AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Sando


Sando
  29 février 2012
Brice, bientôt la soixantaine, est illustrateur d'albums pour enfants. Il entreprend seul son déménagement, tandis que sa femme, grand reporter, est en mission à l'étranger. Loin d'être excité par le changement de vie qui s'annonce, ou par cette grande maison perdue dans une petite bourgade de la Drôme, Brice semble au contraire écrasé par le poids des cartons fraîchement éparpillés dans sa nouvelle demeure. Très vite, on sent que quelque chose cloche dans l'attitude de cet homme apathique, comateux qui trouve refuge dans le garage, au milieu du désordre et refuse d'investir les lieux. La maison paraît ridiculement grande pour cet homme cloîtré, ce fugitif. Où est donc Emma, cette femme adorée dont la présence plane sur les lieux ? Pourquoi n'occupe-t-elle pas cet espace qu'elle a tant désiré ? C'est alors que l'on comprend que non, Emma ne reviendra pas et que c'est cette réalité que Brice fuit tant bien que mal.
Fort heureusement, il trouve quelque réconfort dans la présence du chat qui a élu domicile chez lui, et dans la compagnie de Blanche, cette femme sans âge qui apparaît toujours quand on s'y attend le moins. Une amitié ambigüe se noue entre ces deux personnages marginaux, blessés par la vie et atteints d'une singulière folie… Une amitié qui ne sera pas sans conséquences…
C'est avec une incroyable douceur et beaucoup d'humanité que Pascal Garnier nous raconte ce basculement d'un homme vers une folie douce. L'écriture tout en finesse et en justesse apporte une certaine délicatesse à l'histoire et confère à la lecture un rythme harmonieux. Les cartons symbolisent cet entre-deux dans lequel Brice évolue, une situation qui ne peut prendre fin qu'avec le retour d'Emma ou l'acceptation de sa mort. Il vit à la manière d'un SDF, protégé par cette épaisseur de cartons, ce désordre chaotique qui lui sert d'armure. Brice nous émeut dans ce portrait où l'on devine l'homme qu'il a été et où l'on voit celui qu'il est devenu : un être apeuré, reclus, fuyant le deuil. Et pourtant, malgré le drame qui se joue, Pascal Garnier de manque pas d'instaurer certains moments pleins d'humour et de tendresse, des moments qui font du bien et grâce auxquels les personnages respirent, et le lecteur avec eux ! Pour moi, « Cartons » est un vrai petit bijou. C'est un texte fort, bouleversant et un gros coup de coeur à faire partager !
Commenter  J’apprécie          30



Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Ont apprécié cette critique (3)voir plus