AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
>

Critique de jostein


jostein
  08 septembre 2011
Sans nom et sans héritage, c'est ainsi que demeurent deux jeunes soeurs anglaises, Norah et Magdalen. La loi et la réalité de la vie les laissent ainsi dépossédées de leurs biens.
De caractères différentes, les deux soeurs vont réagir différemment, sans jamais mettre en cause l'amour mutuel qu'elles se vouent.
Wilkie Collins va ainsi nous raconter avec force de détails, la façon dont chacune va prendre en main son destin.
En alternant les récits et les intermèdes où l'on peut lire des échanges de correspondance entre les protagonistes, Wilkie Collins dépeint la vie londonienne de la fin du XIXe tant du côté des bourgeois que de la misère de la rue.
Ses personnages sont assez typés avec Mr Wragge, le scélérat bonimenteur, Noël Vanthome, le fils disgracieux, malingre et ingénu ou la mégère Virginie Lecount.
J'ai un peu retrouvé l'atmosphère du théâtre de Molière, la société anglaise de Jane austen ou la misère de Dickens.
L'auteur excelle dans le détail et dans les successions d'évènements. le hasard fait souvent bien les choses et l'on s'étonne de certains détails. Mais la longueur et la précision du texte permettent de s'attacher à la personne de Magdalen, mi-ange, mi-démon. Quoique l'on tente, le destin s'accomplit.
Sans regretter la lecture de ces 800 pages, parce que l'on passe un bon moment avec suspense, joies et peines, il reste toutefois peu de choses de cette lecture si ce n'est une pittoresque peinture de la société anglaise du XIXe.
Lien : http://surlaroutedejostein.o..
Commenter  J’apprécie          80



Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Ont apprécié cette critique (7)voir plus