AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de cascasimir


cascasimir
  19 octobre 2019
03/10/2013: Au large de Lampedusa, le naufrage d'un bateau de migrants provoque la mort de 366 personnes...


Un poisson est revenu, à Lampedusa, le loup de mer.
"Tu sais ce qu'ils mangent?
Rien, il n'y avait rien à ajouter. "


Un plongeur se confie:
-En mer, toutes les vies sont sacrées. Il n'y a ni couleur de peau, ni d'ethnie, ni religion.
C'est la loi de la mer ! "


Une pause, une très longue pause, son regard s'était perdu.
- Quand tu as 3 personnes en train de couler près de toi, et 5 mètres plus loin, une mère et un bébé qui se noient, tu fais quoi ?


Mais, les embarcations n'arrivent plus. La Lybie bloque les bateaux, dans ses eaux et l'Italie les incercepte pour les escorter en Sicile...
Loin des projecteurs.
Zéro débarquement à Lampedusa!


Mais, en octobre 2013, les cadavres trouvés dans les filets, étaient rejetés à la mer, les femmes étaient violées dans les prisons syriennes, les bateaux continuaient à couler...


Enquêtes et témoignages des médecins, ONG et habitants de Lampedusa, mais il y a aussi l'histoire du cancer de l'oncle Beppe...
Aucun rapport ?
Sauf peut-être, l'évocation de la résonance de ces noyés, de ces cadavres, de la mort, sur les uns et les autres...
Un traumatisme collectif!


L'Aquarius n'a plus le droit de naviguer, ce bateau de SOS méditerranée qui portait secours aux migrants, en mer...
Changement de politique sur l'immigration.


"On parle d'êtres humains, sous forme de chiffres et de statistiques. Mais, une seule personne, c'est déjà beaucoup".
Le petit Aylan hante toujours nos mémoires, ce petit gamin retrouvé mort, sur la plage, le 03 septembre 2015...
Commenter  J’apprécie          785



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (76)voir plus