AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de ladesiderienne


ladesiderienne
  16 octobre 2012
Merci aux Editions Serge Safran qui, à travers l'opération Masse Critique de Babelio, m'ont permis de découvrir l'univers de Max Genève à travers "Virtuoses". Quelle belle surprise !
L'auteur nous emmène donc aux États-Unis sur les pas de Peter Waltman, cinéaste européen, à la renommée assez confidentielle, venu y présenter son dernier film et tourner un reportage sur Frederika Murray, célèbre violoniste.
L'histoire d'amour qui va naitre va être rattrapée par le passé de Waltman. Nous sommes en été 2001 et certains documentaires précédemment tournés par le cinéaste au Proche-Orient vont exciter la curiosité des services de renseignements américains (notamment des interviews du Commandant Massoud et de Ben Laden, jugé inoffensif à l'époque). Un membre de l'équipe de tournage est d'ailleurs retrouvé assassiné en Bavière.
Mais Max Genève ne s'arrête pas à un roman d'amour et d'espionnage doublé d'un polar. Chacune des 7 parties de son livre est consacrée à une ville : New-York, Philadelphie, Washington, San Francisco, Los Angeles, Chicago et Boston, que visite pour la première fois Waltman. Nous y découvrons donc avec lui et à travers ses yeux de cinéaste, l'Amérique dans toute sa splendeur mais aussi ses bassesses. Ce dernier n'adhère pas vraiment à la culture américaine mais il perçoit ce qui l'entoure comme un décor de cinéma grandeur nature (superbes descriptions). Il y rencontre des personnages de tous horizons : riches producteurs, artistes, musiciens, maitre-chanteur, gangsters, dealers. Ce livre est en plus, une ode aux arts que sont le cinéma, la musique classique, mais aussi la peinture à travers les célèbres musées visités par Waltman dans chaque ville traversée.
A travers son personnage, l'auteur nous parle de la mort, des difficultés du monde, sans se départir d'un certain humour. Il a l'art de la phrase qui fait "mouche", du jeu de mot et j' ai eu beaucoup de difficultés à me limiter dans le choix de mes citations. Des chapitres courts, un style fluide, rythmé, m'ont permis de passer un excellent moment.
Commenter  J’apprécie          110



Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (11)voir plus