AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Pois0n


Pois0n
  31 août 2018
Avant de se lancer dans la lecture de Pax, mieux vaut savoir deux choses : que les tomes se terminent systématiquement sur un cliffhanger (mais alors vraiment en plein suspense), et que la série ne donne plus signe de vie chez son éditeur français depuis plus d'un an et demi. Bref, quand on commence Pax, il faut accepter d'emblée de ne pas avoir droit à une fin, pas même à un ersatz de fin, mais bien à un gouffre béant sur une suite qui demeurera un mystère. A moins, éventuellement, d'avoir un niveau de suédois suffisant pour affronter les dix tomes en VO... ce qui n'est bien évidemment pas mon cas.
C'est donc avec un petit pincement au coeur que j'ai sorti la série de ma pile à lire, n'ayant plus le moindre espoir concernant son avenir. Dès lors, pourquoi attendre plus longtemps ?

Pax, c'est l'histoire de deux frères fraîchement arrivés dans la petite ville de Mariefred et ayant encore du mal à se faire à leur nouvelle famille d'accueil. La troisième. On devine une histoire familiale aussi compliquée que tristement banale derrière les quelques indices que l'on nous donne sur leur mère : maladie, alcool. Quant à leur géniteur, il n'est même pas mentionné, ce qui en soi en dit long.

Le thème de la famille n'est pas là pour planter le décor, mais bien partie prenante de l'intrigue. Les garçons sont écorchés par leur parcours, chacun à leur façon. Si Viggo est une pile électrique qui reste optimiste, Alrik, lui, est totalement bouffé par son insécurité. Ce ne lui facilitera pas la tâche pour affronter les forces surnaturelles qui menacent de s'en prendre à Mariefred... Si la narration est à la troisième personne, c'est bien sur Alrik qu'elle se concentre, même si l'on a occasionnellement droit au point de vue des autres protagonistes. Et si, d'un côté, avoir affaire à un jeune « normal », avec ses doutes et ses peurs, a un petit quelque chose de rafraîchissant, il peut parfois se révéler aussi irritant qu'il peut être touchant. Néanmoins, on ne peut que louer le travail des auteures, qui ont réussi à très bien faire passer le sentiment d'injustice et d'impuissance que ressentent les deux frères, d'autant plus quand le harcèlement scolaire s'en mêle... Clairement, leur situation prend aux tripes, et on se révolte avec eux. Néanmoins, on aurait aimé avoir plus souvent le point de vue du très tête brûlée Viggo.

Reste que ce premier volume de Pax est un pur tome d'introduction, qui est là pour nous présenter les personnages, le contexte et le décor, mais pas tellement plus. le premier mystère surnaturel auquel le jeune duo se retrouve confronté s'avère vraiment très simple ; les rebondissements ne sont pas très nombreux, même si la plume d' Asa Larsson et Ingela Korsell maintient une tension palpable avec trois fois rien. Il faut dire que l'une des deux auteures n'est rien de moins que la maîtresse du polar suédois, et ça se ressent.
Enfin, il ne faudrait pas oublier les très chouettes planches façon comics d'Henrik Jonsson qui parsèment le récit, plutôt bien distillées (elles ne spoilent jamais, pas plus qu'elles ne coupent la narration, mais viennent plutôt habilement la compléter).

Bref, même s'il ne s'y passe en fin de compte pas grand-chose, ce premier tome n'en demeure pas moins un moment de lecture très plaisant, et qui promet du très lourd pour la suite.
Un ressenti d'autant plus frustrant quand on connaît le destin de la série...
Commenter  J’apprécie          30



Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox
Ont apprécié cette critique (3)voir plus