AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.92 /5 (sur 6 notes)

Nationalité : Belgique
Biographie :

Michel Leurquin est professeur des écoles.

Écrivain, il a toujours été féru d’Histoire et de criminologie et aborde ces thèmes sous un angle sceptique et rationnel.

On lui doit notamment "L’histoire vraie des tueurs fous du Brabant" (2012) et "Le meurtre de la champignonnière" (2016).

Il applique la rigueur scientifique à l’Histoire et est l’auteur de "Pour en finir avec les mythes de l’Histoire" (2017), aux Éditions Jourdan.

Twitter : https://twitter.com/michel_leurquin

Ajouter des informations
étiquettes

Citations et extraits (6) Ajouter une citation
manue14   02 avril 2016
Le meurtre de la champignonnière de Michel Leurquin
« Non, non, non. Ne me faites pas cela, pitié. Maman, maman ! »

Ce 13 février 1984, il est environ 18H30 quand ces cris terribles déchirent le rideau de la nuit déjà tombée. Plusieurs personnes entendent ces hurlements provenant de toute évidence de la bouche d’une jeune fille ou d’une jeune femme terrorisée.

Les cris dureront une vingtaine de minutes. Nul n’a le réflexe de composer le numéro de police-secours.
Commenter  J’apprécie          100
Luniver   18 octobre 2018
Pour en finir avec le paranormal de Michel Leurquin
On a tendance à penser que l'homme contemporain ne croit plus aux mythes. Nos ancêtres pensaient qu'Hercule avait affronté l'hydre de Lerne, mais pas nous. Nous serions au-dessus de cela : la pensée critique l'emporterait depuis l'apparition de la science moderne. Les religions seraient résolument sur le déclin. Les croyances irrationnelles disparaîtraient lentement mais sûrement. Les mythes seraient devenus totalement inutiles face aux explications scientifiques. C'est bien entendu totalement faux ! En effet, la mythologie joue un rôle très différent de celui de la science : elle donne du sens à nos existences. La croyance aux visites extraterrestres de notre planète ré-enchante notre quotidien. Elle nous dit que nous ne sommes pas seuls au monde, que d'autres créatures intelligentes s'intéressent à nous. On peut tout à fait comprendre l'attrait d'une telle idée, même en tant que sceptique. Le mythe de Roswell a encore de beaux jours devant lui...
Commenter  J’apprécie          90
Luniver   16 octobre 2018
Pour en finir avec le paranormal de Michel Leurquin
Les ufologues considèrent souvent que les enfants ne mentent pas ou ne seraient pas à même de créer un faux capable de tromper un enquêteur. Ils seraient plus naturellement dignes de foi. L'histoire a pourtant largement démontré que cette position est incorrecte, entre autres avec l'affaire des fées de Cottingley. Dans le cas de la photo de Petit-Rechain, ce n'est pas l'âge qui a joué, mais le niveau social du faussaire : le physicien Auguste Messen pensa certainement qu'il ne pouvait pas se faire berner par Patrick Maréchal, un ouvrier.
Commenter  J’apprécie          70
Luniver   19 octobre 2018
Pour en finir avec le paranormal de Michel Leurquin
Le monde académique ayant tendance à refouler le paranormal dans les marges, les psychothérapeutes ne sont pas bien préparés à gérer l'anxiété que peuvent ressentir les patients par rapport au paranormal. Ils auront peut-être vaguement l'idée que des migrants pourront venir en consultation avec des affirmations extraordinaires, mais ils seront le plus souvent désemparés face à des individus de leur propre culture rapportant des événements hors du commun. La vieille conception colonialiste qui consiste à croire que les autres cultures sont plus irrationnelles que la nôtre a en effet la vie dure. En l'absence d'une véritable psychologie clinique du paranormal, les personnes en état de souffrance psychologique à cause de leurs expériences paranormales sont obligées de se tourner vers les thérapies Nouvel Âge.
Commenter  J’apprécie          60
Luniver   14 octobre 2018
Pour en finir avec le paranormal de Michel Leurquin
Chaque fois qu'une affaire judiciaire (meurtres ou disparitions) éclate quelque part, des hommes et des femmes se prétendant doués de pouvoirs paranormaux s'adressent aux services de police ou de gendarmerie chargés de l'enquête. Ces personnages mettent donc leurs pouvoirs au service de la justice, de la veuve et de l'orphelin. Avec des résultats exceptionnels disent-ils. Plus besoin d'enquêteurs, de magistrats, de juges d'instruction, d'indicateurs, de techniques spéciales d'investigations, d'analyses d'empreintes ou d'ADN, de perquisitions, d'interrogatoires musclés, de polygraphes, de commissions rogatoires. Les extralucides sont là et remplacent avantageusement la machine judiciaire sclérosée. À moindres frais.

[...]

Nous laisserons le mot de la fin au chef de la cellule disparition de la police fédérale belge Alain Remue qui, interrogé sur ce genre de méthodes, en 2010 répondit : « Les interventions des médiums nous ralentissent et c'est une charge de travail supplémentaire. Chaque information reçue, peu importe comment, est une information. Nous ne pouvons prendre le risque de passer à côté d'un élément déterminant. Imaginez un peu qu'un clairvoyant appelle pour donner un élément, nous ne pouvons pas prendre le risque de l'écarter sur base de cette provenance. Ce clairvoyant peut très bien avoir reçu l'information de l'auteur ou d'un complice. Depuis que je suis le chef de la section, soit quinze ans, pas un seul clairvoyant ne nous a permis de faire avancer une enquête d'un centimètre. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          42
Luniver   15 octobre 2018
Pour en finir avec le paranormal de Michel Leurquin
On donna au Néerlandais [Hurkos] vingt photos de bébés bien emmaillotés. À lui de déterminer le sexe des nourrissons. Après quelques passes magnétiques, Hurkos donna sa réponse : dix garçons et dix filles. Or, il s'agissait de vingt filles. Hurkos, piteusement, mit son échec sur le compte de la présence de personnes malveillants (comprendre: sceptiques) dans la pièce lors de l'expérimentation, qui annihilait les dons. Une excuse mille fois utilisée par les tenants du paranormal. Après cet échec cuisant, le médium fuira les scientifiques comme la peste.
Commenter  J’apprécie          50

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "Le meurtre de la champignonnière" de Michel Leurquin.

Avec quoi était attachée la victime ?

une corde
une chaine
un fil de cuivre

10 questions
0 lecteurs ont répondu
Thème : Le meurtre de la champignonnière de Michel LeurquinCréer un quiz sur cet auteur