AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.33 /5 (sur 130 notes)

Nationalité : Canada
Né(e) à : Grande Prairie, Alberta , le 11/05/1955
Biographie :

William Paul Young est un écrivain.

Né en Alberta, il grandit dans les highlands de Nouvelle-Guinée occidentale, où ses parents sont missionnaires, au sein du peuple tribal Dani, avant de rejoindre un internat à l'age de six ans.

Dans un premier temps, sa production littéraire a pour but d'offrir des cadeaux à ses amis, jusqu'à ce que sa femme lui demande d'écrire quelque chose pour ses propres enfants, afin d'une part, de synthétiser et fixer sa pensée sur Dieu, et d'autre part pour entreprendre un travail thérapeutique intérieur.

Il en résulte un manuscrit, qui deviendra plus tard "La Cabane" (The Shack), destiné dans un premier temps uniquement à ses enfants et amis proches.

Suite aux encouragements de ses amis, il soumet le manuscrit à des éditeurs, pour se voir opposer 26 refus. Young et ses amis créent alors leur propre maison d'édition, Windblown Media en 2007.

À la sortie de l'ouvrage, c'est par le biais du bouche à oreille qu'il atteint le classement du New York Times des meilleures romans de l'année 2008.

Le livre est n°1 aux USA sur toutes les listes (Amazon, New York Times best seller...), toutes catégories confondues (littérature, fiction, thriller et spiritualité), vendu à plus de 20 millions d’exemplaires.

L'auteur réside actuellement à Happy Valley dans l'Oregon avec sa femme et ses six enfants.

site officiel : http://wmpaulyoung.com/
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de William Paul Young   (5)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

After the Shack 1/3 - William Paul Young - YouTube


Citations et extraits (20) Voir plus Ajouter une citation
Carosand   11 janvier 2013
Le Shack de William Paul Young
Il est si facile de se laisser prendre au jeu du "si seulement" ; il nous entraîne très vite sur la pente glissante du désespoir.
Commenter  J’apprécie          231
Moumoune   10 novembre 2010
Le Shack de William Paul Young
Mack, interjeta Papa d'une voix si intense que Mack n'eut pas d'autre choix que de lui prêter attention, nous vouons partager avec toi l'amour, la joie,la liberté et la lumière dont nous savons qu'elle existe déjà en nous. Nous t'avons créé, toi, l'humain, pour que tu sois en relation d'intimité avec nous,pour que tu participes à notre cercle d'amour. Même s'il t'est très difficile de comprendre cela, tout ce qui a lieu a lieu exactement selon notre dessein, sans toutefois limiter tes choix ou porter atteinte à ton libre arbitre.
Commenter  J’apprécie          121
Pierrejlj   20 juillet 2014
Le Shack de William Paul Young
L'ennui est que beaucoup de gens tentent de comprendre qui je (Dieu) suis en se basant sur la meilleure version de leur propre personne. Ils la projettent au énième degré, ils y amalgament ensuite toute la bonté qu'ils sont capables de percevoir - ce qui est habituellement fort peu de chose - et ils nomment Dieu ce qui en résulte. --- Je suis beaucoup plus que ça, je suis bien au-dessus et au-delà de tout ce que tu pourrais penser ou vouloir.
Commenter  J’apprécie          50
ceedella   22 février 2013
Le Shack de William Paul Young
Après quelques méandres , il aboutit dans une clairière au bout de laquelle , au bas d'une pente , il aperçut le shack.Il le regarda boulversé , l'estomac noué par l'émotion .Rien n'avait changé , mis a part les arbres dénudés par l'hiver et la couche de neige qui recouvrait les alentours.Le shack lui-même paraissait vide et mort, mais tandis qu'il le fixait des yeux il prit dans son esprit la forme d'un visage diabolique , cruel et menaçant qui le mettait au défi de l'approcher.Repoussant la panique qui voulait s'emparer de lui .Mack parcourur résolument les quelques cent mètres restants et monta les marches de la galerie.
Commenter  J’apprécie          40
Cielvariable   29 janvier 2019
Le Shack de William Paul Young
Les tempêtes qui interrompent la routine ont quelque chose de réjouissant. La neige ou le verglas nous libèrent d’un coup des attentes, des exigences de rendement, de la tyrannie des engagements et des horaires. Et, au contraire de la maladie, c’est beaucoup plus une expérience d’entreprise qu’une expérience personnelle. On entend presque un soupir collectif monter de la ville toute proche et de la campagne environnante où la nature est intervenue pour offrir un répit aux humains fatigués qui besognent en deçà des limites de son influence. Tous ceux que la tempête affecte ainsi sont unis dans une même excuse, et leur cœur tressaille un peu d’une joie inattendue. Ils n’auront pas à expliquer leur absence à tel ou tel rendez-vous. Chacun comprend et partage cette singulière justification, et l’allégement subit du fardeau que représente le besoin de produire les réjouit.
Commenter  J’apprécie          20
Cielvariable   29 janvier 2019
Le Shack de William Paul Young
Après un hiver anormalement sec, mars connut des pluies torrentielles. Un front froid descendu du Canada s’arrêta chez nous, retenu par un vent violent de l’est de l’Oregon qui rugissait jusqu’au fond des Gorges. Le printemps était tout proche, mais le vieux bonhomme Hiver n’allait pas renoncer sans se battre à sa suprématie durement gagnée. Une neige fraîchement tombée recouvrait la chaîne des Cascades et, devant la maison, la pluie gelait au contact du sol. Mack aurait donc eu toutes les raisons du monde de se pelotonner sous une couverture devant un feu de bois, avec un bon livre et une tasse de cidre chaud.
Commenter  J’apprécie          20
ceedella   22 mars 2013
Destins croisés de William Paul Young
Jésus , venez à mon secours , soupira-t-il .En réponse ou non à sa supplique, une idée de précisa dans sa tête comme le jour qui se lève au loin et peu à peu se déploie , mais cette clarté s'accompagna d'un désespoir de plus en plus mordant.Il comprit aussitôt:ce santuaire était le poids qui écrasait toute son existence .Un tombeau , Un sépulcre , un monument au mort.

Il leva son visage et le pressa contre la muraille , tandis que son chagrain jaillissait comme un torrent du tréfonds de son être.Posant ses lèvres sur la pierre froide , il l'embrassa.

Gabriel ! murmura-t'il
Commenter  J’apprécie          20
Cielvariable   29 janvier 2019
Le Shack de William Paul Young
Tout devint noir – c’est du moins ce qui sembla à Mack. Il resta étendu dans un état second à regarder le ciel en clignant des yeux pendant que la pluie verglaçante rafraîchissait son visage contus. Un bref moment, tout lui parut étonnamment doux et serein, et sa colère, apaisée par l’impact. « C’est qui, l’idiot ? » marmonna-t-il en souhaitant que personne ne l’ait vu tomber.
Commenter  J’apprécie          20
Cielvariable   29 janvier 2019
Le Shack de William Paul Young
Peut-être que cette nuit il n’aurait pas de cauchemars, seulement des visions d’arbres, de verglas et de chute des corps.
Commenter  J’apprécie          30
ManonCC   10 janvier 2016
Eve de William Paul Young
Clinical detachment is a myth, often a cover for cowardice. It is so much more arduous and risky to be authentic and present, and immeasurably more rewarding. Healers heal themselves while healing others.
Commenter  J’apprécie          20

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Oscar et la dame en rose, de Eric-Emmanuel Schmitt

Quelle est la particularité de ce roman ?

c’est un roman autobiographique
c’est un témoignage
c’est un roman épistolaire

10 questions
1099 lecteurs ont répondu
Thème : Oscar et la dame rose de Eric-Emmanuel SchmittCréer un quiz sur cet auteur

.. ..