AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Gaoulette


Gaoulette
17 janvier 2017
Bon rien qu'en regardant la couverture de la suite de cette saga fantasy, je me doutais qu'Inevera femme de Jardir serait le thème principal. Et franchement après une fin du second tome en haleine on est déconcerté par cette reprise mais je vous rassure pas longtemps.
Cette fois ci l'auteur parle du présent avec les aventures d'Arlen et sa promise, Rojer et ses drôles de choix personnelles, Leesha qui pour ma part je ne sais toujours pas où elle veut en vernir et Gared qui vous surprendra plus d'une fois. Inervera est mis en avant pour notre plus grand plaisir et on se rend compte encore une fois que derrière chaque Grand homme se cache une femme.
Ce tome est différent des deux premiers, plus long, des retours dans le passés réguliers, beaucoup d'actions où je me suis un peu perdue parfois, des réactions de personnages qui déconcertent. Alors je me suis posée la question : Où veut en venir l'auteur d'abord sur l'évolution de ses héros ?
Autant on comprend parfaitement son message loin d'être subliminal : le Libérateur qui est -il vraiment ? Il vous surprendra et donnera une très bonne leçon de moral. Dans son troisième tome il pousse plus loin le choc des cultures, il les mélanges et montre que la mixité est loin d'être « dégoutante ». Un pied de nez sur la tolérance. Chapeau Peter V Brett.
J'ai souris à plusieurs reprises sur les aventures de nos héros qui font toujours références à des peuples soit disant différents de nous. Ouvrir ses oeillères, tendre la main, partager ses traditions en se respectant c'est possible. Etre soudé lors d'un moment de révolte surtout quand on a le même ennemie commun. Cela ne vous rappelle rien.
On se laisse emporter dans le tourbillon de cette guerre du jour et franchement Peter V Brett nous ouvre notre esprit étriqué avec des chtoniens et des peuples que l'on pourrait dire sous-développés. Mais ils nous ressemblent plus que l'on ne pense. Bon je ne vais pas dire que tout le monde partage la monogamie mais certaine coutume le pratique……
En plus de offrir un roman fantastique époustouflant et hors d'haleine car la dernière page vous laisse sans voix, le cycle des démons est un appel pour moi à la tolérance. Ce tome ne sera pas cependant un coup de coeur car c'est celui que j'ai le moins aimé à cause des longueurs où je me suis perdue. Je vous avouerais aussi (mais c'est un avis loin d'être objectif) que le choix d'évolution des personnages m'agace. Mais bon je suis une nunuche romantique donc j'avais mon clan préféré. Je suis juste une livropathe gatée qui parle.
J'attends de voir avec impatience comment Peter V Brett va nous dépatouiller tout ça : le triomphe des Hommes je l'espère, et ce drôle de polygone amoureux et tous les héritiers du Trône de Crane. Un doute subsiste maintenant qui représente cette superbe guerrière sur la couverture : Leesha ou Renna . Et surtout qui pourrait débarquer dans ce dernier toma sachant que le retour de « Mme Bales » a était un surprise de taille.
Allez je vais savourer je l'espère un très bon dessert au chocolat car mon plat principal était bon mais il me manque mon petit gout sucre pour finir un bon festin. En tout cas Peter V Brett a une plume et une imagination très appétissante pour les papilles….
Commenter  J’apprécie          61



Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Ont apprécié cette critique (6)voir plus