AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4 /5 (sur 5 notes)

Nationalité : Irlande
Né(e) : 1895
Mort(e) à : Monaco , 1986
Biographie :

D’origine irlandaise, Terence Gray, alias Wei Wu Wei.
Dans les années 20, il s’intéresse essentiellement à l’Egyptologie et à l’art, et s’investit activement dans la vie culturelle anglaise : producteur de pièces de théâtre, dramaturge, théoricien, éditeur, il a influencé beaucoup d’artistes de l’époque, en particulier à Cambridge où il vit.
Puis il se tourne vers la philosophie et la métaphysique, et entame une série de voyage à travers l’Asie. Un bouleversement intérieur va alors l’amener à rencontrer de nombreux êtres remarquables du point de vue spirituel, tels que Douglas Harding, Robert Linssen, Hubert Benoit, le maître Chan Xu, Krishnamurti, Swami Siddheswarananda, Jean Klein…
Vers l’âge de 60 ans, il s’installe en France avec sa femme et s’occupe d’un vignoble. En 1958, il publie son premier titre sous le pseudonyme de Wei Wu Wei. Huit autres titres suivront, jusqu’en 1974, abordant le bouddhisme chan et le taoïsme dans un style très personnel qui donne une saveur unique à l’ensemble de son œuvre.
Il meurt à Monaco en 1986.

+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Citations et extraits (17) Voir plus Ajouter une citation
Danieljean   30 août 2015
La voie négative de Wei Wu Wei
Toute soi-disant volonté est une manifestation du je-concept. Qui recherche l'illumination ? Dans la mesure où cette dernière est recherchée sous la contrainte du je-concept, comment pourrait-elle être atteinte ?
Commenter  J’apprécie          60
Danieljean   30 août 2015
La voie négative de Wei Wu Wei
Ceci est la raison pour laquelle toute "méthode", "discipline", etc... assujétie au je-concept est nécessairement un chemin qui nous éloigne de chez nous. Etant donné que toute action qui n'est pas une non-action, et ne peut être spontanée, se trouve accomplie sous la contrainte du je-concept --car il n'y a pas d'autre "acteur", j'entends d'autre acteur véritable -- l'illumination ou satori ne peut être que la conséquence de la non-action.
Commenter  J’apprécie          50
Danieljean   30 août 2015
Les doigts pointés vers la lune : Réflexions d'un pèlerin sur la voie de Wei Wu Wei
Il semble y avoir deux types de chercheurs : ceux qui visent à faire de leur ego quelque chose d’autre qu’il n’est, quelque chose de saint, de gai, de généreux (comme si l’on pouvait rendre « non chat » un chat) et, d’autre part, ceux qui comprennent que toutes les tentatives de ce genre sont seulement des gesticulations et de la pure comédie. Ces derniers réalisent aussi qu’il n’y a qu’une seule chose qui puisse être faite, elle consiste à se désidentifier de l’ego en prenant conscience de sa non réalité et en prenant conscience également de notre identité éternelle avec le pur Etre. Autrement dit, il s’agit juste de sortir du rêve éveillé comme nous sortons tous les matins du rêve endormi.
Commenter  J’apprécie          30
Danieljean   30 août 2015
Les doigts pointés vers la lune : Réflexions d'un pèlerin sur la voie de Wei Wu Wei
Pourquoi choisir ?

Pourquoi ne pas tout simplement faire ce que, de toute façon, vous avez à faire ?

Ne pas choisir, c’est « être présent dans le présent ». Notre vie entière, emprisonnés que nous sommes par l’illusion personnelle, est en fait une suite de choix. Du matin au soir, nous ne faisons rien d’autre que choisir. Si nous cessions de choisir et répondions juste aux circonstances, cela serait agir en accord avec « la nature réelle des choses ». C’est ce que l’intégré fait. Oui, nous choisissons du matin jusqu’au soir, bien qu’il n’y ait aucune chose telle qu’un choix.
Commenter  J’apprécie          20
Danieljean   30 août 2015
Les doigts pointés vers la lune : Réflexions d'un pèlerin sur la voie de Wei Wu Wei
L’événement Satori (Eveil, Illumination, Réalisation…) étant la réalisation du fait qu’il n’y a pas de Je, il n’y a pas de Je pour réaliser l’événement Satori. Et puisqu’il n’y a jamais eu de Je, il peut ne jamais s’être produit non plus d’événement Satori pour l’annihiler, car aucun Satori n’a jamais existé dans la Réalité.
Commenter  J’apprécie          20
LivresBouddhistesZuiHo   21 février 2019
Les doigts pointés vers la lune : Réflexions d'un pèlerin sur la voie de Wei Wu Wei
Il n’y a rien à chercher quand c’est trouvé

Il n’y a nulle part où aller quand c’est ici,

Il n’y a rien à faire quand c’est fait,

Il n’y a rien à regarder quand c’est vu,

Il n’y a rien à être quand nous SOMMES.



Qu’y a-t-il à trouver quand « trouver » est le « cherchant » ?

Où peut-on aller quand « aller » est l’ « allant » ?

Qu’y a-t-il à faire quand « faire » est l’ « agissant »

A voir quand « voir » est le « regardant »,

A être quand « être » est l’ « étant » ?



Quoi donc ?

Quand il n’y a point d’acteur pour « agir »,

Aucun « moi pour jouer « Je »,

Le spectacle est terminé.

A qui puis-je être présent, de qui puis-je être absent ?
Commenter  J’apprécie          10
LivresBouddhistesZuiHo   21 février 2019
La voie négative de Wei Wu Wei
Nous sommes tous consacrés, bien que nous n’en ayons pas connaissance. Il n’existe qu’une consécration, car ce que nous sommes quand nous savons que nous ne sommes pas, n’est ni sujet ni objet.

La consécration ne peut être dès lors qu’à l’extinction de ce qui consacre.

La bénédiction de ceux qui savent déjà, est certainement que nous puissions comprendre la vérité qui ne peut être ni conçue ni exprimée.

Cette vérité est manifeste quand nous savons que ni « nous sommes », ni « nous ne sommes pas« .

Afin de la connaître, nous n’avons pas à voir, mais à cesser de voir, car là où il n’y a pas « vision », elle Est.
Commenter  J’apprécie          10
Danieljean   24 mai 2018
La voie négative de Wei Wu Wei
Wei Wu Wei : Quelle est l'utilité de regarder dehors ? Tout ce que vous allez voir ce sont des objets ! Retournez-vous et regardez dedans.



- Verrai-je donc le sujet à la place ?



Wei Wu Wei :Si c'était ce que vous voyiez, vous regarderiez un objet. Un objet est un objet quelle que soit la direction dans laquelle vous regardez.



- Ne me verrai-je donc pas ?



Wei Wu Wei :Vous ne pouvez pas voir ce qui n'est pas là !



- Alors que verrai-je ?



Wei Wu Wei :Vous verrez peut-être l'absence de vous-même, ce qui est ce qui regarde. On l'a appelé "le vide".
Commenter  J’apprécie          10
LivresBouddhistesZuiHo   21 février 2019
Les doigts pointés vers la lune : Réflexions d'un pèlerin sur la voie de Wei Wu Wei
"Derrière le conditionné est le non-conditionné ». Derrière l’Être est le Non-Être. Derrière l’Action est la Non-Action (pas inaction). Derrière le Moi est le Non-Moi. « Je ne suis pas Je, par conséquent Je suis Je » : le Prajnâpâramitâsûtra l’a dit, il y a mille ans. Transformez « Je » en « Non-Je » et alors « Non-Je » deviendra « Je ». Seul Dieu est « Je » (Je suis seulement « Je » dans la mesure où je suis Dieu ou l’Absolu, c’est-à-dire mon Principe »
Commenter  J’apprécie          10
Danieljean   25 décembre 2015
La voie négative de Wei Wu Wei
Il n’est pas de Chemin ! Les Chemins mènent d’ici à là. Comment un chemin pourrait-il mener d’ici à ici ? Il ne pourrait que nous éloigner de « chez nous ».



Toutes les méthodes requièrent quelqu’un qui les pratique : qui est le je-concept.
Commenter  J’apprécie          10
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

... ENCE ou ... ANCE

...

Médisence
Médisance

14 questions
27 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , mots , orthographeCréer un quiz sur cet auteur