AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de KrisPy


KrisPy
  27 septembre 2014
Ah, Gudule, viens m'embrasser ! (B. Vian - la complainte du progrès)
Oui Madame Gudule, venez m'embrasser ! Je vous aime. Et c'est pas nouveau... ça remonte à l'époque des bons Fluide Glacial, dans les années 90, déjà, vos nouvelles, étranges et drôles, joliment écrites, je les dégustais avec délice.
Mais je ne me doutais pas que vous saviez aussi conter des histoires plus longues et plus sombres encore. Car ce n'était déjà pas "gentiment correct" ce que vous pondiez pour votre copain Gotlib.
Mais là, alors là, vous m'esplantez, voire, vous m'esbaudissez (sisi, ça se dit), car avec "Le Club des petites filles mortes" vous touchez au sublimement morbide.
Ces petites filles qui grandissent, ou pas, ont toutes un passé lourd, très sombre et parfois dévastateur. Mais surtout vous entrez dans leurs têtes et nous faites l'inventaire de leurs pensées les plus intimes :
- la petite fille noire qui voit la magie de l'Afrique se retourner contre elle (Entre chien et louve),
- la petite fille moche qui aimait un petit cochon à la folie (Mon âme est une porcherie),
- la petite fille qui aimait les araignées et les formules magiques (La Petite Fille aux araignées).
Pour l'instant je n'ai lu que ces 3 là, et déjà je veux en parler, je veux que tout le monde sache que vous êtes un grand écrivain, négligée à tord, parce que classée "humour noir et potache" (et là, je parle surtout pour moi... mea culpa.) à cause de votre passé bédétesque...
Mais vous avez fait vos preuves avec des livres pour enfants, pas cons (les livres, pas les enfants, quoique...).
Et moi, j'étais passée à côté de tout ça, de vos romans et tout.
Heureusement, Jean-Michel Archaimbault a eu la bonne idée de rassembler et rééditer vos meilleures histoires noires, et comme elles se rapportent toutes, d'une manière ou d'une autre à l'enfance, le titre s'est imposé de lui-même. Car nous sommes toutes des petites filles mortes, quelque part, nous les femmes...
Et ce titre trouve particulièrement écho chez moi, car s'il est un temps que je chéris, c'est celui de l'enfance, à jamais révolu.
Et vous avez su, Madame Gudule, lui donnez un goût de noirceur que je ne connaissais pas et qui ravit mon âme de petite fille bizarre et tordue qui aimait les histoires qui font peur.
Mais attention ! ce livre n'est surtout pas un livre pour enfants, ni pour les âmes sensibles et fleurs bleues. Vous êtes prévenues...
Quand à moi, il me reste encore 5 histoires horribles et jubilatoires à déguster... m'en régale à l'avance. ^^
Commenter  J’apprécie          153



Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (8)voir plus