AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
>

Critique de Tricape


Si vous aimez l'action et l'aventure : embarquez pour la Sibérie avec un attaché culturel, responsable de l'Alliance française à Irkoutsk. Laissez-vous empêtrer dans une histoire tellement sombre que vous ne savez pas pourquoi on vous enferme dans une prison plus sinistre que toutes les sinistres prisons. Tentez de comprendre, faites le dos rond, obtenez du soutien, passez du cachot à la cellule VIP, puis de là à une résidence surveillée. Mûrissez votre plan et évadez-vous pour vous réfugier dans un endroit sûr (lequel, pour vous protéger, vous gardera à son tour sous clef). Évadez-vous une seconde fois. Racontez votre histoire et vous défraierez la chronique...

Il n'est pas suffisant d'avoir une aventure rocambolesque à raconter pour que votre récit (que vous n'appelez ni récit, ni roman) rencontre un large succès. Encore faut-il du talent pour l'écriture. Il n'est pas douteux que le solide bagage culturel dont Yoann Barbereau révèle quelques traces (notamment littéraires, mais pas seulement) agrémente son récit et fait de sa lecture un agréable moment bien que le langage des gardes chiourmes et le confort des geôles sibériennes laissent à désirer.

Parfois les auteurs interpellent directement leur lecteur. Ici, ayant été victime d'une machination incompréhensible, Yoann Barbereau s'est plu à narguer ceux qui l'ont tenu enfermé en leur délivrant des explications sur la façon dont il s'est joué de leur surveillance. Petite vengeance excusable.

S'il advenait que vous ayez un voyage à entreprendre dans un pays réputé pour son régime autoritaire, la lecture de ce livre vous fera passer d'avance toute envie de provocation. En deux mots : divertissant et instructif.

Commenter  J’apprécie          40



Ont apprécié cette critique (4)voir plus