AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de LettresItBe


LettresItBe
  05 juillet 2018
Un enfant difficile à gérer, des parents au bord du précipice et qui s'accrochent encore et toujours à la moindre branche… Rien de bien exceptionnel allez-vous dire si l'on vous résume (très brièvement) le nouveau roman de Jérôme Colin, le champ de bataille publié chez Allary Editions. Et pourtant, loin de n'être qu'un récit de l'adolescence qui s'endurcit, il semblerait que ce roman soit bien plus que cela… Lettres it be vous dit tout !


La bande-annonce :


Le problème avec les enfants, c'est qu'ils grandissent. Un jour, sans prévenir, ils claquent les portes, rapportent de mauvaises notes et ne s'expriment que par onomatopées. Surtout, ils cessent de vous considérer comme un dieu sur terre. Et ça, il faut l'encaisser.


La science explique qu'ils n'y sont pour rien. C'est leur cerveau en formation qui les rend feignants, impulsifs et incapables de ramasser leurs chaussettes. N'empêche. On n'a jamais rien créé de pire que les adolescents du virtuolithique. Voici l'histoire d'un couple sur le point de craquer face aux assauts répétés de leur fils de 15 ans. Qu'ont-ils mal fait ? Rien. Mais la guerre est déclarée. Et ils ne sont pas préparés. L'école les lâche, le père part en vrille, la mère essaie d'éteindre l'incendie.


C'est un roman sur l'amour familial où les sentiments sont à vif, comme sur un champ de bataille.


L'avis de Lettres it be :


« Nous avions résisté aux assauts de la petite enfance et à la fatigue physique. Nous étions désormais sur le point de craquer, englués dans la guerre de tranchées qu'est l'adolescence. » C'est en ces mots que se conclut le premier chapitre de ce roman. Tout est presque déjà dit : alors que les récits d'adolescence dont la narration se fait du côté de celui ou celle qui la vit directement pullulent en librairie, voilà que Jérôme Colin, journaliste et désormais auteur belge, relève le défi de raconter cette période charnière mais cette fois du côté des parents. Ennemis jurés mais indispensables, les parents sont toujours en première ligne des « crises » d'adolescence les plus acharnées. Et c'est à partir de ce vocabulaire guerrier que Jérôme Colin construit son roman, récit de guerre autant qu'histoire d'amour. Bienvenue sur le champ de bataille.


C'est un pas de côté nécessaire, voire indispensable, qu'offre ici Jérôme Colin. Alors que l'éducation d'un enfant puis d'un adolescent n'a peut-être jamais paru aussi simple et où le moindre conflit peut se régler le temps d'une émission de Pascal le grand frère avec quelques briques brisées à la masse, alors que les magazines titrant « Etre un parent parfait en 10 leçons » ont pignon sur kiosque, alors que les ouvrages du genre se multiplient aussi vite que les théories éducatives s'invalident, Jérôme Colin souligne et met en lumière toute la difficulté pour un parent aujourd'hui d'élever son fils ou sa fille. Réseaux sociaux, actualités diverses et variées, culture de l'ego à outrance, rapport aux autres… C'est avec tout un lot de difficultés qu'il faut jongler aujourd'hui pour apprivoiser, connaître et entraîner dans la vie son « jeune ».


Découvrez la suite de la chronique sur Lettres it be
Lien : https://www.lettres-it-be.fr..
Commenter  J’apprécie          50



Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (5)voir plus