AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de popie21


popie21
  12 février 2017
Comment critiquer un tel monument? Depuis longtemps déjà, je n'osais m'attaquer à cet auteur majeur et puis le Père Noël m'a forcé la main, aucun regret, bien au contraire ! En effet, non seulement la lecture n'en est pas difficile mais quelle profondeur.
Le narrateur, à travers l'histoire de Raskolnikoff, se propose de nous confronter aux contradictions de la morale qui nous agitent parfois. L'assassinat est-il toujours un crime? Si l'on considère les actes de la victime, peut-on considérer qu'en tout cas, elle mérite la vie? Et n'est-ce pas le fait des Grands Hommes que de prendre cette décision pour le bien commun? Voilà le dilemme tranché (à la hache) par Raskolnikoff, qui se veut un destin hors du commun, et rien ne semble pouvoir le faire changer d'avis . Pourtant, ses actes ne laissent pas de le hanter et peut être devrait-il y voir un message de son inconscient? En tout cas, depuis, plus rien ne peut le rendre heureux, il a comme perdu sa vie en ôtant celle de quelqu'un d'autre. Cela pose la question des droits que l'on peut, ou non, s'octroyer à soi-même en dépit de la Loi et de la morale (comme de se faire justice soi-même par exemple) et plus généralement peut être de la peine de mort.
Le narrateur, pour finir, nous propose l'amour comme voie de rédemption. Je ne sais si cela est possible mais il se peut après tout que la découverte du véritable amour lui rende l'Humanité que sa raison et ses actes lui avait fait perdre. Quoiqu'il en soit, c'est pour moi un bijou de finesse psychologique, philosophique et littéraire et une ouverture certaine à l'introspection. A lire et à relire !
Commenter  J’apprécie          8617



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (81)voir plus