AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de koalas


koalas
  05 janvier 2020
Poussez pas les chums, y'aura à boire et à manger pour tous au resto La Trattoria de Montréal ! Vous y serez accueillis comme des Kings. Servis comme un pape par Greg le noctambule. Régalés aux Fournaux par Renaud l'arsouille. Bousculés aux cuisines par Bebert à la gouaille bien fournie qui dépote en envoyant valdinguer les casseroles sales et les vannes au plongeur qu'à les pognes dans le bac à jus. Ostie de criss de calisse de tabarnak, faut que ça récure, que ça brille comme un sou. le petit étudiant en graphisme accroc aux vidéopoker va mouiller son maillot. Et après le taf, c'est pas fini.Faut encore lever le coude le reste de la nuit avec tout le gang dans les bars en folies de Montréal...
Stéphane Larue raconte sa véritable plongée dans le monde des cuisines, des machines à sous, de la musique métal et des nuits de folies de Montréal. Ayant fait aussi la plonge il y a des plombes , j'ai retrouvé en live les rushs , l'ambiance bruyante, le bruit des machines, les odeurs de graillon, l'eau crasseuse qui colle à la peau, les sorties after entre potes...Mais ce qui en fait un véritable conteur, c'est sa manière de rendre vivant les personnages qui vous poursuivent encore après avoir refermé son premier roman. Une petite préférence pour le Bebert qui "ressemble à Frank Black qui jouerait Kurtz dans Apocalypse Now, mais aussi un peu bouddha sur le speed. " Pis merci à Bookycooky, la cheffe cuistot de Babelio pour le bon tuyau.
Le plongeur, mon criss, il en brasse à un rythme infernal !

Commenter  J’apprécie          452



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (45)voir plus