AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
3,44

sur 17 notes
5
0 avis
4
2 avis
3
2 avis
2
1 avis
1
0 avis
SophieLesBasBleus
  13 janvier 2016
L'intrigue se situe juste après celle des "Baladins du Régent". le meurtre en chambre close est un peu répétitif par rapport au roman précédent qui en usait déjà largement. Mais c'est ici moins l'aspect mystérieux qui passionne que l'aspect socio-historique. L'atmosphère oppressante de la période est parfaitement rendue. Hérésie, espionnage, guerre latente avec les français, terreur devant la révolte sanglante qui menace, les personnages doivent faire front à de multiples dangers tout en se résignant à prendre parti. J'apprécie particulièrement cette ambivalence des personnages qui ne sont jamais, chez Doherty, traités d'une seule pièce. Leurs failles nous les rendent proches au-delà du temps.
Commenter  J’apprécie          90
hellrick
  14 mai 2020
Nouvelle enquête pour le débrouillard et humanistes Frère Athelsan, toujours accompagné de l'emporté et colérique John Cranston, coroner de Londres. Nous sommes ici au début de l'année 1381, par un très froid hiver. L'augmentation des impôts, ordonné par le Régent Jean de Gand, entraine de plus en plus de mécontentement et chacun anticipe une révolte sanglante. Ainsi, dans la taverne de la Torche Ardente, des collecteurs d'impôts sont assassinés de manière incompréhensible : les gardes sont morts mystérieusement et ceux qui s'étaient réfugiés dans une pièce close y ont péri de façon encore plus inexplicable. Un tueur justicier inspiré par Beowulf est-il l'auteur du massacre ?
Pour leur treizième enquête, Athelsan et Cranston sont confrontés à une énigme des plus retorses et un nombre particulièrement élevé d'assassinats (une douzaine !) dont beaucoup difficilement explicables. Absence de témoin et chambres closes sont au programme, ces dernières se révélant assez classiques (des variations sur des procédés bien connus des amateurs) mais bien menées avec suffisamment de misdirection pour égarer le lecteur…lequel pourrait cependant deviner l'identité de l'assassin avec un minimum de réflexion. Toutefois, ce n'est pas le seul intérêt d'un bouquin qui nous emmène au coeur du XIVème siècle anglais, période évidemment peu connue, que l'on découvre de manière très (peut-être trop ?) approfondie avec ses coutumes, ses moeurs, ses modes de vie, sa cuisine même,…Bref, Doherty se la joue historien et le contexte ne constitue pas une simple toile de fond, nous avons davantage affaire à un roman historique complexe et détaillé (avec des machinations politiques et d'espionnages emberlificotée) auquel s'ajoute une enquête policière qu'un « simple » polar historique. La nuance est importante, d'autant que si le roman se lit assez facilement, le style qui use d'un vocable moyenâgeux et désuet, associé à un monde peu connu (Londres en 1381 n'étant pas enseigné à l'école !) nécessite toutefois une attention soutenue pour ne pas se perdre dans la multiplicité des personnages et leurs relations troubles. Les explications finales, nécessaires à résoudre les nombreux mystères, prennent cependant près de 70 pages afin de démêler une situation apparemment inextricable.
En résumé une lecteur instructive et plaisante dans la lignée des précédents romans de Doherty.

Lien : http://hellrick.over-blog.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Groucho
  25 juin 2015
Une enquête de frère Athelstan et du coroner John Cranston agréable à lire, mais quelque peu décevante au regard des autres écrits de Paul Doherty.
L'intrigue semble volontairement alourdie par une multiplication de ramifications.
Commenter  J’apprécie          40
Florence94
  26 août 2016
La Torche ardente est le nom d'une auberge assez cossue située sur les bords de la Tamise. En cette année 1381 Londres vit une période troublée où le peuple, miséreux, est au bord de la révolte. Les rues ne sont pas sûres, même pour les plus nantis, qui même munis d'une escorte ont peur. C'est dans cette ambiance oppressante et menaçante que plusieurs meurtres sont commis dans une tour annexe de l'auberge. le collecteur des impôts et son escorte sont assassinés. Les corps sans vie sont retrouvés dans des pièces totalement closes et verrouillées de l'intérieur. le prêtre dominicain Athelsam va prêter main forte à Sir John Cranston, coroner principal de la ville pour élucider ce mystère.
L'intrigue en elle-même est assez classique, le déroulé du récit également. Cependant, le contexte et la description de la ville de Londres au XIVe siècle apporte de l'intérêt au livre. le style est plaisant et fluide. J'ai apprécié ce petit voyage à Londres en 1381.
Commenter  J’apprécie          10


Wanig22
  15 février 2016
Je ne connaissais pas Paul Doherty et encore moins Frère Athlestan... La Torce ardente est un roman qui ne révolutionnera pas la littérature policière historique, mais qui se laisse lire.
L'intrigue est bien menée et amène la surprise à la fin du livre, lors de la dénonciation du meurtrier. le roman est bien équilibré entre les scènes d'action, de réflexion et de dialogue. Enfin, j'aime la personnalité du Frère Athelstan, sage prêtre essayant de maintenir la paix parmi ses ouailles, capables du meilleur comme du pire...
Cependant, deux défauts sont, selon moi, liés à ce livre. Premièrement, l'écriture est trop détaillée inutilement à mon goût, ce qui n'est pas très plaisant à la lecture. L'utilisation du vocabulaire moyenâgeux m'apparaît, de plus, un peu trop exagéré. On sent que l'auteur veut y mettre le paquet, ce qui n'est pas forcément la meilleure solution. Deuxièmement, le cadre historique est très noir, correspondant à l'image du Moyen Âge stéréotypée que l'on se fait : or, le Moyen Âge avait aussi de multiples touches de couleurs souriantes que l'auteur ne souligne pas.

Je ne pense pas relire des "Frère Athelstan", mais cette lecture m'a fait passer quelques bons moments.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          11
lapetitefadette
  06 avril 2019
Nouvelle enquête pour le dominicain Athelstan et le coroner Cranston. Une fresque socio-historique qui ne manque pas d'intérêt même si elle reste superficielle. L'intrigue en revanche n'a rien d'exaltant. Quelques choses d'Agatha Christie dans la façon de dévoiler tous ses aspects à la fin du récit en réunissant les protagonistes. Jusque là l'histoire se traine un peu.
Commenter  J’apprécie          00
cyba
  16 juillet 2016
Londres, 1831. Les impôts toujours croissants exigés par le Régent, Jean de Gand, suscitent le ressentiment des citadins défavorisés. Dans la taverne La Torche Ardente, les collecteurs d'impôts sont brutalement assassinés. le Régent ordonne à frère Athelstan de faire le jour sur cette affaire. En plus il doive trouver un espion français et un assassin, Beowulf, qui a juré vengeance contre Jean de Gand.
Commenter  J’apprécie          00
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Oyez le parler médiéval !

Un destrier...

une catapulte
un cheval de bataille
un étendard

10 questions
1238 lecteurs ont répondu
Thèmes : moyen-âge , vocabulaire , littérature , culture générale , challenge , définitions , histoireCréer un quiz sur ce livre