AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 4.04 /5 (sur 654 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Albi , 1988
Biographie :

auteure française de littérature contemporaine

Sophie Astrabie vit à Toulouse. Après « Le Pacte d’Avril », « La Somme de nos vies » qui a rencontré un beau succès, « Les bruits du souvenir » est son troisième roman.

Source : https://www.instagram.com/sophie_astrabie/
Ajouter des informations
Bibliographie de Sophie Astrabie   (5)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Vidéo de Sophie Astrabie


Citations et extraits (144) Voir plus Ajouter une citation
iris29   04 mars 2022
La somme de nos vies de Sophie Astrabie
L'église est presque vide et il ne lui faut pas longtemps pour s'apercevoir qu'elle est la plus âgée de l'assemblée. Et qu'il n'y a pas d'homme. Cela n'a rien de surprenant mais elle ne peut s'empêcher de le remarquer. Depuis combien de temps n'a-t-elle pas vu un homme de son âge ? [ 84 ans ]
Commenter  J’apprécie          150
iris29   28 février 2022
La somme de nos vies de Sophie Astrabie
Elle voudrait juste que Camille ne reproduise pas les mêmes erreurs qu'elle, mais elle sait depuis longtemps que rien n'empêche les gens de vivre leur vie.
Commenter  J’apprécie          130
sld09   03 novembre 2017
Le pacte d'Avril de Sophie Astrabie
- Ce n'est vraiment pas possible, Avril. Pars dès que tu peux, vraiment. Tu ne peux pas continuer à travailler avec un incapable pareil. Cela fait si longtemps que ton travail ne te rend plus heureuse...

- Oui je sais... de toute manière j'ai validé la rupture. Vendredi sera mon dernier jour.

- Samedi sera ton premier.

Oui, le premier jour du reste de ma vie. j'aimais bien cette phrase. Elle réussissait à transmettre beaucoup d'optimisme à travers un constat fataliste.

- Disons plutôt dimanche, dis-je finalement. Dimanche sera le premier jour du reste de ma vie. J'ai besoin d'un jour de repos, dis-je en souriant.
Commenter  J’apprécie          110
iris29   01 mars 2022
La somme de nos vies de Sophie Astrabie
Au début, ce n'était pas sa propre transparence qui la marquait. Non, ce qui la surprenait, c'était de ne plus voir de femmes de son âge autour d'elle. A la télévision, par exemple, les actrices avaient toujours dix ans de moins que le rôle qu'elles étaient censées jouer et les présentatrices semblaient avoir une date de péremption plus courte qu'un pot de mayonnaise entamé. Les magazines, quant à eux, étaient remplis de jeunes femmes dans leur vingtaine et les rares quinquagénaires qui passaient la barrière de papier avaient le visage aussi lisse que la porte d'un réfrigérateur. Les modèles disparaissaient.
Commenter  J’apprécie          91
Clarissa25   17 août 2021
La somme de nos vies de Sophie Astrabie
Quand elle lui tend le bouquet fini, l’homme sourit et cela suffit à rendre Camille heureuse. Elle se dit qu’elle ne vend pas vraiment des fleurs, mais des sourires, des sourires contagieux en plus de cela et, chaque fois qu’elle voit un client satisfait, elle ressent le même bien-être, la sensation d’avoir été utile de la meilleure des manières.
Commenter  J’apprécie          70
iris29   28 février 2022
La somme de nos vies de Sophie Astrabie
Je n'ai jamais aimé le réel et vous le savez bien. Les rhumes, les cancers, la mort, très peu pour moi. Alors les divorces et les procés, c'est la même chose. Je n'ai jamais supporté ce premier degré de la vie.
Commenter  J’apprécie          60
rkhettaoui   11 novembre 2016
Le pacte d'Avril de Sophie Astrabie
Il y a des filles belles que tout le monde déteste, et puis il y a les filles belles que tout le monde aime quand même. “Quand même” comme si elles avaient quelque chose à se reprocher. Il y a les filles belles que tout le monde déteste et puis il y a Alice. Alice était fine et élancée. Elle avait la morphologie de ce qu’elle était. Un corps étiré comme un i. Ou comme un point d’exclamation. Oui, comme un point d’exclamation. Alice était un point d’exclamation à la vie.
Commenter  J’apprécie          50
BABYBOOK   02 décembre 2016
Le pacte d'Avril de Sophie Astrabie
Il fallait des mois et des mois pour tricoter une histoire et il suffisait de tirer un fil pour que tout disparaisse.

La vie nous mène là où on ne s'y attend pas.
Commenter  J’apprécie          50
iris29   04 mars 2022
La somme de nos vies de Sophie Astrabie
Paris coule dans ses veines depuis sa plus tendre enfance et elle ne s'imagine pas vivre ailleurs. Sans doute parce qu'elle ne l'a jamais fait.
Commenter  J’apprécie          50
AngeliqueLeslecturesdangelique   26 février 2021
La somme de nos vies de Sophie Astrabie
Cela fait donc trois ans que Camille vit dans cet appartement. Trois ans qu'elle descend et monte les six étages sans ascenseur au moins une fois par jour. Trois ans qu'elle préfère prendre une averse sur la tête plutôt que de remonter chercher ce fichu parapluie qui n'a quasiment jamais vu une goutte de pluie de sa vie. Trois ans aussi qu'elle a décidé qu'elle ne retournerait plus à la fac. [...]

Camille n'avait pas obtenu sa première année mais elle n'en avait pas informé ses parents. Elle s'était dit qu'il suffirait de prétendre être déjà en deuxième année, qu'après tout, ce n'était pas bien grave. Tout rentrerait dans l'ordre lorsqu'elle serait diplômée. Sauf que six ans après le début de ses études, Camille n'était toujours pas diplômée. Et tout portait à croire qu'elle ne le serait probablement jamais.
Commenter  J’apprécie          30

Auteur membre de Babelio voir son profil
Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

L'éliquiz

Le nom (entier) du personnage principal est :

Alexia
Cia
Malencia
Oracia

5 questions
61 lecteurs ont répondu
Thème : L'élite, tome 1 : Résilience de Joëlle CharbonneauCréer un quiz sur cet auteur