AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Editions Présence Africaine


Livres les plus populaires voir plus


Dernières critiques
Leabeaup
  14 juin 2021
Nations nègres et culture: De l'antiquité nègre égyptienne aux problèmes culturels de l'Afrique Noire d'aujourd'hui de Cheikh Anta Diop
Il y a longtemps que le nom Cheikh Anta Diop revient fréquemment à mes oreilles. J’ai donc décidé de remonter le temps avec ses écrits. Cette aventure a été très surprenante, je m’attendais à une lecture compliquée avec des thermes uniquement scientifiques.

Toutefois, cet historien a su adapter son écriture afin qu’un large public puisse s’y retrouver.



Le lien culturel entre le continent africain et européen est fascinant. Les langues, les migrations, les coutumes... tout est expliqué avec pour appui de nombreux extraits de divers historiens, archéologues et même scientifiques.
Commenter  J’apprécie          10
Nathalieribette
  03 juin 2021
Secrète Lalibela de Olivier Ahmad Castaignède
Magnifique roman qui nous donne envie de voyager et nous tient en haleine du debut jusqu'a la fin.

Je l'ai devore en 3 jours!

A lire absolument surtout en ce moment ou nous sommes coinces dans nos pays en Asie!!

Bravo Olivier.

Nathalie Ribette

Singapour

Commenter  J’apprécie          00
vbsingapour
  28 mai 2021
Secrète Lalibela de Olivier Ahmad Castaignède
J’ai aimé “Secrète Lalibela”, le deuxième roman d’Olivier Castaignède : son écriture, de qualité, est sensible et respectueuse en ce que le lecteur a l’impression que les faits témoignent d’eux-mêmes, sans fioriture ou affect ajoutés. L’auteur s’attache à ses personnages, et des problématiques précises telles que l’identité transgenre et la constitution de soi par l’ambition professionnelle sont au cœur du roman, au travers de ses acteurs : cependant Olivier a évité d’inspirer au lecteur des jugements de valeur, souvent signifiés par la description des « bonnes ou mauvaises actions », des attributs de caractère ou des réflexions morales des personnages ; ici leur profil se révèle peu à peu, tout en finesse, car déterminé par leurs interactions. L’intrigue est en effet traitée sous forme de l’enchaînement des relations au sein d’un triangle de personnes et non sur leurs traits de caractère individuels, que le lecteur découvre ainsi peu à peu, sans qu’ils lui soient imposés : Olivier évite ainsi avec élégance l’écueil des stéréotypes en conservant la crédibilité de personnages pourtant très typés. C’est ce déroulement d’une succession d’actions/réactions du trio qui donne son rythme au roman et permet au lecteur de vivre avec bonheur cette suspension de quelques heures que procure la lecture d’un livre qu’on n’a pas envie de lâcher avant d’en voir l’aboutissement.

L’intrigue est fondée sur trois mensonges sur l’identité de chacun des personnages, qui, dès lors qu’ils sont minés par la peur de la perte de leur statut, ne vont désormais agir/réagir plus qu’en fonction de celle-ci. Peu à peu l’étau se resserre. C’est au travers du déroulement des actes de chacun que se révèlent les nouvelles identités, en dévoilant les thèmes connexes de la tromperie de l’amour et de la fraude pour l’affirmation de soi. Tout lecteur pourra se reconnaitre dans les efforts que chacun fait, dans sa vie quotidienne banale, pour préserver son statut, inscrit avant tout dans l’amour et la reconnaissance des autres, efforts consentis jusqu’au paradoxe de se perdre soi-même en risquant de tout perdre : en définitive un très beau livre en hyperbole sur cette fatalité, campée ici dans trois pays d’Afrique, d’Asie et d’Europe, car universelle, et qui nous touche profondément.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20