "Les truites à mains nues" (2012), qui a remporté le prix Adrienne-Choquette en 2013.



Ajouter des informations
Bibliographie de Charles Bolduc   (2)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (30) Voir plus Ajouter une citation
Lucie16   26 juillet 2012
Les truites à mains nues de Charles Bolduc
Plusieurs fois, j’ai volé des baisers sur tes lèvres surprises et nous nous demandions en vain si celui-ci était le mille neuf cent cinquante-quatrième ou le deux mille trois cent trente et unième, ils se ressemblent tant, et pourtant chacun est gravé à tout jamais dans la mémoire des pierres, avec sa beauté, sa douceur et sa détresse particulières, même après que l’Homo sapiens aura cessé son règne et que tout ça, toute l’histoire des civilisations, ne sera plus qu’un songe, une improbable mythologie, un souvenir vieux de près d’un million d’années perdu au fond d’une carotte glaciaire.
Commenter  J’apprécie          70
VeroniqueG   23 septembre 2012
Les truites à mains nues de Charles Bolduc
Il est facile de changer de vie. Faire le grand saut, remettre les compteurs à zéro. Même pas la peine de changer d'identité ou de recourir au programme de protection des témoins : il suffit de brasser les cartes, de secouer les passions, de prendre quelques risques, et le tour est joué. Le problème, c'est qu'on ne se débarrasse jamais de soi complètement. On traîne derrière cet enfant solitaire, farouche, troué de blessures secrètes, cet enfant qu'on ne peut pas bâillonner et qui revient nous hanter en nous rappelant qui l'on est et pourquoi l'on est devenu ainsi.
Commenter  J’apprécie          50
Carolire   12 décembre 2007
Les perruches sont cuites de Charles Bolduc
J'ai donc pris en charge de rendre leur noblesse à ces parapluies, de leur procurer quelques instants d'émotion forte, fulgurante, comme on sort des petits vieux pour qu'ils s'éclatent une dernière fois et trépassent heureux. » (p. 57)
Commenter  J’apprécie          50
VeroniqueG   23 septembre 2012
Les truites à mains nues de Charles Bolduc
J'ai fait le plein d'oxygène, puis j'ai contemplé au passage les déclinaisons de roses, de mauves et de jaunes dans les plates-bandes, trouvant du réconfort à la pensée que les couleurs s'épanouissent et meurent selon les cycles séculaires, tandis que la ville s'agitait autour de nous, monstrueuse et magnifique, gracieusement offerte, cette ville qu'on secouait le jour avec une énergie éperdue et qui s'animait lascivement le soir pour s'endormir comme une chienne vers les trois ou quatre heures du matin, repue d'elle-même et de son incessant bourdonnement.
Commenter  J’apprécie          40
AnneMarcouiller   23 août 2012
Les truites à mains nues de Charles Bolduc
D'ici là, nous regarderions la nuit s'abattre comme une gifle sur l'horizon et nous profiterions du fait que les heures soient étourdies pour leur voler quelques instants de plaisir supplémentaires. Page 51
Commenter  J’apprécie          50
Lucie16   26 juillet 2012
Les truites à mains nues de Charles Bolduc
Elle apportait toujours avec elle dans son sac à main un épais roman corné qu’elle ouvrait après un moment et dont elle lisait une quarantaine de pages. Dans le volume à lire, il y a le volume à voir, cet univers immatériel activé par la lecture, et c’est pour ça, pour déployer la dimension cachée de l’imaginaire, pour se dessaisir de tous les vacarmes, que son regard planait dans le lointain après certains paragraphes.
Commenter  J’apprécie          40
M-Pi   27 septembre 2012
Les truites à mains nues de Charles Bolduc
Nous jaugions l'autre avec prudence, en nous posant dans notre for intérieur les questions qui s'imposent lors des premiers rendez-vous, afin de prolonger la réalité à l'aide de pointillés et d'imaginer ce que ça donnerait en les reliant avec un trait.
Commenter  J’apprécie          40
AnneMarcouiller   26 août 2012
Les truites à mains nues de Charles Bolduc
Ce trou en dedans ne disparaîtrait donc jamais, la vie s'en échapperait longtemps encore avec un léger sifflement, jusqu'à ce qu'il ne reste plus dans l'enveloppe dégonflée qu'une once d''air de fond de poumons, aussi difficile à extraire de la poitrine que les derniers millilitres de pâte mentholée d'un tube de dentifrice. Et on aurait baeu presser, aplatir, écraser l'emballage enroulé sur lui-même, rien ne viendait, il serait inutile d'insister. Page 36
Commenter  J’apprécie          30
VeroniqueG   25 septembre 2012
Les truites à mains nues de Charles Bolduc
On s'oublie dans la jouissance. On s'absente à soi-même, décalé, déphasé, fasciné. Et pourtant plus vif et plus sensible que jamais.
Commenter  J’apprécie          40
AnneMarcouiller   23 août 2012
Les truites à mains nues de Charles Bolduc
On croit d'abord à une erreur d'aiguillage, on se frotte les yeux, faux numéro, on se dit que l'instant va filer comme une truite qu'on essaie d'attraper à mains nues, mais l'impression stupéfiante et jouissive est toujours là quand on a fini de se pincer. Page 53
Commenter  J’apprécie          30

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

Quiz Harry Potter (difficile:1-7)

De quoi la famille Dursley a-t'elle le plus peur?

des voisins curieux
des hiboux
de Harry
de tout ce qui peut les faire paraître étranges

20 questions
4455 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur