AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.36 /5 (sur 59 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Tunis , le 28/05/1939
Biographie :

Michel Cosem est un auteur et éditeur français.

Après des études de lettres et de sciences politiques à Toulouse, il fonde en 1960 la revue Encres vives. À partir de 1965, il travaille comme documentaliste en lycée.

De 1967 à 1987, il est responsable national du secteur poésie-écriture au Groupe français d'éducation nouvelle (GFEN); dans ce cadre, parallèlement aux travaux d'Elisabeth Bing, il crée l'atelier d'écriture.

De 1974 à 1980, il assure les fonctions de directeur de la collection Découvrir aux Éditions Seghers. Il fonde en 1988 avec Félix Castan Escalasud / colloque des Poètes du Sud.

Michel Cosem est l’auteur de nombreux recueils de poèmes, de romans et d’anthologies de poésie parues aux éditions Seghers, Gallimard, Milan, Larousse. Ses romans pour la jeunesse sont très lus en France.
+ Voir plus
Source : Wikipédia
Ajouter des informations
étiquettes
Citations et extraits (17) Voir plus Ajouter une citation
Michel Cosem
TerrainsVagues   21 janvier 2019
Michel Cosem
Sous l’eau claire

de l’abat-jour

passent des femmes bleues

des femmes rouges

avec des sourires jusqu’au bout des mains

des écritures multiples sur leur peau

et des chansons de désert

Elles ont la liberté des routes infinies

le goût du miel et de l’orange

ce qu’elles disent

n’est pas compréhensible

mais c’est bonheur de les interpréter.
Commenter  J’apprécie          512
TerrainsVagues   04 décembre 2017
Ainsi se parlent le ciel et la Terre de Michel Cosem
Ciel gris sur Paris mouillé, ciel gris sur les platanes nus qui remuent leurs graines rondes semblables à des oiseaux prisonniers, ciel gris sur les façades qui ne peuvent plus s'envoler.

Et tout autour remue l'urgence, l'énergie, l'audace, tout se confond et la beauté soudain se fait vieille, une chanson interrompue perce le cœur et l'on assemble je ne sais où quelques joyaux comme des braises pour se réchauffer encore.
Commenter  J’apprécie          251
TerrainsVagues   30 novembre 2017
Repères et nuees de Michel Cosem
Dans les lits clos entre caps et îlots un chant de falaise un chuintement blanc de mille chevaux de rage d’embruns du temps qui ne s’arrête plus tandis que les ifs noirs aux dents pointues se moquent des duvets du vent et des baisers vénéneux.



L’île telle un oiseau a peur de la nuit. Elle se cache dans les genêts et les nids de feuilles rousses. Elle erre comme les pirates au milieu des rochers et lance au large des éclairs bleus. Elle récolte les galets et les œufs de goélands et écoute à ravir les chants bretons, lents, répétitifs, pareils à la pluie.



Soleil couchant sur Port Coton. Orange ronde qui sort des nuages et tombe directement dans l’océan. On guette le rayon vert et les nuages nés en tumulte du grand vertige. Là-bas c’est l’Amérique.

Rien n’est plus triste qu’abandonner une île. Ce n’est ni une femme, ni un reflet de l’univers. C’est le monde tout entier qui dérive et s’engloutit de lui-même. On est appelé ailleurs. Qu’importe l’injure est terrible. Les monstres marins peuvent tout à loisir se repaître des forêts, des falaises, des hautes maisons du port, des bateaux et les broyer selon sa logique car tout maintenant est vraiment abandonné.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
MicheleP   29 novembre 2013
Plumes tièdes du matin de Michel Cosem
La mûre tout acide

froide de la nuit

avec ses yeux

de teintes fauves

et ses histoires

à n'en plus finir

C'est elle qui griffe

dans les haies

lorsque les cigales

meurent l'été
Commenter  J’apprécie          80
TristanPichard   14 octobre 2014
Contes de Provence de Michel Cosem
— Faites attention à ce que vous dites, affirma le roi, sinon je vous fais couper la tête. Vous n'êtes qu'un ivrogne ! Qu'un voleur !
Commenter  J’apprécie          50
gill   07 mars 2012
Découvrir La Science-Fiction de Michel Cosem
La littérature de science-fiction est sans doute l'une des expressions les plus riches et les plus vigoureuses du merveilleux et de l'imaginaire contemporains.

Grâce à elle, notre époque s'est en quelque sorte approprié l'histoire du temps, dans un jeu fastueux où l'imagination de l'écrivain et celle du lecteur entrent en émulation et parfois même en concurrence

En choisissant parmi les plus belles pages d'Asimov, de Bradbury, de Gérard Klein ou de Van Vogt, Michel Cosem a voulu communiquer - aux jeunes, en particulier - le plaisir rencontré au contact d'oeuvres aux multiples visages.

C'est à une véritable initiation qu'il invite ses lecteurs.

(quatrième de couverture de l'édition parue chez "Seghers" en 1975)
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaoui   20 avril 2020
Les yeux de l'oursonne de Michel Cosem
Marcellin en effet était en contact avec ce qui était peut-être le plus essentiel dans une vie pour chacun des gens venus le consulter : avoir sa maison, son lieu intime, son refuge et peut-être aussi l’endroit où l’on a envie de mourir. Cela était essentiel et, qu’ils le veuillent ou non, tous étaient à la recherche de quelque chose de cet ordre, au moins une fois dans l’existence, sauf s’ils avaient la chance de faire un héritage.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui   20 avril 2020
Les yeux de l'oursonne de Michel Cosem
Les excentricités les plus excessives n’intéressaient vraiment personne. Leurs ancêtres avaient parcouru tout le pays, en traçant des chemins, en marchant à grands pas derrière les troupeaux ou en transportant de lourds paquetages de l’autre côté de la frontière. Il fallait du courage et de la ténacité pour toutes ces choses, y compris pour vivre au quotidien. Ces qualités s’étaient en eux fortement ancrées. Le chant des riches bourgeois, des capitaines d’industrie, des rois et des présidents, des artistes de tout poil avait glissé comme des gouttes d’eau sur le plumage d’un oiseau. Ils se moquaient d’ailleurs des petits travers qu’ils découvraient ici et là et se faisaient un plaisir de les répandre. Cela resserrait d’ailleurs les liens de la communauté plus habituée à suivre sa logique ancestrale qu’à être sensible aux affaires du monde qui changeait si vite.
Commenter  J’apprécie          00
classe5C   12 octobre 2017
Le chemin du bout du monde de Michel Cosem
Elle se dressa, cette ville, dans un matin brumeux et doux, avec ses tours de guet toutes noires, ses remparts plombés, ses fumées bleutées lentement refoulées vers les collines nues par un petit vent sournois qui descendait de la montagne. L'air sembla plus lourd, chargé d'odeurs océanes. Le spectacle était impressionnant. La ville qui ondulait au gré des pentes semblait une immense bête avide et cruelle. Oncha et Johan ne pouvaient plus avancer et se tenaient par l'épaule. C'était bien d'être deux devant une si prodigieuse ville.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   20 avril 2020
Les yeux de l'oursonne de Michel Cosem
Chaque fois qu’il surprenait un isard, un cerf ou un chevreuil, le cœur de Marcellin bondissait. Il avait alors l’impression d’être témoin d’un vrai miracle de la nature, d’un joyau rare qui lui était offert à cause de son amour pour la terre, la montagne, la forêt. Il haïssait évidemment ceux qui d’un coup de fusil détruisaient un tel enchantement. La bête disparue, il demeurait comme une ombre, comme un frisson sur l’herbe. Il reprit sa marche plus léger, plus joyeux, conscient d’avoir eu la récompense qu’il méritait.
Commenter  J’apprécie          00
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

En boucle ... avec la Castafiore

La Castafiore est le rossignol milanais qui enchante les albums de

Lucky Luke
Tintin
Asterix
Gaston

17 questions
28 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature jeunesse , littérature française , bande dessinée , écrivain , opéraCréer un quiz sur cet auteur