AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de frandj


frandj
  10 avril 2016
L'affaire qui est décrite a eu un énorme retentissement: en 1971, une prise d'otage à la centrale de Clairvaux s'était achevée dans le sang. L'année suivante, deux prisonniers sont jugés pour cette affaire: Buffet et Bontems. Au procès, Badinter démontre que ce n'est pas Bontems qui a tué. Pour cela, il s'appuie sur un rapport d'expert frappé de nullité à la suite d'un vice de forme (ce qui interdit absolument d'en faire état !). le résultat ? Sur le fond, le jury a finalement donné raison à l'avocat, mais… il condamne à mort Bontems, en même temps que Buffet. La dernière partie raconte la demande de grâce et l'exécution.
Cet ouvrage, qui a affermi la réputation de l'avocat Robert Badinter, a un double objectif. le premier, qui est le plus évident: plaider contre la peine de mort, par principe; d'ailleurs, le lecteur reste sidéré par le récit de l'exécution du condamné. Badinter lui-même, devenu ministre, abolira la peine de France. Le second objectif du livre n'est pas moins intéressant: il fait décrit précisément le rôle de la défense dans un procès. L'avocat doit connaitre à la perfection l'ensemble des circonstances du crime et rechercher les failles dans la thèse de l'accusation; mais au-delà des faits, il fait sa plaidoirie en mettant en avant des facteurs plus larges, car l'accusé ne se réduit pas aux actes qu'il a (ou qui est supposé avoir) commis.
Un livre prenant, instructif, ancré dans les réalités humaines, qui a joué un rôle important en faisant évoluer l'opinion publique française au sujet de la peine de mort.
Commenter  J’apprécie          41



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (3)voir plus