AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
>

Critique de Sea


Sea
  26 novembre 2018
Paranoïa ? Passion pour l'écriture, ici je me fais peur. Peur du meurtre, peur de la trahison, peur du non-dit dans le couple, peur de la terreur, peur de celui ou de celle qui a une main qui tient un couteau caché sous son manteau, peur des doigts de celui ou de celle tient un fil servant pour étrangler.
Marcela Iacub est efficace elle parvient à me faire détester le mariage et le mari. Je ne peux ni ne veux vous expliquer l'histoire dans l'ordre et en détail ce serait tout gâcher. Découvrez la vous-même cette histoire qui sépare.

J'offre quelques éléments dans le désordre, lisez M.le mari, récit cruel, remettez tout dans votre ordre ensuite.

Une femme cultivé écrit, la jalousie dans le couple, le dominant, le dominé, ne pas se parler, ne pas se comprendre, ne pas s'apprendre, écrire, finir sans descendance, s'aimer, avoir peur de l'autre, s'attendre à une relation charnelle et ne pas être satisfaite, le dépit, le dégoût, rependre le dessus, jouir plus tard, tolérer, attendre deviner qui est le tueur, femme saoule mais clairvoyante, un tueur, un confident, des victimes, puissance de nos rêves, s'en sortir, une lune jamais atteinte, se défendre, se sauver, aimer écrire, être loyal, surprise, suspens, durabilité du couple, libre arbitre, faire du bien à l'autre, le temps présent, la réussite de l'autre, ne pas maîtriser son stress, clivage.

Vous y retrouvez-vous ? Faites l'amour avant pendant et après M le mari.

Je retiens une phrase de M le mari : « L'expérience m'a appris que rien n'agace plus un homme qu'une femme qui écrit ».
Si je peux me permettre je réponds : tant pis pour l'agacé.

M le mari est une réussite, tiré par les cheveux, lu vite, rempli de talent. Mme Iacub, merci pour ce récit.
Commenter  J’apprécie          100



Ont apprécié cette critique (9)voir plus