AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de hellrick


hellrick
  02 novembre 2018
Nouvelle aventure située dans la grande saga « Drenaï », LES GUERIERS DE L'HIVER se situe environ trois siècles après LEGENDE. L'empereur Skanda est au pouvoir, marié à la princesse ventriane Axiana, ce qui a permis de rétablir la paix entre les deux peuples ennemis. N'ayant plus besoin d'une armée aussi nombreuse, Skanda renvoie dans leur foyer ses soldats vétérans, comme Nogusta, Bison et Kebra. Une nouvelle accueillie différemment selon les militaires : certains apprécient de pouvoir enfin goûter aux joies de la retraite et d'une existence pacifique, d'autres se désolent d'être considérés comme inutiles à l'empire. Dans le même temps apparaissent des démons, menés par Anharat le Seigneur démoniaque. Ce-dernier désire tuer trois rois afin d'accomplir une antique prophétie. En effet, ce triple régicide permetta aux forces du mal de déferler sur le monde. Deux des monarques ont déjà succombés et seul l'enfant à naitre d'Axiana empêche encore le règne des démons…A l'hiver de leur vie, les anciens héros de l'empire vont se dresser pour combattre cette puissance maléfique.
Avec LES GUERRIERS DE L'HIVER, Gemmell retrouve le ton de son fabuleux LEGENDE mais au lieu d'un héros unique comme Druss il partage cette fois le récit entre une poignée de protagonistes bien campés. Nous avons tout d'abord l'archer Kebra, âgé de 56 ans, dont la vue commence à baisser et qui accepte, avec une relative sérénité, que son temps soit bientôt révolu : il doit passer la main et laisser aux plus jeunes la défense de l'empire.
Nogusta, de son côté, reste un des meilleurs combattants du pays. Il possède un don de clairvoyance qui lui fait comprendre l'imminence d'un immense péril et tente encore d'exorciser le massacre de sa famille commis bien des années plus tôt.
Bison, la soixantaine bien tassée, n'accepte pas son âge : il ne pense qu'à se battre, à se montrer vulgaire, dragueur, rude et brutal, bref à se conduire comme un « homme, un vrai ». La perspective de la retraite l'épouvante et la possibilité d'une mort glorieuse au cours d'une bataille sans espoir lui semble bien plus appréciable qu'une fin de vie dans une ferme.
A eux trois ils vont défendre la reine Axiana contre un Seigneur démoniaque qui rêve de dévaster l'empire et de le réduire en cendres. Bien évidemment tous n'en sortiront pas indemnes.
Avec les GUERRIERS DE L'HIVER nous sommes au coeur de la High Fantasy épique, grandiose et barbare que maîtrisait si bien Gemmell. L'intrigue semble stéréotypée, les personnages classiques, les péripéties attendues et pourtant le romancier n'a aucun mal à écraser la concurrence. Ses héros, apparemment caricaturaux, dévoilent au fil des pages une réelle profondeur, son intrigue évite le manichéisme en proposant des protagonistes bien campés dans les deux camps et ses dialogues sont à la fois très simples et porteurs d'une philosophie de vie bien amenée. On retrouve également dans ce roman cette sensation de nostalgie, ce poids du temps qui passe pour ces héros qui savent que, dans peu d'années, ils seront oubliés. A moins que leurs actes ne se transforment en haut faits, racontés par les conteurs et embellis au fil des siècles jusqu'à devenir, une fois encore, légendaires, tout comme les exploits de Druss.
Sans être le meilleur roman de Gemmell, ce livre proche par sa thématique de sa QUETE DES HEROS PERDUS n'en reste pas moins un divertissement hautement conseillé pour les amateurs de Fantasy héroïque qui préfèrent le fracas des épées aux interminables descriptions et les batailles sanglantes aux intrigues de cour tarabiscotées.

Lien : http://hellrick.over-blog.co..
Commenter  J’apprécie          60



Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (6)voir plus