AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

4.18/5 (sur 17 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Paris , le 6/06/1966
Biographie :

Spécialiste du grand nord scandinave, Laurent Peyronnet exerce le métier de guide en Norvège, Suède et Finlande, principalement dans les régions de Laponie. Sur les routes une moitié de l'année, il consacre l'autre partie de son temps à la littérature. Sa première publication « Amère Baltique » paru en 2004 chez Zinc éditions, est un polar épistolaire se déroulant entre Helsinki, Saint-Pétersbourg, Tallinn et Stockholm. Il publie ensuite un roman jeunesse en trois volumes mêlant l'histoire scandinave à la fiction fantastique. Le premier tome « Magnus, une histoire pour tuer le temps » paraît en 2011 chez Dadoclem, suivis en 2014 de « Magnus, le dernier chaman. » puis, en 2020 de « Magnus, les peuples invisibles ». Parallèlement à ce projet, il publie deux adaptations françaises de contes norvégiens :« Soria Moria » en 2014, en collaboration avec l'illustrateur Godo, suivi, en 2016, toujours avec l'illustrateur Godo, d' « Askeladen et le pari contre le troll», publié chez Nat's éditions, accompagné d'un CD audio. En 2023, il retrouve les éditions Dadoclem pour « Aslak et les aurores boréales », un album jeunesse situé en Laponie, illustré par Rebecca Roméo. En dehors de ces publications jeunesse, Laurent Peyronnet écrit régulièrement au sein de l'atelier d'écriture de François Bon « Le tiers livre ». Il donne des conférences et intervient pour des podcasts sur les cultures nordiques : huit épisodes d'une heure, consacrés aux cultures viking et Sami sont disponibles sur le site « Une blonde en Norvège ». Il a également participé à l'émission « Secrets d'histoire » sur France 3, consacrée à la culture viking.
+ Voir plus
Source : Laurent Peyronnet
Ajouter des informations
Bibliographie de Laurent Peyronnet   (7)Voir plus

étiquettes

Citations et extraits (9) Ajouter une citation
Pour les humains d'aujourd'hui, reprit le troll, la pensée est bien moins réelle que la matière alors qu'en vérité, c'est l'inverse. Nous sommes la substance des choses tandis que la matière n'en est que le vêtement. Nous sommes le cœur qui fait battre la vie.
Commenter  J’apprécie          30
Arc en ciel
Pour les vikings, l'arc en ciel était le pont qui reliait le monde des hommes et celui des dieux.
Commenter  J’apprécie          82
Tu as l'impression d'être enfermé dans une cage. Oublie là et va t'en !car tu es ta propre cage.
Dans tes moments de doutes, regarde là où tu n'as jamais regardé.
Tout devient tellement plus grand, plus beau, plus riche quand on s'élève au-dessus de soi-même...
Commenter  J’apprécie          70
Ne dis pas qu'il y a rien, Magnus, mais plutôt que tu ne vois rien. Il y a beaucoup de choses, mais tu ne les vois pas. Tu dois apprendre à voir l'invisible.
Commenter  J’apprécie          70
Il se laissait porter par cette voix qui parlait de choses merveilleuses, il était question d'hommes rudes, vêtus de peaux de bêtes, de combats, de serments, de trahison, d'un arbre aux mille ramages, portant l'histoire du monde, de soleil étincelants qui ne se couchent jamais, d'aurores boréales dansant dans une nuit sans fin. Magnus se sentait parfaitement à son aise.
Commenter  J’apprécie          60
Tu sais, lorsque l'on devient passeur, on n'acquiert pas seulement le pouvoir de voyager dans le temps, on voit aussi le monde différemment. C'est comme si on pénétrait à l'intérieur des choses, là où d'ordinaire il n'y a qu'une surface
Commenter  J’apprécie          60
"Il dit quoi ?
" Lâchez-moi ! " répéta Magnus.
Le troll interrogea ses congénères :
" Hachez-moi, il demande ?
- Il me semble plutôt qu'il a dit : Mâchez-moi.", intervient un autre.
Un troisième s'en mêla.
" Vous n'y êtes pas ; il a dit : Crachez-moi !
Mais non, coupa un quatrième, ce qu'il a dit c'est : Pas chez moi !"
Commenter  J’apprécie          40
Le monde où je vis est fragile, il est fait de poésie et de rêve. Il a peu d'armes pour se défendre.
Sans être préparé, tu aurais pu faire beaucoup de mal autour de toi, car l'ignorance est un monstre qui détruit tout sur son passage.
Voyager dans les livres t' a permis de t'élever au-dessus de l'ignorance.
C'était la première condition pour que tu puisses espérer venir jusqu'ici.
Il fallait ensuite que tu comprennes comment naissent les livres, que tu ailles toi-même au fond du cœur humain, là ou les passeurs puisent les récits qu'ils ramènent, c'est le chemin que ta montré Anderson.
La dernière condition, enfin, était que tu accueilles en toi-même le monde invisible. C'est ce que t'as enseigné Quaarsivaq.
Commenter  J’apprécie          10
Qui es-tu, toi qui oses t'aventurer dans ma forêt ? hurla-t-il. Si tu touches un de mes arbres, je te tue, je te découpe, je te fais bouillir et je te dévore ! File et que je ne te revoie jamais !
Commenter  J’apprécie          20

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Listes avec des livres de cet auteur
Lecteurs de Laurent Peyronnet (23)Voir plus

Quiz Voir plus

Ces objets dont le nom est un prénom.

Hachisch en VF.

Marie-Louise
Marie-Madeleine
Marie-Jeanne
Marie-Laure

20 questions
388 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *}