AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Pikachu


Pikachu
  17 avril 2011
Julia a 14 ans. Elle est moche, mais intelligente. Habituée du premier rang, math-o-phile, et peut compter sur sa meilleure amie Johana : belle et stupide. L'amour, ce n'est pas pour elle. Sauf que…

Sauf qu'un jour, une rumeur court : Paulus, LE beau mec de sa classe (et du collège) a dit à Martin, son meilleur ami, que Julia lui plaisait. Et là, patatras !



Paulus, Julia l'avait très vite classé dans la catégorie des « beaux, cons, et inatteignables ». En gros, dans la catégorie « à oublier ». Mais pourquoi s'intéresserait-il à elle ? Il pourrait avoir n'importe quelle fille, juste en claquant des doigts, donc pourquoi elle ?



Au début, elle décide de ne pas tomber dans le panneau (qui sait, c'est peut-être un traquenard), et donc reste plus ou moins de marbre. Mais, bien sûr, ça la travaille !



Julia n'est pas un cliché. Elle n'est pas très populaire (parfois même, au contraire à cause de sa « lèche-bottes-attitude »), ne suit pas la mode, n'est pas une beauté… Elle a un père (au chômage), une mère (ancien top-modèle) et une petite soeur parfois casse-pieds. Facile de s'identifier à elle !

Malgré le jeune âge de son héroïne, Agnès Desarthe ne se laisse pas aller avec un récit simple ou des raccourcis faciles. Julia sait penser et analyser. Elle n'est pas sotte et a de l'humour. Ce récit à la première personne nous offre une magnifique histoire d'ado plutôt mature, et, pour ma part, je me suis replongée dans cette période de doutes avec délice.

Ce livre pourrait sembler être destiné aux adolescents, toutefois, la manière de penser de Julia est très agréable à suivre, et les pointes d'humour font facilement sourire ! Un très bon moment de lecture !
...
Lien : http://read-iql.over-blog.co..
Commenter  J’apprécie          110



Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (2)voir plus