AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Note moyenne 3.92 /5 (sur 6 notes)

Né(e) à : Tostedd, Lunebourg , le 15/08/1886
Mort(e) à : Cambridge, Etats-Unis , le 21/10/1961
Biographie :

Karl Korsch est un philosophe, enseignant, théoricien et militant du "communisme de conseils".

Issu d’une famille de la classe moyenne, il étudie la philosophie et le droit, et obtient en 1911 le titre de docteur en droit (« Doktor Juris ») de l’Université d’Iéna. De 1912 à 1914, il est en Angleterre où il étudie et pratique les droits anglais et international. La première guerre mondiale le ramène en Allemagne et il est incorporé dans l’armée allemande où il passe les quatre années suivantes : il y gagne deux blessures et subit dégradation et promotion militaires au gré des fluctuations politiques. Personnellement, il prend position contre la guerre, rejoint le Parti social-démocrate indépendant d'Allemagne (USPD), dont l’aile gauche crée en décembre 1918 le Parti communiste d'Allemagne (KPD).

Au cours de la révolution allemande, Karl Korsch participe à la création du conseil ouvrier de Meiningen.

Il commence à enseigner à l'Université d'Iéna comme conférencier à partir de 1919, puis comme Professeur en titre à partir de 1924.

Karl Korsch devint député à la diète de Thuringe, brièvement ministre de la justice de cet État en octobre 1923 (le gouvernement ouvrier dura presque trois semaines), et de 1924 à 1928 député au Reichstag. Il fut également rédacteur en chef de l'organe théorique du KPD : Die Internationale (fondé en 1915 par Rosa Luxemburg).

Hostile à l’évolution de plus en plus opportuniste de l’Internationale communiste, et en particulier à la stalinisation. En 1923, il publie "Marxisme et philosophie", qui marque sa rupture avec le léninisme. Ce livre lui vaudra d’être dénoncé par l’Internationale Communiste en 1924. Il publie la même année une « anti-critique » dans laquelle il ré-affirme la pertinence de ses thèses de 1923.

L’arrivée de Hitler au pouvoir, en 1933, contraint Korsch à quitter l’Allemagne. Il passe en Angleterre, réside pour une courte période au Danemark, puis, en 1936, émigre aux États-Unis. Tout en exerçant une charge d’enseignement à la Nouvelle-Orléans, Korsch, pendant les années passées en Amérique, se consacre à la théorie marxienne. En Amérique comme en Allemagne, son influence principale fut celle de l’éducateur
+ Voir plus
Source : Wikipedia
Ajouter des informations
Bibliographie de Karl Korsch   (7)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (10) Ajouter une citation
steka   22 février 2022
La contre-révolution bureaucratique de Karl Korsch
Le marxisme-léninisme n'est pas le marxisme, mais un remplissage de terminologie marxiste adaptée aux besoins de la révolution bourgeoise en Russie, (...) un moyen de voiler le contenu de classe de la révolution bolchevique. (...) La revendication absolue du leadership par l'intelligentsia révolutionnaire petite-bourgeoise et jacobine se cache sous la conception bolchevique du rôle du Parti vis-à-vis de la classe ouvrière. L'intelligentsia petite-bourgeoise ne pouvait élargir son organisation et en faire une arme révolutionnaire active qu'à la condition de pouvoir attirer et utiliser les forces prolétariennes. Elle a donc appelé son parti jacobin un parti prolétarien. (Thèses sur le bolchevisme - 1934)
Commenter  J’apprécie          50
steka   10 janvier 2013
Karl Marx de Karl Korsch
Alors qu'aux époques précédentes les rapports de domination et de servitude, dont l'existence était publiquement reconnue, apparaissaient comme les ressorts immédiats de la production, à l'époque bourgeoise de la "liberté du commerce", la fabrication des produits du travail sert au contraire de couverture aux rapports d’oppression et d'exploitation qui se perpétuent sous une forme changée. L'économie politique n'est rien d'autre que l'aspect scientifique que prend le travestissement de cet état de choses.
Commenter  J’apprécie          30
steka   10 janvier 2013
Karl Marx de Karl Korsch
Marx et Engels cessèrent aussi de partager l'illusion selon laquelle l'économie politique - cette science née dans le feu de la lutte que la bourgeoisie avait mené contre le système féodal - pouvait, dans une époque historique nouvelle et au moyen d'une simple "évolution" des principes qu'elle renfermait déjà, fournir un point d'appui théorique pour la lutte qu'une classe sociale nouvelle menait, au sein de la société présente, contre le pouvoir économique et politique de la classe bourgeoise. De part sa nature même, le terrain de l'économie politique n'était et ne pouvait être, en ce sens, que le terrain de l'ennemi.
Commenter  J’apprécie          20
Lev   26 avril 2014
Notes Sur l'Histoire (1942) de Karl Korsch
"L'industrialisation de l'Histoire" a eu dans bien des cas pour effet de reproduire les tares du système industriel sans en reproduire pour autant les résultats positifs. Un observateur perspicace n'ignore pas que la recherche historique se trouve dorénavant soumise en tout au hasard de la découverte de "matériaux bruts" et à cet autre hasard de l'invention de nouveaux instruments et machines.
Commenter  J’apprécie          20
steka   01 décembre 2018
Marxisme et philosophie de Karl Korsch
Nous verrons en effet que, exactement comme chez les intellectuels bourgeois dans la seconde moitié du XIXème siècle, cette considération "dialectique" du rapport de la philosophie à la réalité, de la théorie à la pratique, s'est entièrement perdue dans l'oubli total de la philosophie hégélienne; de l'autre coté également chez les marxistes à la même époque, la signification originelle de ce principe dialectique que, dans les années quarante, les deux jeunes hégéliens Marx et Engels avaient sauvegardé en toute conscience en se détournant de Hegel pour passer de la "philosophie idéaliste allemande" à la conception "matérialiste" du processus de développement socio-historique, tomba de plus en plus dans l'oubli.
Commenter  J’apprécie          10
steka   28 novembre 2018
Marxisme et philosophie de Karl Korsch
Cette relation dialectique entre philosophie et réalité a pour effet que toute philosophie ne peut être autre chose que son temps appréhendé en pensées.
Commenter  J’apprécie          20
steka   10 janvier 2013
Karl Marx de Karl Korsch
La grande illusion de notre époque, qui veut que la société capitaliste soit composés d'individus libres et disposant d'eux-mêmes, ne peut être maintenue qu'à condition de refouler en permanence dans l'inconscient le contenu réel des rapports sociaux qui caractérisent l'ordre présentement établi.
Commenter  J’apprécie          10
steka   20 octobre 2013
Marxisme et philosophie de Karl Korsch
Vous ne pouvez pas dépasser la philosophie sans la réaliser.
Commenter  J’apprécie          20
gerardlauve   07 novembre 2020
Marxisme et philosophie de Karl Korsch
Une conception qui voudrait accorder à la théorie une existence autonome en dehors du mouvement des faits ne serait évidemment ni matérialiste, ni même hégélienne et dialectique, elle serait de la simple métaphysique idéaliste.
Commenter  J’apprécie          00
steka   20 octobre 2013
Marxisme et philosophie de Karl Korsch
L'idéologie n'est que la conscience renversée.
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Un peu de couleur, ça vous change la vie !

Comment est la jument du roman de Marcel AYMÉ ?

Rose
Verte
Bleue

15 questions
182 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur