AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.85 /5 (sur 19 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Point-du-Jour, Boulogne-Billancourt , 1948
Mort(e) le : 17/04/2019
Biographie :

Après des études de philosophie et d’ethnologie, Dominique Dussidour a été institutrice à Paris puis professeure de français à Saïda (Algérie). En 1981, elle se tourne vers le secteur de l’édition et l’écriture de romans.
Auteure d’une dizaine de romans, elle a été publiée chez Grasset et chez Zulma. Son avant-dernier roman, Si c’est l’enfer qu’il voit, avait été publié chez Gallimard en 2016.
Elle est l’auteur de Portrait de l’artiste en jeune femme (Grasset, 1988), les Mots de l’amour (Grasset, 1991) et chez Zulma : Histoire de Rocky R. et de Mina (1996) et, avec Colette Deblé, Journal de Constance (1997). La romancière est décédée le 17 avril 2019 des suites d’un cancer du poumon. Elle venait de publier Sade Romancier aux éditions Serge Safran.
Elle a aussi traduit "L'étreinte du soldat" de Nadine Gordimer chez Christian Bourgois, en collaboration avec Julie Damour, et collaboré avec Colette Deblé pour le "Journal de Constance" (1997).
Elle était membre du comité de remue.net et assuraite le secrétariat de rédaction de sa revue en ligne.

+ Voir plus
Source : Livres Hebdo, nécrologie et remue.net
Ajouter des informations
Bibliographie de Dominique Dussidour   (15)Voir plus

étiquettes
Podcast (1)


Citations et extraits (26) Voir plus Ajouter une citation
fanfanouche24   15 mars 2016
Si c'est l'enfer qu'il voit : Dans l'atelier d'Edvard Munch de Dominique Dussidour
Matisse a raison: "Ne dessinez pas un œil, dessinez un regard" (...)

Matisse a raison : "Ne dessinez pas un bras, dessinez un geste" (p. 158)
Commenter  J’apprécie          370
fanfanouche24   16 mars 2016
Si c'est l'enfer qu'il voit : Dans l'atelier d'Edvard Munch de Dominique Dussidour
Mon art a été une suite d'appels désespérés émis par l'opérateur radio d'un navire en perdition . (p. 196)
Commenter  J’apprécie          190
fanfanouche24   21 février 2016
Si c'est l'enfer qu'il voit : Dans l'atelier d'Edvard Munch de Dominique Dussidour
Strindberg : Je suis le plus grand peintre scandinave. Munch : Dans ce cas, je suis le plus grand poète. Un silence. Munch : je hais tout et tout le monde, sauf moi-même. Strindberg: tu as de la chance, même moi je me hais. Fin du dialogue. A Berlin, Munch et Strindberg, tous deux célèbres, viennent de faire connaissance. (p. 88)
Commenter  J’apprécie          70
fanfanouche24   21 février 2016
Si c'est l'enfer qu'il voit : Dans l'atelier d'Edvard Munch de Dominique Dussidour
La seule qualité, conclut Munch, que je reconnais à l'honorable société norvégienne, aux honorables académies norvégiennes, à l'honorable presse norvégienne, c'est leur impuissance à mon égard, c'est de n'avoir pas réussi, même si insidieusement, à m'entrer dans le crâne leur couleur des choses. (p. 53)
Commenter  J’apprécie          60
brigetoun   05 novembre 2011
Petits récits d'écrire et de penser de Dominique Dussidour
Un été semblable, il y a quelques années, la bride d’un sac à dos a eu cette patience. J’écrivais et je la serrais dans ma main, elle me maintenait sur la ligne de flottaison, je me noyais, je remontais, je me noyais, je remontais vers le texte.
Commenter  J’apprécie          40
brigetoun   20 novembre 2009
une guerre de Dominique Dussidour
on est avant le bien et le mal, on est au paradis terrestre, le paradis c’est ça, le paradis c’est quand on n’a pas besoin du bien et du mal pour se tenir dans une pièce, debout ou assis, à discuter au téléphone ou regarder un cerisier, c’est avant que le bien et le mal s’abattent sur ma pensée parce qu’ils ne voient pas d’autre issue

....

Celui qui inflige la douleur l’inflige au nom du bien. Celui qui tue tue au nom du bien. Le bien a des millions de visages – et il a les actes du mal.

Quelle terreur : ce bien aux millions de visages qui inflige à l’autre des millions de douleur. Qui a introduit la douleur dans le monde – ceux qui ont introduit le bien ou ceux qui ont introduit le mal ?

........

Le bien et le mal n’existent pas seule existe la distance entre les corps.

Entre le monde et moi il y a la haine connue et la douleur inconnue, entre le monde et moi il y a la main qui va attraper la hache et la lame qui va retrancher ma main, le monde continuera avec elle et je resterai planté dans son oeil comme un éclat de verre..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
fanfanouche24   15 mars 2016
Si c'est l'enfer qu'il voit : Dans l'atelier d'Edvard Munch de Dominique Dussidour
Je n'ai jamais aimé. J'ai connu la passion qui déplace des montagnes et métamorphose l'individu- La passion qui arrache le cœur et s'abreuve de votre sang. Mais il n'y a jamais eu de femme à qui j'ai pu dire: C'est toi que j'aime, tu es tout pour moi. - Edvard Munch (p. 140)
Commenter  J’apprécie          30
fanfanouche24   16 mars 2016
Si c'est l'enfer qu'il voit : Dans l'atelier d'Edvard Munch de Dominique Dussidour
Une route peinte par Edvard Munch n'est pas une route à proprement parler, plutôt une ligne d'embûches, une trajectoire en partance, une distance muette. (p. 189)
Commenter  J’apprécie          30
brigetoun   09 août 2011
Petits récits d'écrire et de penser de Dominique Dussidour
C’est plutôt, ce que je vais comprendre, peut-être, quelque chose qui a trait à un mouvement de penser, une émotion de penser, comme si penser avait une tête et que cette tête se penchait, s’inclinait, penser aurait également un cou, des épaules, se penchait du cou vers une épaule infiniment lointaine pour encourager, accompagner le mouvement,
Commenter  J’apprécie          20
brigetoun   09 août 2011
Petits récits d'écrire et de penser de Dominique Dussidour
Ce que je pense peut être exact en tant que vérité mais faux en tant que formulation de ma pensée. L’important n’est pas que ce que je pense soit vrai ou faux mais que je pense exactement ce que je pense. J’attache plus d’attention à penser exactement une erreur qui est mienne qu’à penser inexactement une vérité qui ne l’est pas.
Commenter  J’apprécie          20

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

La ferme des animaux ( G. Orwell )

Comment s’appele Le plus vieux cochon qui apparaît au début du livre ?

Brille babil
Ancien cochon
Sage l’ancien

8 questions
327 lecteurs ont répondu
Thème : La ferme des animaux de George OrwellCréer un quiz sur cet auteur