AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Pere Castor

Le Père Castor est une collection de l`éditeur Flammarion qui publie depuis 1936 des ouvrages bon marché pour les enfants de 1 à 10 ans.

Livres les plus populaires voir plus


Collections de Pere Castor



Dernières parutions chez Pere Castor


Dernières critiques
Odyssée, Tome 1 : La malédiction des Pierres No..

J'ai bien aimé ce roman, c'est un jeunesse sympa pour un premier pas dans l'odyssée. C'est tres romancé et pas trop detaillé pour ne pas perdre les plus jeunes lecteurs. L'écriture est fluide, pas trop descriptive non plus. On retrouve les personnages principaux même si j'étais déçue de ne pas voir Achille en action. Le récit commence quand Paris a déjà décoché la flèche mortelle ! Nous suivons donc Ulysse, en pleine guerre de Troie qui s'éternise. Avec ruse, et la protection d'Athéna il va réussir la ou beaucoup ont échoués : on assiste a la chute de Troie. Malheureusement, c'est la que ses ennuis commencent vraiment car Ulysse s'attire les foudres de Poséidon ! J'ai détesté ce Paris arrogant alors que dans le film Troie (avec Brad Pitt / Orlando Bloom ect) j'étais plus du côté des Troiens ahah ! ^^ Les conflits entre les Dieux, et leurs répercussions sur les mortelles sont bien emmenés. Zeus s'intéresse vraiment à sa création et il est plutôt sympa à suivre au fils de la série. Hâte de suivre les prochains périples d'Ulysse et de sa famille. A recommander à vos jeunes lecteurs ^^

Commenter  J’apprécie          00
La grande crevasse

découvrir les joies de l'alpinisme.

Enfin, je dis "les joies" plus par usage de l'expression. Car, ce n'est pas avec du baume au et un énorme sourire que j'ai tourné la dernière page. Mais, c'est pourtant ce que j'appelle une excellente lecture.

Il faut quand même que je commence par vous dire qu'il s'agit d'un tome 2. Bien que le tome 1 parle principalement d'un autre personnage et ne vous empêchera pas de comprendre ce tome, je vous déconseille vivement de lire ne serait-ce que la 4e de couverture du dernier tome au risque de vous spoiler complètement l'intrigue du 2.

Nous sommes donc à Chamonix avec Zian, guide de montagne quand la saison s'y prête. Un homme un peu brut de décoffrage et paradoxalement très renfermé sur lui-même et paisible.

La première partie du livre sera peut-être un peu lourde à lire pour des novices en alpinisme à cause des notions techniques. Personnellement, c'est une des raisons pour lesquelles j'ai adoré ma lecture.

Parce que l'alpinisme est un dépassement de soi, on y trouve des moments de pur bonheur mais aussi de pure angoisse. L'auteur ne négligera pas de montrer les risques et problèmes qui peuvent survenir lorsqu'on escalade, même en étant expérimenté.

Brigitte, notre deuxième personnage principal, est une jeune bourgeoise qui s'ennuie. Venue à la montagne en famille, elle tombe sur Zian qui la pousse à tenter la randonnée en montagne et à se dépasser. Son personnage ne m'a pas émue parce qu'il est trop passif et égocentré mais, il n'est pas irréaliste pour autant.

La seconde partie du livre est bien moins technique. Sans dévoiler l'histoire, on se retrouve dans les méandres de la psychologie de ces deux personnages et dans la "vieille France du terroir". La haine et les non-dits qui mènent à des conclusions hâtives seront nombreux et aboutiront à des drames.

La force de ce roman réside dans tout ça : réussir à faire un livre avec une vrai description technique de certains aspects de l'alpinisme tout en ne négligeant pas les relations humaines et psychologiques.


Lien : https://www.instagram.com/p/..
Commenter  J’apprécie          20
Jonathan Livingston le goéland

Envoûtant...

Inspirant...

Touchant...

Surprenant !

En voilà des mots que j'ai ressenti quand j'ai commencé l'envol dans la peau du goéland c'est incroyablement beau si bien dit...

Je rêve d'avoir ce monde comme ça où un monde scintille de bonté et de gentillesse envers les autres...

À conquérir les flux maritimes !

C'est si poétique aussi...

Je me suis englouti dans les deux ailes de ce goéland...

Commenter  J’apprécie          168