AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de meeva


meeva
  06 avril 2015
J'en reste comme deux ronds de flan !

Certains disent l'écriture sèche et efficace, moi je dirais qu'elle est fluide, car les mots s'écoulent et font tourner les pages.
J'ai aimé le style d'écriture, qui m'a paru soigné, mais comme d'hab je ne sais pas pourquoi.


Pas une seconde, cette journée où j'ai commencé le livre, pour tourner en rond, entraînée par le courant des révélations.
Hervé Commère ne dilue pas son intrigue dans de fausses pistes, il distille de nouvelles informations, créant ainsi de nouvelles intrigues, au fur et à mesure qu'il assèche les anciennes d'explications.
Ce goutte à goutte maîtrisé nous oblige à garder la tête hors de l'eau en avançant dans la lecture.


Nous embarquons avec les personnages, mais c'est bercé par la houle que nous faisons vraiment connaissance, avec Yvan principalement.
Il se met à ramer, avant de se laisser échouer. Rattrapé par la marée, s'il écume c'est de rage, à voir s'il triomphera de la vague qui a envahi sa vie… ou pas.


Bref, j'ai adoré baigner dans l'univers de Commère, et le bain a même pas eu le temps de refroidir !





Un rythme, qui berce lui aussi à sa manière :

« […]
You see, he feels like Ivan
Born under the Brixton sun
His game is called survivin'
At the end of “The harder they come”

You know it means no mercy
They caught him with a gun
No need for the Black Maria
Goodbye to the Brixton sun

You can crush us
You can bruise us
But you'll have to answer to
Oh, the guns of Brixton
[…]”

Extrait de “The gun of Brixton”, The Clash
https://www.youtube.com/watch?v=hiQoq-wqZxg&index=4&list=RDEfK-WX2pa8c
Commenter  J’apprécie          151



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (15)voir plus