AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 4.17 /5 (sur 12 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Limoges , 1948
Biographie :

Jan dau Melhau est un auteur-conteur-éditeur-chanteur-musicien occitan du Limousin.

De son nom d'état civil Jean-Marie Maury, Jan dau Melhau (en français Jean du Melhau, nom de la terre familiale où l'on cultivait des céréales) fut une des têtes d'affiche de la chanson occitane des années 1970.

Auteur et éditeur des belles lettres occitanes limousines (comme Marcelle Delpastre ou Paul-Louis Grenier), il s'intéresse surtout à la beauté de la langue occitane, à sa force littéraire. Sa démarche n'a jamais été de faire du folklore au sens généralement admis du terme, ni de chanter devant un plein Zénith, mais plutôt de chercher au plus profond de la langue limousine toute sa finesse, tous ses mystères...

Il continue aujourd'hui d'œuvrer pour le Limousin avec sa maison d'édition Lo Chamin de Sent Jaume (le Chemin de Saint Jacques) à Meuzac en Haute-Vienne, avec ses propres écrits ainsi qu'avec ses spectacles de contes et de chansons. Il est également co-fondateur, avec Micheu Chapduelh (Michel Chadeuil), de la revue limousino-périgourdine Lo leberaubre.
+ Voir plus
Source : Wikipédia
Ajouter des informations
Bibliographie de Jan dau Melhau   (15)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
klakmuf   20 septembre 2019
Dix-neuf contes du Limousin de Jan dau Melhau
Le conte du bon Dieu et de son domestique.



(Lo bon Dieu avia un vaslet que li demandet la permession de 'nar, quauquas legas d'aqui, a la nòça d'una de las soas nebodas ...)



Le bon dieu avait un domestique qui lui demanda la permission d'aller, à quelques lieux de là, à la noce d'une de ses nièces.

"Vas-y, dit le bon Dieu, vas-y, demeures-y tout le temps qu'il faut mais pas plus, sois-y bon chrétien et ne me fais pas de mensonge lorsque tu reviendras."

Le domestique ne revint que huit jours après.

"Eh mais, dit le bon Dieu, tu as bien tardé à revenir !

- C'est que, Notre Seigneur, dit le domestique, si vous saviez comme il y fait bon vivre là-bas ! La nappe toujours mise, on y boit, on y chante, on y danse de nuit comme de jour. Il y a une chose, tiens, à présent que j'y pense, on n'y parle pas de vous ..."



A six mois de là, le domestique, qui avait plus d'une nièce, demanda une fois de plus la permission d'aller à un autre mariage qui se faisait dans ce même pays où il était déjà allé.

"Vas-y, dit le bon Dieu, vas-y, demeures-y tout le temps qu'il faut mais pas plus, sois-y bon chrétien et ne me fais pas de mensonge lorsque tu reviendras."

Le domestique partit à la pointe du jour mais revint le soir même, bien avant la nuit.

"Eh mais, dit le bon Dieu, tu n'y a guère demeuré, cette fois-ci !

- Ah, Notre Seigneur, dit le domestique, c'est qu'il n'y fait pas bon du tout, là-bas ! La peste, la famine, tout y est en royaume. On n'y voit partout que morts et moribonds. Et partout, ce n'est qu'un cri: Ah mon Dieu, mon Dieu, Seigneur, Seigneur, Jésus, Jésus ! ...

- Tiens, dit le bon Dieu, ils parlent de moi, à présent ?"



Tant comme le malheur, parfois, te rend la mémoire des prières ...

(Tant coma lo malaür, daus un còps, te tòrna la memòria de las pregieras ...)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
coco4649   12 mai 2021
De l'ombre et autres titres de Jan dau Melhau
Litanie







À toute langue, une parole,

À toute tête, son chapeau,

À tout tiroir, une table,

À tout os, son peu de peau.



À toute musique, une note,

À toute traverse, palis,

À tout sein, une bonne lèvre,

À tout demeuré, malin.



À toute gifle, une bonne joue,

À toute fumée, son feu,

À tout repentir, bonne faute,

À toute route, son quelque part.



À toute haleine, ail et oignon,

À toute lame, son couteau,

À toute femme, belle chevelure,

À toute forge, son marteau.



À tout hasard, sa destinée,

À tout coin de cheminée, son archebanc,

À toute erreur, qu’elle fût bernée,

À tout après, cherche un avant.



À toute aiguille, son horloge,

À toute horloge, autant d’heures,

À tout dégourdi, son empoté,

À toute promesse : quand ?



(…)
Commenter  J’apprécie          40

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
985 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur cet auteur