AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.43 /5 (sur 22 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Poissy , 1966
Biographie :

Né à Poissy en 1966, Emmanuel Hussenet n’a jamais dissocié la découverte des écosystèmes du Grand Nord à la réflexion sur soi. Très jeune, il a effectué des excursions en kayak de mer et à pied en Scandinavie (îles Lofoten et Laponie), des expéditions solitaires au Groenland, en Alaska et au Spitzberg, ou en terre d’Ellesmere avec Émeric Fisset. Plus tard, il a accompli une traversée de la France à pied, accompagné d’un poney welsh, de l’Yonne à l’Ardèche et à la Drôme.
Le parcours professionnel original d’Emmanuel Hussenet se trouve intimement lié au Grand Nord : guide de kayak de mer et d’attelage de chiens pour les agences Grand Nord et Terres d’aventure (au Groenland, en Alaska, en terre de Baffin, au Spitzberg). Il a aussi mené des voyages naturalistes en Roumanie, au Sénégal, à Djibouti, au Népal et au Canada pour les agences Voyages Nature et Saïga. À l’été 2003, il a pagayé avec Kim Hafez durant deux mois pour remonter sur plus de 1 000 km la rivière Nelson au Canada, de Gilliam à Moose Lake.
Emmanuel Hussenet est également conférencier sur le thème de l’Arctique et de la préservation de son environnement. Il a préfacé les petits guides GNGL sur le Spitzberg et le Groenland et s’est mis à l’écriture de romans pour adolescents, qui ont bien sûr le Grand Nord pour cadre. Il est aussi auteur d’articles pour la revue Chemins de traverse (n° 4 et 10) et de chroniques dans Village Magazine. Emmanuel Hussenet continue de voyager dans l’Arctique, en particulier au Groenland où il mène ses expéditions et entretient une cabane en vue d’y proposer des séjours. En France, il est sollicité comme conférencier et, surtout, défend auprès du grand public les idées qu’il développe dans son dernier ouvrage : Le Testament des glaces. Il lance en 2009 le programme « Adieu à la banquise polaire » dont l’objet est de témoigner des glaces pluriannuelles de l’océan Glacial arctique avant leur disparition annoncée. En compagnie des « Robinsons des glaces » – Luc Dénoyer et Catherine Meta –, il a tenté, au début de l’été, de dériver sur une plaque de banquise de la côte orientale du Groenland, dans la région de Tasiilaq.
+ Voir plus
Source : http://www.transboreal.fr
Ajouter des informations
Bibliographie de Emmanuel Hussenet   (9)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (9) Ajouter une citation
blandine5674   24 décembre 2015
Le Testament des glaces de Emmanuel Hussenet
Une invention des hommes qui surpasse l’imagination sans doute trop conventionnelle de la nature ; on l’appelle déjà le Septième Continent ? Il n’a que six fois la taille de la France mais devrait encore grandir : d’ici 2030, sa superficie pourrait être multipliée par dix ! En 2030, quand l’océan Glacial arctique aura fondu, un continent aussi vaste que lui aura donc émergé au nord de l’océan Pacifique. Un continent d’ordures.
Commenter  J’apprécie          40
DanR   02 février 2018
Robinson des glaces de Emmanuel Hussenet
Dans un contexte de fuite institutionnalisée de toute relation de contrainte liée à la nature, contrainte de température, de distance, d’effort physique ou de volonté, nous ne faisons malheureusement que fuir notre propre nature et repousser le moment où nous serons inévitablement amenés à la retrouver.

Commenter  J’apprécie          40
blandine5674   24 décembre 2015
Le Testament des glaces de Emmanuel Hussenet
Le footballeur est un héros dans la mesure où les médias reconnaissent en lui un vecteur de dépaysement pour une masse en mal d’aventure et de gloire. Hier, le héros – combattant, humaniste – aidait le peuple à sortir de la crise. Aujourd’hui, comme à l’époque romaine, il occupe les stades pour la lui faire oublier.

Commenter  J’apprécie          30
michelekastner   16 avril 2018
Robinson des glaces de Emmanuel Hussenet
Je me demande si la satisfaction que nous éprouvons à vivre, si les équilibres, même bringuebalants, que nous avons pu composer, ne sont pas des façons de nous éloigner d'une connaissance approfondie de ce que nous sommes et du monde qui nous entoure. Entre conforts ordinaires et convictions approximatives, que savons-nous de la vie ?
Commenter  J’apprécie          20
Astazie   05 janvier 2022
Robinson des glaces de Emmanuel Hussenet
Ces corps fragiles, sublimés par un soleil qui leur promet pourtant ne connaître qu'un été, ont des contours de dentelle. Les banquises ne ruissellent pas, elles attendent. Sans voix et en choeur, elles prient. Par leur présence, ellles exaucent mes voeux et m offrent leur protection.
Commenter  J’apprécie          20
Emmanuel Hussenet
michelekastner   16 avril 2018
Emmanuel Hussenet
Nous détruisons la Terre pour rien. Pour un niveau de vie qui ne fera jamais la qualité de vie. Le monde marchand s'est imposé en substituant à la recherche d'un bonheur émotionnel si délicat à trouver un bonheur plus accessible qu'il suffirait d'acheter en consommant. A prendre les incitations des marchands pour modèles de vie, nous avons perdu le fil du chemin collectif comme du chemin personnel. Nous voilà embraqués par des courants qui nous dépassent et focalisons notre attention sur nos petites affaires plutôt que de regarder où ces courants nous mènent. Tel une gigantesque plaque de glace emportée par la dérive, le monde vogue arbitrairement. Personne ne tient la barre. Modifier telle ou telle institution, changer de dirigeant ou de politique ici ou là sera sans effet. Nous sommes pris dans un mouvement de fond qui nous dépasse.
Commenter  J’apprécie          00
blandine5674   24 décembre 2015
Le Testament des glaces de Emmanuel Hussenet
La nature nous accompagnait, nous reliait à tout ce qui vient d’elle, nous convertissait au respect. Mais la nature est blessée, très gravement cette fois. La perte des glaces, c’est la perte du sang.
Commenter  J’apprécie          10
Emmanuel Hussenet
michelekastner   16 avril 2018
Emmanuel Hussenet
Un obstacle qui rend la question de la survie planétaire quasiment insoluble tient à la difficulté qu'éprouvent les sociétés humaines à traiter des causes d'un malheur, alors qu'elles excellent quand il faut prendre en charge leurs conséquences. Peu de personnes s'attachent aux causes comportementales, culturelles et historiques qui vont déclencher une catastrophe ou un conflit. Et moins un individu comprendra le monde, plus il sera tenté d'escamoter les causes au profit des outils élaborés pour répondre à leurs conséquences.
Commenter  J’apprécie          00
Emmanuel Hussenet
michelekastner   16 avril 2018
Emmanuel Hussenet
Les sociétés antérieures tendaient bien sûr vers une amélioration de leurs conditions matérielles, mais pas seulement, et ce qui inspirait l'élan collectif ou mobilisait la plume des écrivains, du salut de l'âme à l'égalité entre les hommes, était avant tout d'ordre immatériel. Ce qui était rentable n'empêchait pas ce qui l'était moins d'exister. Le temps avait encore le droit de s'étirer.
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Listes avec des livres de cet auteur