AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de MissG


MissG
  04 septembre 2012
Rome, 145 après Jésus Christ.
En plein milieu de la nuit la villa de Cassio est attaquée et pillée, Alva, son esclave chargée de sa sécurité est tuée et Cassio se retrouve face à quatre individus vêtus de cape, bien décidés à régler leurs comptes avec lui : "Il n'y a pas de justice. Pas d'honneur. Rien que des gens qui vivent et des gens qui meurent.".
Cassio s'écroule, mort.
De nos jours, au dus d'Ephèse, Ornella Grazzi, une archéologue italienne, met à jour une grotte renfermant des peintures murales, dont une de Cassio, ainsi que des pots contenant de mystérieuses poudres.

C'est avec une histoire se déroulant sur deux époques que Stephen Desberg au scénario et Henri Reculé au dessin (et Renaud Angles à la couleur) proposent au lecteur, permettant ainsi de suivre le périple de Cassio qui commence à Ephèse.
Cassio est encore un jeune homme insouciant, faisant la fête avec ses amis, notamment Livio, fils de sénateur, mais est également un redoutable avocat.
C'est aussi l'époque où il vivra une histoire d'amour avec Phédia, qui sera tuée par Livio, jaloux et envieux : "Un jour, nous nous retrouverons. Et c'est bien toi qui paieras pour ton crime !".
Mais à cette menace, Livio est protégé par son sénateur de père : "Evite plutôt de recroiser mon chemin, si tu ne veux pas mourir !".
Dans le même temps, Ornella découvre un texte lui permettant d'identifier le premier meurtrier de Cassio.

Les deux histoires parallèles se déroulent en même temps sur deux époques et ce n'est pas gênant pour la lecture, au contraire, cela permet de lui donner un nouveau souffle.
Cassio est un personnage intéressant à suivre, qui sera changé à la fin du premier tome : "En ce bas monde, seuls les regrets sont éternels. Et les souvenirs.", et c'est avec surprise qu'Ornella découvrira ce qu'il est advenu de Cassio : "Au moins, les choses sont claires, désormais. D'une manière ou d'une autre, Cassio est parvenu à survivre … à son meurtre … Et … il s'est vengé !".
Le découpage retenu est judicieux : un tome par meurtrier, ce qui permet de développer une histoire sur le long terme mais également de satisfaire le lecteur avec une résolution à la fin de chaque tome.
L'histoire est prenante, il y a beaucoup de mystère.
Quant aux dessins, ils sont très beaux, très agréables à regarder, la reconstitution de l'Antiquité romaine est bien faite.
Les traits de visage des personnages sont harmonieux et les couleurs sont assez tranchées.

"Le premier assassin" met en place l'histoire de Cassio, une vengeance qui traversera les siècles, et c'est une bande dessinée très agréable à lire, se déroulant en partie en Italie.
Lien : http://lemondedemissg.blogsp..
Commenter  J’apprécie          50



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (4)voir plus