AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
>

Critique de EvlyneLeraut


EvlyneLeraut
  21 août 2020
Touchant, empreint de prodigalité « Les deux mariages de Lenka » est traversée, beauté, et retenue. Attentionné et si délicat qu'on reste en assise sur les pages, rencontres et fiançailles des grandeurs. Prague la belle, l'insoumise, l'altière dévoile ses parures, ses émois, ses doutes. Ce plein d'amertume qui refait surface après la révolution de Velours. Nous sommes Lenka et plus encore. Dans cette fraîcheur qui attise les courants d'air, les vérités qui éclatent à la figure. Lenka est battante, digne. Son mari décédé lui laissant l'héritage de ses trahisons, dénonciations souvent infondées, sympathisant lâche et sournois du régime communiste de l'avant révolution de Velours. « Certains soirs de belle lune, cela la fait sourire d'imaginer les sarcasmes d'Honza… Sans parler de sa tête s'il avait vu Vàclav Havel arriver là où il en est… Lenka ne sait pas si son mari lui manque… » Lenka frappe à la porte de ses voisins, Marek et Eva. Elle veut rassembler l'épars, dire que non, Honza n'a pas dénoncé, dévoilé, menti. Retrouver ce temps des paroles heureuses, des heures pleines d'entraide et de partage. La terre se fissure. Lenka est abîme. « Son père a levé les yeux au ciel, sa mère ne savait pas où poser les siens. Avant, pour mémoire ils vivaient dans un temps tortionnaire, briseur de rêves et coupeur de paroles, a cinglé son père. » Linka nage à contre-courant, mer déchaînée. « N'était-ce pas un peu exagéré, les choses n'étaient pas aussi terribles qu'il le disait a-t-elle osé. » « Alors pourquoi Milan et les autres s'étaient enfuis d'après elle ? Par caprice ? » Linka est au coeur de son propre labyrinthe. Cherche la voie la plus sûre, matrice, femme révélée. Se débat contre les aspérités. « En réalité ces choses-là n'étaient claires pour personne mais il y avait aucun doute qu'il fallait oublier et aller de l'avant. Lenka était heureuse de l'entendre, ça lui mettait du baume sur le scrupule. » Lenka ressent le silence chapelle, le calme rédempteur, la force intrinsèque de son regard au plus juste de l'horizon. Rien n'est figé. Les fragilités sont glaises et apprenantes. Son premier mari est lâcher-prise. le plan de ses conquêtes mentales assigne au renouveau. Prague renaissante. La revanche initie son envolée, sa parfaite exactitude. Dualité, noir et blanc. le rideau se lève. Les rencontres des hasards sont aube nouvelle et plénitude. Paolo est ici. le deuxième mari sur les rais de lumières, les pavés de la Vieille Place de Prague, reviviscence, dont Lenka apprendra la persévérance des assoiffés, des perdus, et de ceux qui déposent leurs fardeaux au fronton de l'amour, rose lâchée en plein ciel. « Il y a des verres qu'elles lèvent à chacune de leurs retrouvailles parce qu'entre frondeuses, on se comprend, on se serre les coudes. » « Les deux mariages de Lenka est une toile de maître. Magistral, poignant, riche d'humilité. Ce futur grand classique est culte et si doux. Que chacun le lise et approuve les fondamentaux d'un Prague dévoilé dans son summum. Isabelle Flaten est indispensable à la littérature. Lisez ce grand livre et dites-moi. Publié par les Editions le Réalgar.
Commenter  J’apprécie          10



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (1)voir plus