AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.89 /5 (sur 22 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Paris , le 05/1950
Biographie :

Philippe Delaveau est un écrivain et poète français né en mai 1950 à Paris.

Après une enfance à Paris et en Touraine, des séjours à Londres et dans le Devonshire, Philippe Delaveau retourne vivre six années à Londres, pendant les années 1980, avec sa famille. Ce séjour lui permet de découvrir sa véritable voix. . Jonathan Griffin lui fait lire des poètes américains contemporains et rencontrer des poètes anglais. C'est à cette époque que des promenades le long de la Tamise font brusquement surgir des personnages échappés à la mythologie grecque ou latine, qui semblent errer dans la grande ville moderne en quête de sens. Ces « hallucinations » qui succèdent aux séances de travail au British Museum, où se trouve la British Library, lui font écrire de nombreux poèmes, dont la plus grande partie sera reprise dans Eucharis (éditions Gallimard, 1989). Peu à peu, en écrivant, il découvrira les orientations de ses livres à venir : le poète est un veilleur dans un univers en proie au désastre, à qui la poésie peut offrir les ressource de ses formes innombrables, à condition de ne pas rompre la continuité avec la tradition dans ce qu'elle a de vivant. En cela il rejetait tout retour en arrière et tout académisme.
Auteur d’une dizaine de recueils de poèmes, la plupart publiés par les éditions Gallimard, de traductions de l’anglais et de l’espagnol, de nombreux ouvrages réalisés avec ses amis peintres (Baltazar, Bertemes, Cortot, Greder, Hélénon, Laubiès, Pouperon…), Philippe Delaveau a reçu le prix Guillaume Apollinaire (1989), le prix Max Jacob (1999), le Grand Prix de l’Académie française « pour l’ensemble de son œuvre » (2000), le Grand Prix de poésie de la S.G.D.L. « pour l'ensemble de son œuvre » (2010). Il a été fait Chevalier des Arts et des Lettres en 2009.

Il est membre de l’Académie Mallarmé, juré du prix Apollinaire, membre de la Nouvelle Pléiade prix Léopold Sédar Senghor, du P.E.N.-Club de France, Sociétaire de la SGDL.

Il est aussi Professeur en khagne au Lycée Chaptal de Paris.




+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Philippe Delaveau   (15)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Festival Voix Vives 2016 Entre mer et ciel : Philippe Delaveau Images et montage : Thibault Grasset - ITC Production #Poésie #VoixVives #PhilippeDelaveau


Citations et extraits (76) Voir plus Ajouter une citation
Philippe Delaveau
sabine59   23 juillet 2018
Philippe Delaveau
Les monts bleus



Les monts bleus et le ciel songeur.

Toi

Dont les yeux ardents sont

L'abri du ciel et des monts.



Source, frisson, tristesse, joie.

Je baiserai de ma langueur

Ta bouche.



Je vois les mots se former

Dans tes pupilles, sur tes lèvres.

Et je respire ton haleine.



Je me raccroche à la vie,

Je sais l'existence du monde

Lorsque je tiens ta main.



(" Le veilleur amoureux")

Commenter  J’apprécie          230
Piatka   13 mars 2014
Le veilleur amoureux précédé d'Eucharis de Philippe Delaveau
À LA BELLE ENDORMIE



Maintenant que j'écris sur la page secrète

Des mots doucement ivres de ton nom,

Tu dors dans ce désordre de cheveux

Odorants et doux que je respire,

Et les volets fermés ont replié leurs ailes.

Le soleil par les fentes soyeuses d'un après-midi

Jette ses lettres sur le plancher qui flambe :

Je les ramasse, je veux les lire, je transcris

Ces mots d'amour et dans ton cou je les traduis

Contre l'oeil clos de ton oreille.



Belle endormie loin de moi, tout près de moi, ton rêve

Encore fou, rêve et s'enfuit. Dis-moi tout bas

De deux amants quel est ce doux royaume.

Et comment le soleil qui déjà fuit t'admire.

Mais tu souris et je me brûle

De tant de mots, à travers coeurs en flammes.
Commenter  J’apprécie          210
Cath36   26 mars 2013
Ce que disent les vents : Poèmes de Philippe Delaveau
Sceaux fugitifs pour le glorieux hiver. Et nous marchions

sur le buvard de neige, il boit l'encre des bruits

et le fugace agencement de l'ombre.
Commenter  J’apprécie          171
sabine59   23 juillet 2018
Le veilleur amoureux précédé d'Eucharis de Philippe Delaveau
Qu'ai-je fait des heures d'été?

La nuit grandit sur les jardins, parmi les livres.

Le vent du soir est solennel.

La vie précieuse nous traverse.

Ce jour semblable aux autres jours.

Imperceptible sous les arbres.
Commenter  J’apprécie          160
Piatka   14 mars 2014
Le veilleur amoureux précédé d'Eucharis de Philippe Delaveau
LES POEMES



Les poèmes vieillissent confusément,

Parlant encore de forêts, d’or et de roses. Toutefois

Quel sage aurait pu dans une seule fable

Serpentant au-dessus des hommes et des fleurs,

Dire comme la perle un peu l’attente

Qui est au creux du monde, et peut-être à la fin composer

Pour un prince las du soleil et des livres,

Un autre chant qui ne vieillirait pas,

Qui parlerait sans fin de ce qui recommence,

Au gré des libellules bleues, des armoiries de l’onde ?



Alors l’image en ce poème serait plus limpide

Que le bruit continu de l’eau, plus sombre qu’un silence

Au pied de l’arbre à qui écoute

La nuit parfaire les saisons

En quête de sagesse nébuleuse et d’ordonnance.
Commenter  J’apprécie          130
sabine59   03 mai 2021
Ce que disent les vents : Poèmes de Philippe Delaveau
C'est l'heure où l'hirondelle déplie ses ciseaux

pour couper le long fil jusqu'aux ardoises.

Hirondelle d'été, toujours alerte avec ses ailes,

rayant le ciel et les coeurs amoureux de secrets (...)
Commenter  J’apprécie          130
Cath36   27 mars 2013
Ce que disent les vents : Poèmes de Philippe Delaveau
je me souviens toujours, le temps s'arrête, ce poème

est l'immortel oiseau d'un chant qui renaît de ses flammes.
Commenter  J’apprécie          100
sabine59   28 juin 2018
Le veilleur amoureux précédé d'Eucharis de Philippe Delaveau


Ô fruits ensoleillés des premières paroles

Pour nourrir en chemin nos bouches qui se cherchent.

Nos mains mêlées et nos coeurs assourdis,

Même pensée en même temps-et la lumière

Mais d'où venue cette lumière?

Pour nous creuser et nous étreindre .
Commenter  J’apprécie          90
Piatka   20 mars 2014
Le veilleur amoureux précédé d'Eucharis de Philippe Delaveau
LE CHANT DE LA TERRE



Voici la plus belle heure, les arbres

Sont roses dans le jour qui se lève.

Les parfums n'ont encore épuisé leurs timides

Secrets, dans le lacis des herbes, parmi les fleurs.

Alors le soleil blanc et rond quitte son écurie

Perdue dans la douceur du ciel au-dessus de la crête

Des arbres centenaires. Le lourd charroi qu'il tire

De la chaleur d'été d'où tombe le foin rouge,

S'engage sur l'ornière de la Loire jusqu'au soir des collines,

Que des merles, des hirondelles, veillent de leurs cris.
Commenter  J’apprécie          70
Philippe Delaveau
sabine59   28 août 2017
Philippe Delaveau


L'alouette au sommet de la nuit flambe seule, veillant l'air bleu, dictant

au ciel son allégresse. Et par ses yeux le poème connaît

le verbe, illuminé de verreries, puis le beau rythme

dont les arches assoient le pont sur le fleuve silence.

Et l'habitante au fond de moi, la secrète intangible admire

les mots soudain en ordre sans comprendre. Je ne suis rien

que l'instrument que l'on accorde à la lumière.



( "Calendrier de la poésie francophone 2011")





Commenter  J’apprécie          70

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Quiz sur le foot

Quel est le seul joueur à avoir gagné 3 coupes du mondes

Lionel Messi
Diego Maradona
Pelé
Johan Cruyff

10 questions
67 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur

.. ..