AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Breal


Livres les plus populaires voir plus


Collections de Breal



Dernières critiques
de_la_sueur_et_des_mots
  22 mai 2019
Le parfum de Patrick Süskind
Il existe en ce monde des livres qui vous emmène si loin qu’une fois la dernière page fermée, vous restez là, indifférent au tumulte qui vous entoure. Les mots résonnent dans votre tête, comme un murmure qui s’égrène, et vous vous demandez alors quelle lecture pourrait bien être à la hauteur de celle que je vous venez d’achever.

Le Parfum m’a enivré, de sa beauté, de sa rareté, de ses mots subtils et puissants. Alors que je tente maladroitement de vous convaincre de lire ce chef-d’œuvre de Patrick Süskind. Grenouille, personnage au nom grotesque, au talent fascinant, occupe mes pensées. Enfant rejeté et détesté, qui pourtant saura toucher le cœur de ceux qui le lisent. Grenouille n’aura pour seul refuge que l’exercice de son talent, celui de tout sentir, des pires puanteurs jusqu’aux essences les plus fines. Tout avait l’air d’un conte qui finirait bien jusqu’au jour l’enfant devenu homme sentit une femme à l’odeur charnelle si exquise qu’il ne pourra s’empêcher de commettre mille péchés

La lecture nous fait goûter à l’invisible alors lisez-le jusqu’à vous en étourdir, accompagnez Grenouille et tous les autres jusqu’au chevet du mal. L’horreur est au bout du chemin, soyez-en assuré.

L’auteur a mené ici un travail d’écriture minutieux, dans le style et dans l’intrigue, votre appétit de lecteur sera assouvi, à la seule condition d’être emporté par l’histoire.
Lien : https://www.instagram.com/de..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
bdelhausse
  21 mai 2019
Le Joueur d'échecs de Stefan Zweig
Le Joueur d'échecs a été publié à titre posthume. Au regard du suicide de l'auteur, anéanti par la montée du nazisme, ce court roman apparaît finalement comme un testament. On y retrouve tous les ingrédients habituels de l'auteur. Notamment ce désespoir, ce fatalisme, un forme de romantisme aussi, et surtout la folie. Folie du jeu quand la partie d'échecs se tend et que les esprits s'enflamment. Folie des hommes, par le récit destructeur dont fait état le personnage principal, en racontant les tortures commises par les nazis. Leur implacable froideur et leur puissance machiavélique sont excessivement bien rendues, d'ailleurs.



Car c'est bien là le sujet du livre, en ce qui me concerne. La domination et la destruction, face à laquelle l'homme sensé, Stefan Zweig, n'a d'autre solution que la fuite ou le déni, sous son ultime forme.



La confrontation entre un homme passionné et un homme froid et calculateur ressemble à une métaphore également. J'ai eu le sentiment qu'à plusieurs reprises Zweig essayait de se persuader que le nazisme prendrait fin. C'est peut-être une projection de ma part.



Le système narratif est également assez usuel chez Zweig. On a un narrateur externe, qui nous raconte les choses. Cela arrive fort judicieusement en contrepoint de l'agitation des protagonistes.



Au final, un très court roman d'une incroyable richesse, qui remue énormément de choses au tréfond de nos âmes. Jusqu'ici tout ce que j'ai lu de l'auteur m'a plu (le plus souvent même bouleversé).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
commeonest
  21 mai 2019
Le parfum de Patrick Süskind
Je l'ai lu il y a quelques années mais c'est le livre qui m'a fait aimer les thrillers. Je recommande !
Lien : http://www.commeonest.com
Commenter  J’apprécie          00