AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
>

Critique de Brehv


Brehv
  28 mars 2021
Il est sans doute irrésistible de vouloir participer à une immense énigme, littéralement Easter Egg, quand on nous propose une récompense des plus alléchantes. C'est comme cela qu'immédiatement après sa mort, le multimilliardaire James Halliday, créateur du jeu le plus joué de toute la Terre, propose de léguer toute sa fortune s'élevant à plus de 200 milliards de dollars à celui qui parviendra à trouver son oeuf de Pâques. Facile hein ? En plus il a laissé au monde entier son petit guide relatant toutes les découvertes les plus exaltantes qu'il a réalisées tout au long de sa vie, son Almanach. Il suffirait alors de tout relire afin de récupérer les informations les plus importantes, résoudre enfin son énigme et ainsi devenir immensément riche ! Pourtant, même après 5 longues années de recherche sans interruption, personne n'a réussi à s'emparer de la première des trois clefs

C'est alors qu'apparaît, venu de nulle-part, un joueur qui allait changer la donne et marquer l'histoire du jeu vidéo à jamais : Parzival. de son vrai nom Wade O. Watts, ce jeune homme ne vit pas dans le luxe et la joie. Sa famille proche était décédée, ne restant alors qu'une tante qui se fiche pas mal de savoir s'il est encore en vie après avoir disparu pendant quelque temps. Une vie dans les Piles, quelle angoisse ! Son rêve était d'emprunter un wagon pour s'enfuir le plus loin possible, mais il ne le pouvait pas. Son seul exil possible face à cette réalité cruelle : l'OASIS. Au delà d'un jeu MMORPG tel qu'on pourrait envisager quand on en connait quelques uns comme World of Warcraft, Dark Age of Camelot, Ultima Online ou encore Donjon et Dragon, on observe ici la possibilité d'incarner littéralement son personnage idéalisé, avec des caractéristiques personnalisées, reflétant ainsi la personnalité que l'on aurait rêvé avoir dans la réalité.

Il en fallait des connaissances sur la Pop-culture des années 90 afin de dénicher le premier endroit où trouver cette première clef. Cinq ans après le début de cette quête, Parzival serait-il le premier à la dénicher ? Non. Il doit sa seconde place à la mystérieuse Art3mis (ça se prononce Artémis, et non pas Art « trois » mis), qui a malheureusement déjà trouvé l'endroit, sans pour autant remporter le saint Graal. le Précieux a pourtant été récupéré par Wade sans trop de problème. C'est à partir de ce point que débute un ersatz d'amitié entre eux, mais doublé d'une rivalité sans pareil.

Cependant, on ne trouve pas uniquement des joueurs à la recherche du-dit Easter Egg. L'entreprise IOI travaille farouchement à récupérer la récompense afin de s'emparer de l'OASIS. le directeur des opérations n'est autre que Nolan Sorrento, dont la hargne et la malhonnêteté lui poussent à s'opposer aux lois du jeu. Bien entendu, les joueurs essayent du mieux qu'ils peuvent de barrer la route à ces malfrats, mais comment empêcher une troupe de milliers d'hommes ayant pour la plupart les meilleures armes, armures et objets du jeu, d'accéder au Easter Egg ?

L'apparition du nom Parzival sur le tableau d'affichage de l'énigme ravive alors les flammes dans le coeur des Chasseoeufs, mais met aussi rapidement le feu aux poudres d'une guerre totale entre les honnêtes chasseurs d'oeuf et les malicieux Sixters. Des tensions exaltantes, des énigmes épineuses, des retournements en veux-tu en voilà et un dénouement des plus formidables, Player One cumule romance, action, jeux vidéo, le tout dans une réalité dystopique, en 2045, où la quête pour l'oeuf prend une autre tournure ainsi qu'une autre signification : une quête pour la liberté, une quête pour la survie !
Lien : https://lethesaurex.wordpres..
Commenter  J’apprécie          251



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (25)voir plus