AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de cascasimir


cascasimir
  17 juillet 2019
Étonnante rencontre entre Alexandra David Néel et " l'archiviste " Marie Madeleine Peyronnet...


8 septembre 1969, la première européenne à pénétrer à Lhassa, est partie pour son dernier voyage...
Marie Madeleine la contemple, quand la voix d'Alexandra retentit encore une fois, dans la pièce ( c'est une interview à la radio!)


Marie Madeleine emballe les caisses contenant les cendres de Mme David Néel et du lama Yongden, dans la toile d'une des tentes utilisées au Tibet, pour leur dernier voyage, en Inde.
Il n'y a pas assez d'argent! Alexandra ne lui a rien laissé sauf l'usufruit sur la villa, et le voyage à Bénarès, en Inde, est onéreux en 1969...


Une seule solution: publier la correspondance d'Alexandra pour ses milliers de lecteurs. Mais, en a-t-elle le droit, moralement ? Ce sont des lettres intimes adressées à son mari...

Les pages du voyage de Marie Madeleine sont couleur sépia, alors que les souvenirs d'Alexandra sont en couleurs...

Alexandra est une jeune fille vive et studieuse, puis cette jeune femme qui découvre l'Inde.
L'Inde et ses horreurs:
Une fête "religieuse" devant un temple. Des jeunes filles vêtues de voile et de bijoux, les Dévadâsis, dansent devant des hommes lubriques.
- Pourquoi, c'est indécent ! Cette nuit, ces filles appartiendront à ces hommes. Ainsi le lendemain, les Dévadâsis rapporteront de l'argent fièrement...


Ailleurs, on empêche Alexandra de sauver une autre jeune fille. C'est une veuve, elle doit rejoindre son époux dans le brasier, c'est la tradition! ( Même si on doit la droguer ou la forcer...)

Alexandra patauge dans le sang de milliers d'animaux égorgés, dans un temple, lors de l'adoration de la déesse Kali..


Des enfants estropiés (manchot, cul-de-jatte...) se pressent autour d'Alexandra et demandent la charité.
Non!
- Si vous donnez de l'argent, d'autres seront mutilés, c'est un commerce très lucratif, hélas !
Il ne faut pas l'encourager!

Alexandra s'enfuit!
Les beautés fascinantes de l'Inde millénaire ?
Où est l'Inde rêvée par l'Occident? Les textes sacrés entrevus au musée Guimet ?


Alexandra trouve asile dans un parc de roses, auprès d'un homme nu, un vieux sage: Swami Bhaskarananda.


Auprès de lui, elle écoutera ses enseignements...
"Le langage des mystiques de l'Inde est éminemment poétique. Il n'a pas pour but d'emprisonner l'indicible dans des concepts, mais d'éveiller l'âme à sa propre source ."


Après les sollicitations des boutiquiers dans les souks, des pauvres, et les odeurs des ruelles qui vont du plus capiteux aux plus écœurants, les relents des égouts... Alexandra semble avoir enfin trouvé ce qu'elle cherche en Inde?


Accompagnez Marie Madeleine, c'est elle l'exploratrice cette fois! Elle supporta Alexandra, ( qui ne fut pas tendre avec sa " secrétaire "), près de 10 ans . Marie Madeleine ne toucha jamais de droit d'auteur sur l'édition de la correspondance (qu'elle classa et publia) d'Alexandra David Néel...
Commenter  J’apprécie          522



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (51)voir plus