AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
>

Critique de un_Riou


un_Riou
  10 décembre 2020
J'ai découvert Bruno Duhamel avec le très drôle #Nouveau contact, alors quand j'ai vu un autre titre de cet auteur à la bibliothèque, je l'ai emprunté sans même savoir de quoi il pouvait en retourner.

Et je ne suis pas déçu.

Dans un registre totalement différent, on retrouve l'humour acerbe de l'auteur et son engagement au travers de son personnage. le sérieux et le tragique se teintent d'un humour pince sans rire dans un polar en chemisette à fleurs sur fond de luttes culturelles et politiques (et de politique culturelle, et de culture politique... enfin, vous saisissez l'idée).

Pour qui a déjà eu le bonheur de visiter l'île de Lanzarote, le personnage de Cristobal, largement inspiré de César Manrique, est un vrai régal de force, de postures, de génie, d'absurdités, de grandiloquence bien que pétri de fêlures et de ténèbres.

La linéarité de l'aventure qu'est l'enquête sur la mort de l'artiste - toujours présentée dans une teinte unique où sont exploités les contrastes - est entrecoupée de flashback - tout en couleurs, eux - permettant de suivre la construction de Cristobal d'activiste à vieux bourgeois, de génie à poseur, de petit garçon timide a vieil homme plein de remords et de compromissions. Ainsi, le passé vit, flamboyant, et les couleurs meurent avec Cristobal.

L'homme, la légende, son héritage, ses ombres et son intimité... tous les ingrédients d'une belle histoire de grandeur, vanité et décadence.
Commenter  J’apprécie          30



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (3)voir plus