AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
étiquettes

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
Wyoming   21 mars 2019
Sept siecles autour de la cathédrale de Rodez : histoire et vie quotidienne de Robert Taussat
Immuable depuis sept siècles, la cathédrale domine la cité de son énorme silhouette, grise ou rose selon la couleur du ciel, presque noire dans les matins d'hiver, et flamboyante sous les feux des crépuscules d'automne. Elle veille toujours sur la vieille ville, jadis corsetée de remparts, quand les hommes recherchaient à la fois la protection des pierres et la sauvegarde de Dieu.

Gigantesque vaisseau long de 107 m et large de 36, elle est probablement un des plus vastes sanctuaires du midi de la France, et symbolise par sa démesure la ténacité, l'intelligence et la volonté d'un peuple qui, durant trois cents ans, lutta contre l'impossible pour réaliser ce miracle. Des évêques bâtisseurs aux plus humbles manoeuvres, des riches notables sacrifiant une part de leur fortune aux journaliers qui offraient leur travail et leur peine, tous méritent, au même titre, de l'art et de Dieu.
Commenter  J’apprécie          30
Wyoming   31 décembre 2018
Sept siecles autour de la cathédrale de Rodez : histoire et vie quotidienne de Robert Taussat
Contrairement à nombre de ses confrères, François d'Estaing n'avait alors d'autre dessein que de se consacrer à la prospérité de son diocèse, et d'achever sa cathédrale, dont le chantier durait depuis bientôt deux siècles et demi. Tous ses diocésains, les fidèles, les curés, les vicaires, les membres du chapitre eux-mêmes, en dépit des conflits incessants qui les opposaient à son autorité, partageaient sa passion. Riches et pauvres, les uns par leurs aumônes, les autres par les heures de travail qu'ils offraient avec un enthousiasme devenu presque anachronique, tenaient à poursuivre l'oeuvre qu'avaient entreprise leurs aïeux.

On est émerveillé par la rigueur de ce zèle, au moment où les rudes guerriers francs, séduits par le charme florentin rapportent de Toscane les germes d'une culture oubliée depuis la chute de Rome, et redécouverte avec un éblouissement ravi. Fidèle à son Dieu, fidèle à son roi, ou, plus exactement, à l'image qu'il s'en fait encore, le vieux Rouergue reste surtout fidèle à lui-même. Aux marqueteries de porphyre, il préfère l'ogive, taillée dans le grès rugueux de sa vallée. Ses élites certes, et particulièrement son évêque ont croisé le regard des innombrables madones, gracieuses comme des Vénus. Ils ont admiré la perfection plastique des prophètes bibliques, nus comme les héros de l'Iliade, et, dans les cathédrales de marbre, un panthéon chrétien tout imprégné de sensualité mythologique. Mais, si l'on excepte, comme une innocente concession à l'art contemporain dont il pressent les dangers, quelques guirlandes ornant les clôtures du choeur et la grande entrée de la sacristie, François d'Estaing ne trahira pas le génie gothique qui parachève imperturbablement le rêve colossal conçu par Raymond de Calmont.

Sur l'Europe, déjà, se lève une aube nouvelle. A la veille de la Renaissance, cette immense révolution des esprits et des âmes où vont à jamais s'ensevelir les valeurs, les craintes et les espoirs de la foi médiévale, le peuple rouergat garde sa piété ancestrale. Chacun portant sa propre pierre, indifférent à soi-même, indifférent à sa renommée, oubliant ses faiblesses, ses péchés et sa misère, il reste habité par un seul désir et un seul idéal : la plus grande gloire de Dieu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Wyoming   07 mai 2019
Sept siecles autour de la cathédrale de Rodez : histoire et vie quotidienne de Robert Taussat
Aujourd'hui, de mieux en mieux connue, redécouverte après cent ans d'indifférence, elle peut être considérée comme le noeud éblouissant d'une spirale autour de laquelle s'organisaient les événements de la chrétienté, qui, pendant plus d'un demi-millénaire, correspondit à l'Europe. Elle n'était certes pas le centre de l'Univers. Mais c'est depuis le site qu'elle occupe que l'on peut discerner les grandes vagues de l'histoire.

En dépit de son isolement géographique, et grâce à la fidélité de ses fils, rudes comme le grès du vieux sanctuaire, le Rouergue ne fut jamais étranger aux vastes mouvements de la pensée qui agitaient le monde.
Commenter  J’apprécie          20
Wyoming   18 février 2019
Sept siecles autour de la cathédrale de Rodez : histoire et vie quotidienne de Robert Taussat
Dans le même temps, soucieux d'éclairer ses compatriotes sur la signification profonde du chef-d'oeuvre en gestation, il fit graver au plus haut de l'entablement une fière proclamation, véritable profession de foi de ces artistes enivrés de puissance humaniste et persuadés qu'ils créaient un monde nouveau :



FACESSANT AEGYPTIORUM INSANE PIRAMIDUM MOLES

VALEANT ORBIS MIRACULA



Eclipsez-vous masses insensées des pyramides des égyptiens.

Portez-vous bien merveilles du monde.
Commenter  J’apprécie          20
Wyoming   07 mai 2019
Sept siecles autour de la cathédrale de Rodez : histoire et vie quotidienne de Robert Taussat
Selon le rite, il reçut, des mains de son évêque Mgr Rousset, les symboles de sa nouvelle dignité, l'anneau, la mitre et la crosse, mais on put constater -- signe évident de la simplicité dont Roger Bourrat devait ne jamais se départir -- que son bâton épiscopal n'était pas, comme à l'ordinaire, une pièce d'orfèvrerie, dorée et ciselée, mais une fruste et forte canne qu'avait sculptée dans une branche d'olivier son ami intime, le père Mazenod.
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Lecteurs de Robert Taussat (3)Voir plus


Quiz Voir plus

A la votre! Les empoisonneuses.

Lucrèce --------- , célèbre empoisonneuse, est dans la pièce de Victor Hugo une femme aussi monstrueuse qu'émouvante, transfigurée par l'amour qu'elle porte à son fils caché, à qui elle n'ose avouer qu'elle est sa mère (portrait contesté aujourd'hui). Quel est le nom de cette funeste famille?

Borgia
Bellini
Médicis

10 questions
394 lecteurs ont répondu
Thèmes : poisons , femmes , littératureCréer un quiz sur cet auteur