AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Citations sur L'Exécution (28)

coca
coca   12 mars 2013
Le courage, pour un avocat, c'est l'essentiel, ce sans quoi le reste ne compte pas : talent, culture, connaissance du droit, tout est utile à l'avocat. Mais sans le courage, au moment décisif, il n'y a plus que des mots, des phrases, qui se suivent, qui brillent et qui meurent. Défendre, ce n'est pas tirer un feu d'artifice : la belle bleue, la belle rouge, et le bouquet qui monte, qui explose et retombe en mille fleurs. Puis le silence et la nuit reviennent et il ne reste rien
Commenter  J’apprécie          330
athena1
athena1   11 décembre 2012
Je connais les traits de la haine. Les hommes de ma génération ont eu souvent l'occasion de la rencontrer. Mais elle revêt son pire visage quand elle se pare du masque de la justice. La haine furieuse fait peur. La haine justicière fait honte.
Commenter  J’apprécie          110
Yuko
Yuko   19 juillet 2010
Dans l'appartement, les lumières étaient demeurées allumées. Tout était silencieux. Je suis allé à la cuisine. La théière, les tasses étaient encore sur la table. Nous nous sommes assis, ma femme et moi, l'un en face de l'autre, comme tout à l'heure. [...]
J'ai regardé l'heure. Il était six heures passées. Hier, à la même heure, Bontems dormait sans doute. Son angoisse de la nuit était achevée. Aujourd'hui aussi. Et pour toujours.
Bontems était mort. J'avais vu Bontems aller à sa mort. J'avais vu mourir un homme que j'avais défendu. Plus jamais je ne pourrais faire quoi que ce soit pour le défendre encore. on ne plaide pas pour un mort. L'avocat d'un mort, c'est un homme qui se souvient, voilà tout. [...]
Quel était donc le sens de tout ce qui s'était passé, de tout ce que nous avions fait ou voulu faire pour lui, nous ses avocats ? Je regardais mon image dans la glace. Ce n'était pas là que s'inscrivait la réponse. Il n'y a pas de tête d'assassin. Il n'y a pas non plus de visage d'avocat vaincu. J'éteignis la lumière. La vie, ma vie continuait. Je n'en étais pas quitte pour autant. Cette nuit-là, je le savais maintenant, ne s'achèverait pas à l'aube.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
athena1
athena1   11 décembre 2012
Au Moyen Age on mettait les lépreux à l'écart des villes, on les obligeait à porter des clochettes comme du bétail, pour qu'on les entende venir et puisse s'en écarter à temps. Il n'y avait pas de lépreux visibles. Mais la lèpre était toujours là, bien vivace, dans l'ombre. Nous en sommes encore au Moyen Âge quand il s'agit du crime, cette lèpre de la société.
Commenter  J’apprécie          100
LuMM
LuMM   11 janvier 2017
L'avocat retourne à son banc. Qu'a-t-il fait réellement pour l'homme qu'il défend? Quand il a fait son métier, il lui est aisé de se dire qu'il a tout tenté, et que la décision ne le regarde plus, sauf pour son palmarès. C'est là le piège le plus subtil -Celui où se prend le plus aisément l'avocat. La bonne conscience lui est si facile. À lui qui ne requiert pas -qui ne juge pas- qui ne décide pas. À lui qui est toujours du bon côté de la barrière.
Commenter  J’apprécie          90
coca
coca   12 mars 2013
Défendre, ce n'est pas aimer - ce n'est même pas connaître celui que l'on défend. Ceux qu'on aime, ceux qu'on connaît bien, on les défend mal, prisonnier que l'on est de cette affection, de cette amitié, de cette connaissance. Allez donc défendre un ami cher, une femme aimée, un frère avec ce qu'il faut à tout moment de sang-froid à la barre.
Non que la défense doive être froide, raisonneuse, logique. La défense au contraire est passionnnée. Mais cette passion, c'est pas dans la personne même de l'accusé qu'elle prend sa source.
Commenter  J’apprécie          80
bina
bina   09 octobre 2014
Les procès que j'ai vécu revêtent chacun dans ma mémoire une couleur particulière. Je porte ainsi en moi un étrange album, un arc-en-ciel de souvenirs sans que je puisse déceler ce qui donne à une audience cette luminosité pâle ou à telle autre la brutalité sourde de l'ocre.
Commenter  J’apprécie          40
athena1
athena1   11 décembre 2012
Ceux qu'emporte la haine ne savent pas quel présent ils font à l'objet même de leur haine.
Commenter  J’apprécie          40
bina
bina   09 octobre 2014
- Dans ces conditions, Monsieur Badinter, pourquoi voulez-vous devenir avocat?
- Je ne répond pas.
Monsieur X avait raison. Au fait, Pourquoi être avocat? Et d'ailleurs, qu'est-ce qu'un avocat? Monsieur X, sans y prendre garde, m'avait posé les questions essentielles. Mais où était donc la réponse?
Commenter  J’apprécie          30
athena1
athena1   11 décembre 2012
J'ai toujours rêvé de la plaidoirie d'un avocat qui saurait qu'il va être condamné, emprisonné, exécuté avec son client. Quelle force aurait son propos ! Et quelle belle fin pour un avocat.
Commenter  J’apprécie          30




    Acheter ce livre sur

    FnacAmazonRakutenCulturaMomox





    Quiz Voir plus

    Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (5 - essais )

    Roland Barthes : "Fragments d'un discours **** "

    amoureux
    positiviste
    philosophique

    20 questions
    424 lecteurs ont répondu
    Thèmes : essai , essai de société , essai philosophique , essai documentCréer un quiz sur ce livre